Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Raoul Coutard
Connexion S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés FAQ Membres Rechercher Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts) » Raoul Coutard
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
Raoul Coutard
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 04:49:39 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Le chef-opérateur Raoul Coutard est mort mardi à l'âge de 92 ans
Citation:

Connu pour son utilisation de la lumière naturelle, son jeu marqué des contrastes et la mobilité de sa caméra, Raoul Coutard a été le directeur de la photographie de quelques-uns des plus grands films français de la seconde moitié du 20e siècle: "A bout de souffle" et "Le Mépris" de Jean-Luc Godard -avec qui il a tourné une quinzaine de films-, "Jules et Jim" de François Truffaut, "La 317e Section" de Pierre Schoendoerffer ou "Lola" de Jacques Demy.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 04:49:39 (2016)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Raoul Coutard
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 04:54:01 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Décès de Raoul Coutard, l'opérateur mythique de Godard et Truffaut

DISPARITION - La figure emblématique de la Nouvelle Vague est morte mardi 8 novembre près de Bayonne, à l'âge de 92 ans des suites d'une longue maladie.
Il était l'une des figures emblématiques de la Nouvelle Vague. Le chef opérateur Raoul Coutard, qui avait travaillé avec Jean-Luc Godard, François Truffaut, Pierre Schoendoerffer et Costa-Gavras, est décédé mardi 8 novembre dans la soirée à l'âge de 92 ans dans une clinique de Labenne dans les Landes, a annoncé sa famille à l'AFP. Atteint d'une longue maladie, il vivait depuis plusieurs années au Boucau, près de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).
Il avait été le directeur de la photographie de quelques-uns des plus grands films français de la seconde moitié du 20e siècle: À bout de souffle, Le Mépris et Pierrot le Fou de Jean-Luc Godard, Jules et Jim de François Truffaut, La 317e Section et Le Crabe-Tambour de Pierre Schoendoerffer, Lola de Jacques Demy ou encore L'aveu et Z de Costa-Gavras.
Une filmographie riche saluée par la Cinémathèque française, qui en 2007 lui consacrait une rétrospective: «À bout de souffle, Jules et Jim, Chronique d'un été, Z, Max mon amour et tant d'autres. Et Le Mépris Raoul Coutard, 1924-2016, Adieu et merci», a-t-elle tweeté mardi soir.

Né à Paris le 16 septembre 1924, Raoul Coutard avait été sergent dans l'infanterie coloniale pendant la Guerre d'Indochine, commandant une section au Laos, avant de devenir photographe aux armées puis, toujours en Indochine, photographe pour Paris-Match et Life. Il y rencontre le cinéaste Pierre Schoendoerffer, avec qui il se lie pour ses premiers pas cinématographiques.
«Nous avons très vite conclu un pacte entre nous: le premier qui arriverait à entrouvrir la porte du cinéma y entraînerait l'autre!», racontait le cinéaste dans un livre il y a quelques années.
Il sera le chef-opérateur de La Passe du Diable (1958), le premier film de Pierre Schoendoerffer. Raoul Coutard suit ensuite le cinéaste pour Ramuntcho (1959) et Pêcheur d'Islande (1959). Puis son expérience de la Guerre d'Indochine sera au cœur de La 317e Section, réalisé en 1965.

En 1959, c'est le coup de tonnerre avec À bout de souffle et Jean-Luc Godard, avec Jean-Paul Belmondo et Jean Seberg, le film qui marque la naissance de La Nouvelle Vague.
«Pour moi, la rencontre décisive ce fut Godard. À bout de souffle, qui devait être n'importe quoi, fut une entrée dans la vie professionnelle», expliquait Raoul Coutard à Libération au début des années 2000. Le chef opérateur devient célèbre avec ce film tourné caméra à l'épaule et sa lumière blanche, qui font scandale à l'époque dans la profession.

«Les images n'étaient pas léchées, les conditions syndicales n'étaient pas respectées, et je faisais à la fois la lumière et le cadre, ce qui ne se faisait pas du tout à l'époque», se souvenait-il.
Suivront avec Godard, 14 films au total, dont Une femme est une femme, Le Mépris, Le Petit soldat, Pierrot le Fou, La Chinoise et Alphaville. Parallèlement, il est aussi l'opérateur de François Truffaut dans Tirez sur le pianiste (1960), Jules et Jim (1961) ou encore de Jacques Demy dans Lola (1960).

Viendront ensuite deux grands films avec Costa-Gavras: Z (1969) avec Yves Montand, sur la dictature des colonels en Grèce, et, en parallèle, L'Aveu (1970), sur le stalinisme et les procès de Prague, toujours avec Yves Montand. Il travaillera également avec Philippe Garrel sur La Naissance de l'amour (1993) ou Sauvage innocence (2001).

Comme metteur en scène, Raoul Coutard avait réalisé Hoa-Binh (1970) sur la Guerre d'Indochine, prix Jean Vigo en 1970, et La Légion saute sur Kolwezi (1980): «J'ai toujours éprouvé une certaine tentation pour la difficulté. Ce qui n'est pas classique, voire impossible, me tente», disait encore ce pionnier.



Source : le bigarreau

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Raoul Coutard
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 04:56:23 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Filmographie :

Comme réalisateur
1970: Hoa-Binh
1980: La légion saute sur Kolwezi
1982: S.A.S. à San Salvador

Comme directeur de la photographie
1958 : La Passe du diable de Pierre Schoendoerffer et Jacques Dupont
1959 : Ramuntcho de Pierre Schoendoerffer
1959 : Pêcheur d'Islande de Pierre Schoendoerffer
1959 : À bout de souffle de Jean-Luc Godard
1960 : Tirez sur le pianiste de François Truffaut
1960 : Lola de Jacques Demy
1961 : Une femme est une femme de Jean-Luc Godard
1961 : Jules et Jim de François Truffaut
1961 : Les Grandes Personnes de Jean Valère
1961 : Chronique d'un été de Jean Rouch et Edgar Morin
1962 : Vivre sa vie de Jean-Luc Godard
1962 : La Poupée de Jacques Baratier
1962 : Et Satan conduit le bal de Grisha N. Dabat
1963 : Le Petit Soldat de Jean-Luc Godard
1963 : Les Carabiniers de Jean-Luc Godard
1963 : Le Mépris de Jean-Luc Godard
1963 : Les Baisers de Bernard Toublanc-Michel, Bertrand Tavernier, Claude Berri...
1964 : Bande à part de Jean-Luc Godard
1964 : La Peau douce de François Truffaut
1964 : Une femme mariée de Jean-Luc Godard
1965 : Alphaville, une étrange aventure de Lemmy Caution de Jean-Luc Godard
1965 : Pierrot le fou de Jean-Luc Godard
1965 : Scruggs de David Hart
1965 : Un monsieur de compagnie de Philippe de Broca
1965 : Je vous salue mafia de Raoul Lévy
1965 : La 317e section de Pierre Schoendoerffer
1966 : L'Espion de Raoul Lévy
1966 : Made in USA de Jean-Luc Godard
1967 : Le Marin de Gibraltar de Tony Richardson
1967 : Deux ou trois choses que je sais d'elle de Jean-Luc Godard
1967 : La Chinoise de Jean-Luc Godard
1967 : Week-end de Jean-Luc Godard
1967 : La mariée était en noir de François Truffaut
1967 : L'Horizon de Jacques Rouffio
1968 : L'Étoile du Sud de Sidney Hayers
1969 : Z de Costa-Gavras
1970 : L'Aveu de Costa-Gavras
1970 : La Liberté en croupe d’Édouard Molinaro
1970 : Êtes-vous fiancée à un marin grec ou à un pilote de ligne ? de Jean Aurel
1971 : Les Aveux les plus doux d’Édouard Molinaro
1971 : L'Explosion de Marc Simenon
1972 : Le Gang des otages d’Édouard Molinaro
1972 : Baraka à Beyrouth (Embassy) de Gordon Hessler
1972 : The Jerusalem File de John Flynn
1972 : Le Trèfle à cinq feuilles d'Edmond Freess
1973 : L'Emmerdeur d’Édouard Molinaro
1977 : Le Crabe-tambour de Pierre Schoendoerffer
1982 : Passion de Jean-Luc Godard
1984 : Prénom Carmen de Jean-Luc Godard
1984 : La Diagonale du fou de Richard Dembo
1984 : La Garce de Christine Pascal
1986 : Max mon amour de Nagisa Ōshima
1988 : Ne réveillez pas un flic qui dort de José Pinheiro
1988 : Brennende Betten de Pia Frankenberg
1988 : Peaux de vaches de Patricia Mazuy
1988 : Blanc de Chine de Denys Granier-Deferre
1990 : Il gèle en enfer de Jean-Pierre Mocky
1990 : La Femme fardée de José Pinheiro
1991 : Something's wrong with you de Roger Walter
1993 : La Naissance de l'amour de Philippe Garrel
1995 : Faut pas rire du bonheur de Guillaume Nicloux
1996 : Le Cœur fantôme de Philippe Garrel
2001 : Sauvage Innocence de Philippe Garrel

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Raoul Coutard
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 11:09:22 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ Combien auront lu son nom sans savoir ce qu'il faisait ni qui il était ?
   Un formidable photographe surtout, oublions ses réalisations !

 
                                       


            R.I.P.

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Raoul Coutard
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 12:07:28 (2016) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

En ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Il a quand même travaillé dans pas mal "d'oeuvres" insupportables, tant pour la forme que le fond !

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Raoul Coutard
MessagePosté le: Jeu 10 Nov - 12:16:17 (2016) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ Je ne parle que du photographe, peu m'importe le contenu de "l'œuvre"...

  D'ailleurs, il se peut que je me sois refusé de voir certains de ses films à cause du contenu ou du réalisateur !

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Raoul Coutard
MessagePosté le: Ven 11 Nov - 03:21:20 (2016) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




De toute sa filmographie, je pense avoir vu tous les films de Schoendoerfer, "Jules et Jim", et "La Mariée était en Noir". Et bien sûr "La Légion saute sur Kolwezi". Alors rien que pour ce dernier film, il aura droit à mes prières.
Il faut avoir du talent pour réussir dans des genres aussi différents. C'est la preuve qu'on transcende les styles, et que l'amour du travail bien fait et des images de qualité passe bien au dessus du talent (si talent il y a) du metteur en scène.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Raoul Coutard
MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:41:12 (2017)
Contenu Sponsorisé





Raoul Coutard
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts)
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 1  

  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com