Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: De la religion qui n'en est pas une
Connexion S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés FAQ Membres Rechercher Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » France, terre de chrétienté » De la religion qui n'en est pas une Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Dim 4 Sep - 21:20:14 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
Islam de Damas et Salafisme : la religion des Califes.


Je ne devais rien publier cette semaine et finalement je n’arrive pas à rester éloigné de mon clavier. De plus, je sais que mon billet risque de susciter des réactions car je vais traiter d’un sujet sensible.

J’aime lire, découvrir ou écouter ce que d’autres ont à dire sur divers sujets, et surtout ceux qui font l’actualité. Qui n’est pas dans ce cas ? Adolescent déjà, je me demandais bien ce qui se passait en Iran puisque les médias parlaient de la révolution des Mollahs, ce que signifiaient « chiite« et « sunnite« , mais rien n’était expliqué.Internet n’en était qu’à ses débuts et j’étais trop jeune pour m’en soucier. C’était loin, j’avais d’autres découvertes à faire et d’autres centres d’intérêt à l’époque. Même en septembre 2001, je n’appréhendais pas l’idéologie pouvant motiver de tels actes.
En grandissant, j’ai cherché à comprendre tout cela : j’ai donc lu. Je me dois de préciser pour ce billet que j’étais d’une religion dite « du Livre », ou religion abrahamique. J’ai donc été éveillé assez tôt à ces sujets et personnages, ce qui a facilité l’intégration de toutes ces informations. Je vais tenter de vous expliquer la complexité du problème que nous rencontrons aujourd’hui.
Il y a déjà un point sur lequel je voudrais insister, chères lectrices et chers lecteurs : j’espère qu’après ce billet, vous ne direz plus « musulman » sans comprendre que c’est un terme générique comme « chrétien« . Or, vous savez que le Christianisme se divise en trois principales branches qui sont le catholicisme, le christianisme orthodoxe et le protestantisme (chaque branche se divisant à son tour). Sachez donc qu’il en est de même pour l’Islam qui se divise en deux grandes branches : le sunnisme et le chiisme. Il faut savoir que ces deux courants sont ennemis et se livrent une guerre qui risque d’être éternelle.
Je vous invite à découvrir, si cela vous intéresse, le chiisme et les raisons de cette discorde ici. Le sujet est bien trop vaste pour tout aborder ici.
Le sunnisme est le courant majoritaire de l’Islam : environ 90% des musulmans sont ainsi sunnites. Le sunnisme se divise à son tour en quatre branches principales qui sont : le hanafisme, le malikisme, le chafiisme et le hanbalisme.


                       



Source Wikipédia
En plus du Coran, les sunnites se réfèrent à la Sunna – qui signifie « le cheminement » ou « pratique(s) » – qui est la tradition prophétique, le chemin tracé par le prophète des musulmans. Elle se compose principalement :
  • des hadîths : paroles et actions attribuées au prophète, il en existe plus de 700.000, dont 100.000 considérés comme « authentiques »
  • la sîra : sa biographie, la plus ancienne a été écrite par Ibn Ishaq.

Cette base permet aux croyants d’avoir des sources théologiques supplémentaires, voire pour certains courants des sources juridiques. Il existe également la Charia mais elle n’est mentionnée qu’une fois dans la Coran et a été codifiée bien après la mort du prophète sous le califat abbasside.Concernant la sunna et les chiites, voir ici.
Dans la suite de cette chronique, je n’évoquerai plus les chiites. Cela n’est pas par désintérêt mais tout simplement car je pense que l’article perdrait en clarté : je préfère donc vous mettre les liens nécessaires. De plus, le problème que rencontre l’Islam actuellement est un problème issu d’une branche sunnite et non chiite.
Maintenant que ces distinctions sont faites, je voudrais pousser plus loin. Dans mon précédent billet, je vous parlais de jeunes nihilistes – au sens actif – qui étaient prêts à faire leur la première idéologie au service de leurs pulsions de mort. Mais quelle est cette idéologie ? Est-ce le Sunnisme ? Je vais modestement tenter de vous l’expliquer. Je le ferai sans concessions, sans angélisme et je peux vous dire tout de suite – je ne suis d’ailleurs pas le seul à le penser – que le salafisme n’est pas l’islam, n’est pas respectueux du Coran et ne représente pas les musulmans. Permettez moi de vous expliquer pourquoi.
Je vous parlais de quatre branches du sunnisme. En fait, je peux vous affirmer qu’il y a deux grands groupes :
  • L’Islam de Médine : les branches malikite et chaféite ainsi que le Chiisme.
  • L’Islam de Damas et Bagdad : les branches hanafiste et hanbalite. Le Hanbalisme est l’école la plus conservatrice de l’Islam sunnite. Dans cette forme très traditionaliste, la sunna tient une place prépondérante. Il est arrivé plusieurs fois dans l’Histoire que les troupes de l’islam de Damas, sous les ordres d’un calife, se lancent dans des exactions contre les gens de Médine, pourtant ville du prophète. Les mêmes exactions ont d’ailleurs été répétées par les wahhabites (Arabie Saoudite) depuis la naissance de leur mouvement (voir l’article de Michel Leter à ce sujet).



A suivre : https://youwilldieoverthere.wordpress.com/2015/11/23/islam-de-damas-et-sala…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Publicité
MessagePosté le: Dim 4 Sep - 21:20:14 (2016)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Dim 4 Sep - 21:32:46 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_  La châtelaine convertie à l’islam mise sur le tourisme halal…
Publié le 3 septembre 2016 - par Caroline Artus -

                 
Pour Isabelle, les affaires se portent bien. Et même de mieux en mieux. Pour la seconde fois en deux ans, elle recevait, dans son château du XVIIème siècle transformé en chambres d’hôtes, les caméras de télévision. Il faut dire qu’Isabelle, il y a dix-huit ans, a renié son prénom de naissance pour adopter celui d’Iman.
http://www.francetvinfo.fr/economie/commerce/video-envoye-special-tourisme-…
                                         

Le tourisme halal, en voilà un filon à ne pas rater ! Au , « tout dans la demeure est en accord avec la foi musulmane ». Du lever du soleil où l’on sert un petit-déjeuner halal – le café, le pain, le beurre, la confiture ? – à son coucher, en passant par l’espace bronzette privatif pour les femmes désirant se soustraire aux regards masculins, à l’absence totale d’alcool – interdit dans tout le domaine – afin que les musulmans puissent « vivre en accord avec leurs valeurs », dit-elle, ici, la vie de château se veut « une terre d’accueil pour des gens qui pourraient ne pas se sentir à l’aise ailleurs », confiait-elle, lors de sa première interview, en 2014. Vous vous dites, avec votre logique, que les chrétiens, les juifs, les athées, les mangeurs de porc n’y sont pas les bienvenus ? Détrompez-vous ! « Toutes les confessions sont les bienvenues » ! Vraiment ? On peut apporter son papier toilette, alors ? Fondamental, le PQ, pour les derrières de mécréants ! Iman ne s’est pas aventurée dans aussi triviale considération..

Mais les chambres d’hôtes normales, elles, accueillent tout le monde du moment que les signes religieux ne sont pas ostentatoires ! Les chambres d’hôtes normales, c’est la liberté et non les interdictions. La liberté de boire ou non de l’alcool, la liberté de s’isoler ou non pour faire bronzette sans pour autant interdire aux hommes de nous regarder, nous, les femmes. La liberté de ne pas manger de porc sans en dégoûter les autres. Dans les chambres d’hôtes normales, c’est la convivialité sans que personne n’ait l’idée de mettre sa religion sous le nez de quiconque. Les chambres d’hôtes normales ne discriminent pas, ne stigmatisent pas, elle ne font pas de prosélytisme religieux. On ne pratique pas de « valeurs  en adéquation avec la foi […] », dans les chambres d’hôtes normales ! Belle hypocrisie d’affirmer son château ouvert à tous quand les Français sont interdits de ripailler façon gauloise !

Quand cette idée de commerce « muslim friendly » leur est-elle venue, à Iman et son mari, Abdel Rahmene Azzouzi, chirurgien au CHU d’Angers ? « Un événement nous avait marqué, en 2006. Un gîte avait été refusé à une dame, dans les Vosges parce qu’elle portait un voile ». Ils ont donc eu un « sursaut », et d’Angleterre, ils sont revenus en France – à croire qu’Outre-manche semblable structure n’était pas la bienvenue – « pour faire quelque chose ». D’où l’on suppute leur grande satisfaction à l’issue de la condamnation et de la ruine de Fanny Truchelut.

Le tourisme halal pèse 145 milliards de dollars en 2014 et ne cesse de croître, titrait le site AJIB, en mars 2015. Et de s’extasier sur le nombre de musulmans planétaires qui, selon les projections démographiques, s’élèvera à 26,5 %, en 2030. Autant dire que le marché est juteux. Et qui dit marché juteux, dit personnes promptes à s’y engouffrer. Même des non convertis. C’est le cas d’Isabelle et Bernard Tisserand – des noms musulmans nous dirait Tariq Ramadan pour qui Mohammed est un prénom français – et de leur quatre gîtes, dans l’Eure, qui rencontrent, eux aussi, un succès fou. Si contrairement à Iman, chaque jour ils ne prennent pas le temps d’adorer Allah, comme l’annonce très respectueusement la journaliste lors du reportage à propos de la femme du chirurgien (du moins pas encore), leur O sans souci se décrit comme un « lieu idéal pour tous les musulmans de France ». Si après cela, il existe encore des Français pour ne pas comprendre que ces Français-là se revendiquent avant tout mahométans rejetant sans autre forme de procès le mode de vie occidental…

La France, avec la bénédiction de ses dirigeants droite et gauche à égalité, prend ainsi le chemin des pays développant eux-mêmes ce tourisme halal. Halal signifiant « licite » ou « pur » . Si nous l’osions, mais nous n’osons pas, nous dirions que ce terme provoque des relents nauséabonds. En Turquie, par exemple, des hôtels proposent la totale. En plus des interdits susnommés, ils renferment une mosquée avec les heures de prière affichées dans le hall d’entrée, dans toutes les chambres – pourvues d’un Coran et d’un tapis de prière – la direction de la Mecque se trouve indiquée, les femmes se baignent dans des piscines séparées (si ce n’est pas le cas, « tenue correcte exigée » : le burkini va faire fureur), ou encore, des murs sont érigés sur la plage pour, ici aussi, respecter leur séparation d’avec les hommes. Des êtres lubriques incapables de retenir leurs pulsions, en somme. Quelle jolie considération des hommes en islam.

Evidemment, on nous fait le coup de « l’ouverture à l’autre », de la tolérance – envers des gens intolérants », du vivre-ensemble – avec des gens qui ne veulent pas vivre avec nous -, bref, la rengaine  habituelle. Alors, comme elle commence à vriller les oreilles des Français tout court, cette rengaine, le directeur de Sakina-voyages, Nacer-Eddine Benchichoun, en France, apporte de nouveaux arguments. Comprenez, il n’est pas normal du tout que des touristes musulmans, parce qu’ils sont musulmans, tout en ne pouvant profiter de toutes les « prestations » d’un hôtel – dans lequel ils ont pourtant choisi de se rendre -, payent le même prix que les autres ! C’est vrai ça, ils ne peuvent pas consommer halal parce que la nourriture proposée ne l’est pas, ils doivent donc débourser ailleurs pour ne pas mourir de faim ! Mais quand un kouffar  ne profite pas de la piscine parce qu’il n’aime pas ça, ni du tennis parce ce que ça le fait braire ; qu’il n’assiste pas tous les soirs aux spectacles parce qu’il préfère les balades au clair de lune ou que, diabétique, il ne mange jamais de dessert, et caetera et caetera  : est-ce qu’il récrimine auprès de la Direction, le kouffar, qu’il a payé trop cher pour le peu qu’il profite ?
 Est-ce qu’en Turquie, le kouffar –  qui a choisi (et y a été accepté) un hôtel halal –  se plaint de ne pas pouvoir mater les nanas derrière le mur sur la plage ?

Le marché du tourisme halal ? « Un vivier d’emploi et de développement économique considérable »,  » une aubaine économique qui ne peut se refuser », conclut, triomphal, le site AJIB. Et pendant ce temps-là, dans la tolérante Arabie -saoudite (en pointe du tourisme halal), plusieurs dizaines de familles chrétiennes sont expulsées pour avoir fêter l’Assomption… L’argent, le nerf de la guerre, en passe de devenir le nerf de l’effacement des cultures occidentales.

« Et pour Isabelle la convertie, la vie de château n’est pas prête de s’arrêter ! « 
Caroline Artus

http://ripostelaique.com/chatelaine-convertie-a-lislam-mise-tourisme-halal.…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Ven 9 Sep - 18:02:39 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_  Monde musulman. Infographie : quel est le style "convenable" pour les femmes ?

 Publié le 26/06/2014

                   



 Quel est le style vestimentaire qui convient pour une femme ? Cette enquête, menée dans sept pays musulmans, a suscité un grand intérêt à travers le monde. Le Pew Research Center américain a interrogé le directeur de l’enquête sur les méthodes et le déroulement.
  


 Pourquoi avez-vous soulevé la question du style vestimentaire féminin musulman dans votre enquête ?
 Qu’espériez-vous apprendre ?
Mansoor Moaddel* : Les objectifs principaux de ce projet sont : 1) expliquer les variations du fondamentalisme religieux dans les sept pays concernés par l’enquête, 2) déterminer l’étendue de la pénétration des valeurs occidentales dans ces pays et 3) montrer les variations d’attitude parmi les personnes qui vivent dans ces pays quant à des questions comme l’égalité des sexes, la laïcité et la religion.
Dans les années 1920, l’avènement d’un Etat laïque moderne en Egypte, en Iran et en Turquie a créé un contexte qui a permis aux femmes de s’engager dans des mouvements pour leurs droits. En Egypte, après la déclaration d’indépendance de 1922, Huda Shaarawi a fondé l’Union féministe égyptienne et renoncé à son voile, et nombre de femmes des classes aisées ont suivi son exemple. En Iran et en Turquie, l’Etat a eu pour politique officielle de forcer les femmes à renoncer au voile.
Pour maintenir l’institution de la suprématie masculine, les fondamentalistes musulmans ont attaqué le mouvement des femmes sur la question qu’ils pensaient la plus fragile – la liberté de s’habiller comme elles l’entendent. L’ayatollah Morteza Motahhari, religieux iranien et l’un des principaux porte-parole du fondamentalisme chiite, a recadré le débat sur le voile en faisant de l’absence de voile l’équivalent de la nudité. Et cela fait plus de cent ans que pontes et gens ordinaires débattent de la légitimité du voile.Cliquez sur l’image pour l’agrandir

On ne constate pas de grande différence entre les sexes dans
les réponses concernant le vêtement féminin.
Il n’y a pas de différences importantes dans les préférences entre hommes et femmes, sauf au Pakistan, où les hommes préfèrent les voiles les plus conservateurs [alors qu’au Liban et en Tunisie, les hommes sont plus antivoile que les femmes]. Cependant hommes et femmes divergent sur le droit des femmes à s’habiller comme elles veulent. Les femmes y sont plus fortement favorables que les hommes dans les sept pays. Les personnes ayant fait des études supérieures soutiennent davantage le droit des femmes à choisir, sauf en Arabie Saoudite. [Le Liban est le seul des sept pays où le pourcentage, hommes, femmes confondus, des antivoiles est majoritaire.]

Pourquoi avez-vous choisi d’utiliser des photos et des illustrations de vêtements pour poser les questions ?
En montrant ces images aux personnes sondées, nous faisons entrer six questions dans une seule. Il n’y a pas de malentendu possible sur le type de voile. Nous comprenons ce que veut dire la personne sondée quand elle pointe l’une des six images pour désigner un style de vêtement féminin convenable. Dans nos enquêtes précédentes, nous avions du mal à interpréter des réponses comme “il est important que les femmes observent le hijab islamique.”
Les images et les photos permettent parfois de mieux mesurer et comprendre la perception qu’ont les gens d’une question, d’un événement voire d’une institution sociale. Les gens jugent souvent les choses telles qu’elles leur apparaissent physiquement.

Il est également intéressant d’examiner les réponses en fonction de la religion du sujet. Y a-t-il eu des résultats surprenants dans la composition des pays que vous avez étudiés, par exemple l’Egypte, l’Irak, le Liban ?
Les différences ne sont pas tellement importantes entre chiites et sunnites. Les différences en Arabie Saoudite sont très intéressantes.
Les Saoudiens [tous milieux confondus] soutiennent davantage la liberté de choix que les Irakiens, les Egyptiens et les Pakistanais, mais sont plus conservateurs en termes de vêtement. Une surprise : les Kurdes irakiens sont devenus plus conservateurs. Dans les enquêtes précédentes, ils étaient en train de devenir plus tolérants. La tendance est en train de s’inverser. [En Irak, 15% des Kurdes sont pour le voile intégral et 2 % contre, mais 7% des Kurdes contre 3% des Arabes sont contre tout voile.]

Les hommes ont-ils été interrogés par des hommes et les femmes par des femmes ? Si oui, pourquoi ?
Dans certains pays du Moyen-Orient, un homme peut s’offusquer si sa femme ou sa fille est choisie au hasard pour un entretien et pas lui. Dans ce cas, les interrogateurs ont eu pour consigne de l’interroger aussi sans que ses réponses soient incluses dans les données analysées. Dans certains cas, le tuteur masculin   n’autorise pas les entretiens en privé. Dans certains pays, l’Arabie Saoudite par exemple, interrogateurs et sujets sont du même sexe. Au Liban et en Turquie, ce n’était pas toujours nécessaire. Dans un environnement politique et social autoritaire, la probabilité est plus élevée que les gens falsifient leurs vraies préférences.
Pour remédier à ce problème, on peut entre autres interpréter les données recueillies à la lumière d’autres recherches, par exemple les travaux d’historiens et d’anthropologues. L’autre moyen, c’est de formuler plus d’une question sur le même sujet.

Quand une femme était interrogée chez elle, son mari ou un autre homme de la famille était-il présent ?
Dans certains pays, oui et nous avons relevé ces cas.

Avez-vous eu des surprises avec les résultats ?
Les conclusions de l’enquête réalisée en Arabie Saoudite sont particulièrement intéressantes. Si plus de 70 % des sujets considèrent comme convenable le vêtement le plus conservateur (images n° 1 et 2), ils sont bien plus nombreux (47 %) que les Egyptiens (14 %), les Irakiens (27 %) ou les Pakistanais (22 %) à trouver que les femmes devraient pouvoir s’habiller comme elle l’entendent. Ces deux éléments sont difficiles à concilier. La recherche sur l’opinion publique nous a appris que les gens ont simultanément des opinions contradictoires. Néanmoins, il y a des preuves significatives que l’opinion saoudienne soutient les valeurs progressives de l’individualisme social et de la démocratie et souhaiterait que les institutions religieuses interviennent moins dans la vie quotidienne. Les Saoudiens sont plus nombreux par exemple que les Egyptiens, les Irakiens, les Tunisiens et les Pakistanais à trouver que l’amour est la base du mariage. 70 % d’entre eux considèrent que la démocratie est la meilleure forme de gouvernement. Leur confiance à l’égard des institutions religieuses a de plus fortement baissé entre les enquêtes de 2003 et 2011.

http://www.courrierinternational.com/article/2014/02/05/les-femmes-les-homm…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 15:00:48 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_   La femme musulmane d’Occident est la pire ennemie de la femme musulmane d’Orient

19/05/2015 Salem Ben Ammar
                     

 Femme musulmane je ne sais pas si tu es à plaindre ou à blâmer, tu es à la fois complice de tes bourreaux en Occident et vit une vie de bagnarde en terre musulmane.

Là où on attend d’elle qu’elle brise les chaînes de son état d’esclave elle en fait un symbole de la liberté, une liberté d’un chien tenu en laisse par son maître.

Sa coreligionnaire d’Orient étouffe sous le poids des traditions sexistes, discriminatoires, inégalitaires, tyranniques et liberticides qui l’ont réduite au rang de rebut de la société, au lieu de prendre faits et cause pour elle, la femme musulmane d’Occident la nargue et la snobe en affichant cyniquement les symboles du traitement décadent, infamant et humiliant qui est son lot quotidien depuis 1436 ans.

La femme musulmane d’Occident est à la femme musulmane d’Orient ce que fut la Milice de Laval à la France en 1943-45.
Au nom de sa pseudo liberté elle met tout son zèle pour marquer son allégeance  aux tortionnaires de sa coreligionnaire privée des libertés les plus élémentaires.
Elle fait croire en Occident que l’islam libère la femme, or, la femme de l’Orient musulman démontre tout le contraire et qu’il n’y a pas pire ennemie pour la femme que l’islam lui-même, un véritable camp de la mort pour elle.

Il  lui est trop facile de jouer à la femme musulmane « émancipée » car elle sait au fond d’elle-même qu’elle est à l’abri du courroux de son tortionnaire si jamais elle dérape,  mais sa coreligionnaire d’Orient n’a pas cette chance d’en faire autant et c’est la mort ou la rue qui la guettent.

.../... https://salembenammar.wordpress.com/2015/05/19/la-femme-musulmane-doccident…



            

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 15:29:40 (2016) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Déjà, la référence de ce Ben Ammar à la Milice suffit à le disqualifier !

Ensuite, il n'a probablement jamais vécu dans un pays arabe ce bon apôtre.

Les fatmas marocaines de ma jeunesse étaient bel et bien enfoulardées, djellabatées, et voilées, sauf les jeunes femmes de la Haute, complètement européannisées... à part pour les grandes occasions officielles, où elles adoptaient le caftan !

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 16:10:32 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ Impossible de vous contre-dire, deux séjours en Tunisie, un autre au Maroc, j'ai peu vu de fatmas totalement emmaillotées de la sorte, et les jeunes filles allant à l'école ou lycée étaient en jupe non mini mais courte. Les seules enfoulardées vues, étaient au Maroc, et dans la vieille ville de Marrakech... Mais aujourd'hui, je n'en vois que trop...

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 17:41:06 (2016) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Une bonne illustration de mon propos...







...et celle-ci vaut son pesant de cacahuètes !


_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 18:09:17 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ Merci...

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mar 13 Sep - 21:12:50 (2016) Répondre en citant
Granada
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 22 410
Localisation: Paris




Effectivement ... ça vaut son pesant de cacahuètes !!

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mer 14 Sep - 21:21:57 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




C'est en effet ce qu'on peut voir sur les nombreux sites pied noirs qui rassemblent des photos de " là bas"

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mer 14 Sep - 23:20:46 (2016) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Là il s'agit exclusivement du Maroc, et de Casablanca.

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Mer 14 Sep - 23:23:36 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Certes, Possum, mais je me souviens avoir vu des photos d'Algerie où on voit aussi des femmes enveloppées dans un haïk 

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Lun 19 Sep - 18:00:04 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_  Grande-Bretagne : la plus grande mosquée d'Europe a pris feu à Londres

Un incendie s'est déclaré dans une mosquée de Londres, considérée comme la plus grande d'Europe, ne faisant aucune victimes selon les autorités.



                    


Un incendie a éclaté samedi 26 septembre dans la grande mosquée de Londres, dont les responsables affirment qu'elle est la plus grande d'Europe, sans faire de victimes, selon les services de secours londoniens. Un homme d'une quarantaine d'années, qui avait inhalé des fumées, a été hospitalisé souffrant de difficultés respiratoires, selon le service des Ambulances de Londres. 

Une dizaine de véhicules de pompiers combattaient samedi cet incendie à Morden dans le sud-ouest de Londres, alors que des volutes de fumée étaient visibles sur toute la ville. Selon les pompiers la mosquée elle-même n'a pas subi de dégâts, le feu ayant surtout frappé des bureaux de la bâtisse de plusieurs étages. 

La mosquée construite en 2003 sur 2,1 hectares peut accueillir au moins 10.500 fidèles pour la prière et comprend un dôme de 23 mètres de haut, selon son site internet. "Il n'y avait personne" qui priait dans la mosquée lorsque l'incendie a éclaté, a indiqué Stephen Alambritis, le responsable du conseil du district de Merton dont dépend Morden.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/grande-bretagne-la-plus-grande-mosquee-d-europe-a-pris-feu-a-londres-7779861765

                    Mr. Green

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Lun 19 Sep - 20:24:50 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Ah zut, quel dommage...

On lance une collecte pour la reconstruction ?

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Lun 19 Sep - 21:39:10 (2016) Répondre en citant
TanNoni
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 06 Sep 2007
Messages: 2 275
Localisation: Paris




Citation:
Cette  religion commence à poser un problème.

Citation:
Il n'y a pas de problèmes, il n'y a que des solutions.


Moi, j'en aurais bien une, de solution...

_________________
« En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. »
Chamfort (1740-1794)

De la religion qui n'en est pas une
MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:53:21 (2017)
Contenu Sponsorisé





De la religion qui n'en est pas une
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » France, terre de chrétienté
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 5  
Aller à la page: 1, 2, 3, 4, 5  >
  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com