Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: A Calcutta, canonisation de mère Teresa
Connexion S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés FAQ Membres Rechercher Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » France, terre de chrétienté » A Calcutta, canonisation de mère Teresa
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Dim 4 Sep - 13:28:42 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 990
Localisation: Paris




*
_  A Calcutta, la canonisation de mère Teresa saluée par des chants et des fleurs

Par LIBERATION — 4 septembre 2016 à 11:01
                                  

                      Une icône représentant Mère Teresa, à Saint-Pierre, Vatican, le 4 septembre. AFP

Des fidèles portant des bouquets de fleurs affluaient sur la tombe de mère Teresa dimanche à Calcutta, dans l'est de l'Inde, pour célébrer la canonisation dimanche au Vatican de la religieuse des déshérités.

Mère Teresa de Calcutta, qui a dédié sa vie aux plus déshérités, a été déclarée sainte dimanche par le pape François au commencement d’une messe de canonisation célébrée sur la place Saint-Pierre de Rome devant quelque 100 000 fidèles. «Nous déclarons la bienheureuse Teresa de Calcutta sainte et nous l’inscrivons parmi les saints, en décrétant qu’elle soit vénérée en tant que telle par toute l’Eglise», a déclaré le pape François, en prononçant la «formule de canonisation» rituelle. Le jour de sa fête dans le calendrier catholique des saints a été fixée au 5 septembre, jour anniversaire de sa mort en 1997.
Au même moment, à Calcutta, dans l'est de l'Inde, des fidèles portant des bouquets de fleurs affluaient sur la tombe de mère Teresa. Ils ont commencé à se réunir dès les premières heures de la matinée dans la maison-mère de sa congrégation, où elle repose dans une tombe que les sœurs décorent chaque jour d'une parole écrite avec des pétales de fleurs. Une messe spéciale devait y être célébrée en l'honneur de la «Sainte des caniveaux» avant la cérémonie à la basilique Saint-Pierre de Rome.
Les fidèles ont allumé des bougies et placé des fleurs sur sa tombe tandis que des religieuses entonnaient des chants en son honneur. «C'est un jour de réjouissances, un jour de gratitude, un jour de bénédictions très nombreuses», a dit la soeur Mary Lysa. «Les Missionnaires de la charité ont décidé de faire de cette journée une célébration afin de faire avancer la cause» de mère Teresa, «au service des pauvres, des mourants et des malades».  «Nous allons assister à la cérémonie au Vatican dans son intégralité», a-t-elle dit.
A lire aussi, la nécrologie de «Libé» en 1997 :  Mère Teresa, sainte et réac.
La canonisation devait être diffusée sur des écrans de télévision géants. Mère Teresa - née en 1910 dans une famille albanaise à Skopje et décédée le 5 septembre 1997 dans la maison-mère de sa congrégation à Calcutta - a reçu le Prix Nobel de la paix en 1979. En 1950, elle avait fondé en Inde les Missionnaires de la charité, qui comptent aujourd'hui 5 000 religieuses consacrant leur vie aux plus pauvres et vivant dans une grande austérité. En allumant une bougie, Konica Cecilia, 32 ans, a expliqué que la religieuse avait aidé financièrement ses parents à l'envoyer à l'école lorsqu'elle était enfant. «J'ai eu la chance de rencontrer mère Teresa. C'était une sainte vivante et une inspiration pour moi», a-t-elle dit. «Son souvenir me réconforte lorsque j'ai des problèmes».

http://www.liberation.fr/planete/2016/09/04/a-calcutta-la-canonisation-de-mere-teresa-saluee-par-des-chants-et-des-fleurs_1482043

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Publicité
MessagePosté le: Dim 4 Sep - 13:28:42 (2016)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Dim 4 Sep - 13:42:46 (2016) Répondre en citant
Lycaon75
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 10 Juin 2015
Messages: 3 906
Localisation: Paris et Sud IDF




Sainte Teresa de Calcutta..
Il y a une congrégation de la Charité à Paris, pour les hommes, moins connue que celle des femmes qui oeuvre également à Paris

_________________
Preservons la faune et la flore

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Lun 5 Sep - 19:12:34 (2016) Répondre en citant
kikou
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 06 Mai 2013
Messages: 2 799
Localisation: sud de france




Un exemple à suivre.......c'est tout !
Surtout aujourd'hui.

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Lun 5 Sep - 23:22:40 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 004
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
« Qu’elle soit votre modèle de sainteté ! »

La place Saint-Pierre de Rome saturée de fidèles venus du monde entier, un portrait géant de Mère Teresa ornant la façade de la Basilique, et une homélie papale saluée maintes fois par des applaudissements spontanés : treize ans après que Saint Jean-Paul II l’eut proclamée Bienheureuse, le pape François prononçait dimanche en latin la formule de canonisation rituelle faisant de « la petite sœur des pauvres de Calcutta » une sainte vénérée par toute l’Eglise.

Célébrant la messe devant plus de 100 000 fidèles, dont Marcilio Andrino et une jeune Indienne, tous deux guéris par l’intercession de Mère Teresa, le pape François, entouré de l’archevêque de Bombay, du cardinal Oswaldo Gracias et de l’évêque de Calcutta, Mgr Thomas D’Souza, a ainsi prononcé la formule de canonisation, après la demande formulée par le cardinal Angelo Amato, préfet de la Congrégation pour les causes des saints, et après le chant des litanies des saints : Beatam Teresiam de Calcutta sanctam esse decernimus ac definimus ac Sanctorum catalogo adscribimus. Puis fixé le jour de sa fête dans le calendrier catholique des saints au 5 septembre, jour anniversaire de sa mort en 1997.

La défense de la vie avant tout

Plaçant ensuite les reliques de la sainte près de l’autel, le pape a alors évoqué l’œuvre gigantesque de Mère Teresa auprès des pauvres et des souffrants, invitant les fidèles à suivre son modèle de sainteté, avant de rappeler que « tout au long de son existence (…), elle s’est dépensée dans la défense de la vie, en proclamant sans relâche que “celui qui n’est pas encore né est le plus faible, le plus petit, le plus misérable” ». Ainsi qualifia-t-elle notamment l’avortement de « plus grand destructeur de la paix » lors de son discours de réception du Prix Nobel de la paix en 1979.

Reste que, comme le confiait récemment Yves-Marie Adeline à notre journal (Présent du 2 septembre), on se sent « tellement minuscule, voire ridicule, devant un tel personnage – comme devant tous les saints, d’ailleurs – que l’idée ne [nous] vient pas de le choisir pour modèle. [Nous en retenons], disons, les miettes qui tombent de sa table »…

Franck Deletraz



Source : Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Mar 6 Sep - 14:22:34 (2016) Répondre en citant
Lycaon75
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 10 Juin 2015
Messages: 3 906
Localisation: Paris et Sud IDF




Une grande ame et une si petite femme lors de son passage terrestre. La lepre encore si présente dans certains pays fut aussi son combat. J'avais rencontré beaucoup de lepreux mendiants en 1976, une grande misere. Mais aujourd'hui, l'Inde est métorphosée et la fracture encore plus grande entre les tres riches, les investisseurs étrangers et les plus pauvres dans le monde rural. C'est le probleme de tous ces pays émergeants qui sont passés du Moyen Age a la technologie en si peu d'années toujours au détriment des miséreux.

_________________
Preservons la faune et la flore

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Mar 6 Sep - 16:36:46 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 004
Localisation: Au pays des cigales




Miséreux au niveau desquels certains voudraient bien faire descendre le prolétariat français...

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Mar 6 Sep - 21:06:45 (2016) Répondre en citant
Lycaon75
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 10 Juin 2015
Messages: 3 906
Localisation: Paris et Sud IDF




Comme vous dites, BM ..

_________________
Preservons la faune et la flore

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Sam 10 Sep - 00:53:14 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 004
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
« Une sainteté tellement évidente », Entretien avec Yves-Marie Adeline

Le 4 septembre a eu lieu la canonisation de Mère Teresa de Calcutta (1910-1997). Yves-Marie Adeline, très attaché au personnage de Mère Teresa et qui lui a consacré une pièce de théâtre (cf. Présent du 29 août 2015), évoque la figure de la sainte.

— La rapidité du procès de canonisation de Mère Teresa (Jean-Paul II ayant autorisé son ouverture deux ans seulement après sa mort, dès 1999, sans attendre le délai traditionnel de cinq ans) vous a-t-elle surpris ?

— Nous vivons une époque où les choses vont plus vite qu’autrefois. C’est souvent dommage, mais s’agissant de Thérèse de Calcutta, sa sainteté est tellement évidente que cela ne me choque pas.

— La vocation de Mère Teresa s’est fait sentir à elle en quelque sorte en deux temps, par ce qu’elle a appelé « l’appel dans l’appel ». Est-ce rare chez les saints ?

— Vous voulez parler des saints religieux. Pour eux, il y a toujours en quelque sorte un appel dans l’appel, puisque ce n’est pas leur statut de religieux ou leur sacerdoce qui en fait obligatoirement des saints. Cela dit, un appel dans l’appel, quasi spectaculaire comme celui de sainte Thérèse de Calcutta – elle a entendu Jésus lui dire « J’ai soif ! » – est rare en effet, de sorte qu’on ne saurait présenter cette sainte comme le modèle de toutes les religieuses, au contraire de la petite sainte Thérèse de Lisieux, par exemple qui, par sa simplicité et sa « petite voie », est bien plus universelle.

— Mère Teresa a connu « la nuit de l’âme », elle a défendu l’enfant à naître, a rappelé la nécessité de s’occuper d’abord de ses proches et insisté sur le rôle indispensable de la prière. Quel angle avez-vous privilégié dans votre pièce ?

— Sa nuit de l’âme, exceptionnellement longue, m’a permis de montrer que cette sainte de la charité, qui croyait avoir été abandonnée par Dieu parce qu’elle ne le sentait plus auprès d’elle, l’a rencontré en réalité chaque jour sur le visage des pauvres qu’elle soulageait.

— Sur quels ouvrages vous êtes-vous appuyé pour faire la connaissance de Mère Teresa ? Avez-vous lu, par exemple, des témoignages d’auteurs ayant œuvré à ses côtés, celui de sœur Marie, missionnaire de la Miséricorde, celui de Carine Rabier-Poutous ou celui du père Angelo Devananda Scolozzi ?

— J’ai lu ses lettres intimes réunies dans un volume intitulé Viens, sois ma lumière, qui m’ont bouleversé. Elle croyait avoir perdu la foi mais, en réalité, sa foi était de celles qui déplacent les montagnes.

— Mère Teresa avait demandé que l’on détruise ses écrits après sa mort, mais son vœu n’a pas été respecté. Qu’en pensez-vous ?

— Pour notre édification à tous, il fallait nous révéler cette nuit de la foi et la grandeur de cette toute petite femme. Son humilité lui a fait souhaiter cela, mais on a eu raison de passer outre. En tant que sainte, elle ne s’appartient plus vraiment, nous n’avons fait que recueillir un héritage qui nous revenait de droit par la communion des saints.

— Les saints nous sont proposés comme modèles, chacun selon leur tempérament. Qu’apporte de particulier aux yeux de l’écrivain catholique que vous êtes le témoignage de Mère Teresa ?

— Je me sens tellement minuscule, voire ridicule, devant un tel personnage – comme devant tous les saints, d’ailleurs – que l’idée ne me vient pas de le choisir pour modèle. J’en retiens, disons, les miettes qui tombent de sa table. En voici une : d’avoir persévéré sous la nuit de la foi, elle exaltait notre liberté voulue par Dieu qui nous a créés à sa ressemblance et nous désire toujours ainsi. Sa charité a eu d’autant plus de valeur qu’elle n’était plus reliée à lui par une sorte de cordon ombilical qui aurait rendu logique son amour filial pour ses frères en Jésus. Son cœur, qu’elle croyait asséché de Dieu, a librement brûlé d’amour fraternel sans attente d’un retour divin ; il a aimé gratuitement, configuré à Dieu qui nous aime le premier. Certes, je ne la hisse pas au-dessus des autres saints ayant d’autres charismes : le Padre Pio et le Curé d’Ars étaient au contraire constamment reliés au Ciel, il n’y a pas un chemin unique vers la sainteté. Mais la coupe à laquelle elle a bu a été d’autant plus amère qu’elle a rencontré la gloire humaine – ce qui d’ailleurs créait une tentation supplémentaire – alors qu’elle ne soupirait qu’après Dieu. Ce qui nous renvoie à votre première question : fallait-il attendre encore pour la déclarer sainte ?

Propos recueillis par Anne Le Pape



Source : Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 18:53:46 (2016) Répondre en citant
Natio Bohème
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 14 Juin 2016
Messages: 9




Une canonisation qui a touché profondément une amie qui a fait un été de bénévolat à Calcutta..

Ce qui a peu été dit, c'est son opposition (normale pour une soeur) à l'avortement :
"La plus grande menace auquel devait faire face l’humanité restait l’avortement : « Le plus grand destructeur de la paix, aujourd’hui, est le crime commis contre l’innocent enfant à naître. » « Si vous ne voulez pas l’enfant à naître, donnez-le-moi, je le veux ! », s’est-elle écriée à Ottawa en septembre 1988. " source aleteia

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Mer 14 Sep - 21:13:31 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 004
Localisation: Au pays des cigales




Les médias grand public n'en parlent évidemment pas, mais l'opposition de Mère Teresa à l'avortement était connue et elle en fait une partie importante de son discours d'Oslo quand elle a reçu le prix Nobel en 1979

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

A Calcutta, canonisation de mère Teresa
MessagePosté le: Aujourd’hui à 03:29:23 (2017)
Contenu Sponsorisé





A Calcutta, canonisation de mère Teresa
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » France, terre de chrétienté
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 1  

  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com