Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Justice ? ... en 2017
Connexion S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés FAQ Membres Rechercher Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Actualité politique » Justice ? ... en 2017 Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 02:29:50 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Horde sauvage : grâce à Hollande, un système féministe hystérique ravage le droit

C’est un véritable système féministe, une horde hystérique, qui a imposé la grâce de Jacqueline Sauvage, meurtrière de son mari. François Hollande ravage le droit français : lui qui restreint d’ordinaire la notion de légitime défense l’étend abusivement lorsqu’il s’agit de violences conjugales.

Même la magistrature n’en voulait pas, cette magistrature française travaillée depuis des décennies par l’école de la magistrature et le syndicat de la magistrature. Même les juges qui transforment volontiers le prétoire en champ politique et professent que la justice doit servir à transformer la société ont protesté : peine perdue, le potentat qui règne à l’Élysée pour quelques semaines encore, perdu sur les nuages d’une popularité qui remonte depuis qu’on est sûr qu’il va partir, François Hollande soi-même, empereur en son royaume d’idéologie, a tranché : il a accordé la grâce totale à Jacqueline Sauvage, coupable d’avoir tué son époux Norbert Marot de trois coups de fusil dans le dos le dix septembre 2012.

La horde féministe loue François Hollande

Aussitôt un chœur féministe a entonné la louange du chef de l’État. Sophie Marceau, Isabelle Adjani, Nathalie KM, Yvette Roudy, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo, Eva Darlan, Osons le féminisme, le collectif national pour le droit des femmes, les Femen, Jean Luc Mélanchon, Daniel Cohn-Bendit, Jean-Michel Aphatie, Jean-Jacques Bourdin, qui avaient fait partie du comité de soutien de la meurtrière se sont réjouis. Tout ce qui fait profession à Paris de penser, d’avoir un cœur et de vivre pour le progrès, avait demandé à François Hollande la grâce de Jacqueline Sauvage. Et la joie a été unanime dans ce petit Landernau féministe.

On se demande cependant pourquoi François Hollande, qui, en tant que président normal n’était pas favorable à l’exercice du droit de grâce, l’a ici exercé. C’est étrange, ni les faits ni le droit ne le laissaient attendre : cela indique que l’affaire est avant tout politique.

Rien n’étaye les dires de Jacqueline Sauvage

Étrange, parce les deux jugements qui avaient frappé Jacqueline Sauvage ne respirent ni le déni de droit ni l’erreur judiciaire, ni même l’excès de sévérité. Pour justifier le meurtre de son mari, Jacqueline Sauvage avançait qu’il la battait depuis 47 ans et maltraitait ses enfants. Le drame est qu’elle n’a produit pour le soutenir que des témoignages, rares hors de la famille, et que nul document ou fait ne corrobore ces témoignages. Une des filles fait état d’une main courante déposée : il n’en a été retrouvé nulle trace. Rien ne confirme non plus les accusations d’attouchements et viol des filles, formulées la première fois au procès pour justifier le meurtre. Pire, en 47 ans, jamais Jacqueline Sauvage n’a tiré la sonnette d’alarme ni n’a signalé à l’extérieur le moindre mauvais traitement. Ni les voisins, ni dans l’entreprise où elle travaillait, personne n’a jamais relevé une trace de coups. Ce qu’on a pu établir avec certitude, c’est que Norbert Marot buvait, avait mauvais caractère et garait mal ses camions.

Il n’y avait nulle raison de droit en faveur de la grâce

Jacqueline sauvage l’a froidement abattu dans le dos de trois coups de fusil. Elle chassait, elle n’a pas manqué son coup, bien qu’elle ait prétendu avoir tiré les yeux fermés. Le fils des deux époux s’était suicidé avant le meurtre, mais elle l’ignorait au moment du meurtre : elle a donc tiré simplement pour se débarrasser de la victime.

Quelle raison pouvait-il donc y avoir de faire grâce à une femme aussi platement coupable ? Les quarante-sept ans d’enfer allégués peuvent, si on y croit, justifier des circonstances atténuantes, mais le verdict ayant été clément, elles ne sauraient appeler une grâce. Alors ? Pourquoi François Hollande a-t-il pris la décision d’irriter une magistrature qu’il a déjà récemment insultée dans un livre, et où la gauche compte beaucoup d’amis ? D’autant qu’en tant que président normal, il s’est attaché à rompre avec les survivances du pouvoir royal, et que le droit de grâce en est une : puisque la peine de mort n’existe plus, on voit mal ce qui peut pousser un homme de gauche à exercer le droit de grâce.

Un ravage hystérique au service d’une idéologie révolutionnaire

C’est la plaidoirie des deux avocates qui donne le mot de cette énigme. Si François Hollande a cédé à la horde féministe en accordant une grâce plénière à Jacqueline Sauvage, c’est pour faire advenir une réforme profonde du code pénal, une subversion du droit. Nathalie Tomasini et Janine Bonaggiunta ont en effet plaidé la légitime défense dans le meurtre de Norbert Marot. Mme Sauvage aurait tué de trois coups de fusil un agresseur qui lui faisait violence pendant quarante sept ans. Mais le droit, même envisagé par des magistrats gauchisants, ne permet pas un tel délire hystérique. Pour qu’il y ait légitime défense, il faut qu’il y ait concomitance de l’attaque et de la défense d’une part, et réaction proportionnée. Ce n’était manifestement pas le cas : Jacqueline Sauvage a tué à froid, et trois coups de fusil ne sont pas une réponse proportionnée à des paires de claques.

C’est pourquoi les avocates ont demandé pendant les procès à « repousser les limites de la légitime défense appliquée aux situations de violences conjugales ». Certains ont même demandé la création d’une « légitime défense différée ». C’est-à-dire que l’on pourrait tuer le mari qui vous a maltraitée vingt-cinq ans après.

Le système se convertit à la légitime défense et à la grâce

Les jurés et les juges ont repoussé cette prétention qui ravage les règles de droit. Mais François Hollande y a fait droit. Il n’est pas très compliqué de découvrir pourquoi. La légitime défense a mauvaise presse dans la France d’en haut. Il ne se passe pas de quinzaine sans qu’un magistrat bardé de certitudes idéales et d’éthique nouvelle n’interpelle un artisan terrorisé par les agressions répétées qu’il subit et lui reproche d’avoir tiré une nuit sur un cambrioleur ou quelque autre voyou. Alors, on lui demande s’il n’aurait pas dû choisir un angle de visée un peu différent, charger au gros sel, faire trois sommations, etc. Manifestement, les avocats de la partie civile et les substituts sont rarement braqués, ils ont, dès qu’on aborde le thème de la légitime défense, des élégances d’esthètes et de moralistes. Et ils finissent par convaincre des jurys abêtis. Un certain buraliste vient encore d’en faire les frais. Avec Jacqueline Sauvage, rien de tel. Ici, les effets de manche servent à nous faire avaler qu’une tueuse à froid qui tire dans le dos d’un homme qui s’en va en marchant, en plein jour, est en état de légitime défense. Et le président normal, le gros François Hollande, avale ça tout cru.

L’objectif de la horde sauvage est de détruire la société française

Il y a là une inversion des valeurs, une subversion du droit manifeste. Que nous disent ces dernières affaires, le jugement trop sévère du buraliste, la grâce de Jacqueline sauvage ? Que défendre sa propriété, pour un mâle blanc, c’est mal. Et que tuer un mâle blanc, pour son épouse, c’est bien. La victime, c’est toujours le « jeune » voyou, ou la femme. En tuant son mari, Jacqueline Sauvage a vengé le féminisme de millénaires de domination. Elle, contrairement au buraliste, avait le droit de « se faire justice soi-même » sans même éprouver le moindre remords ni exprimer la moindre culpabilité. Puisque la victime n’est pas l’homme qu’elle a tué, mais elle-même.

C’est pourquoi la horde a poussé une clameur hystérique de satisfaction. Certains magistrats commencent cependant à s’inquiéter du ravage qu’opère dans le droit cette idéologie révolutionnaire, estiment que « cette décision trouble le fonctionnement régulier de la justice », bougonnent contre « cette nouvelle atteinte à l’indépendance de la justice par l’exécutif », et déplorent la « victimisation systématique de la femme ». Ils se placent sur le plan de droit. C’est une erreur. François Hollande se situe lui sur celui de la révolution idéologique dont il aura été un grand serviteur. Même s’il lui reste peu de temps, il utilise en bon léniniste tous les moyens en sa possession pour arriver à ses fins. En l’espèce une survivance de l’ancien régime pour abattre le droit de la République et démantibuler la société française.

Pauline Mille



Source : Réinfo TV

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 02:29:50 (2017)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 10:05:32 (2017) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Tenant du droit à la "légitime vengeance", je suis très partagé à propos de cette affaire.

Que les harpies féministes délirantes aient fait pression de manière inadmissible me fait douter de la justesse de la cause, comme le temps mis à réagir par la meurtrière.

Ma religion n'est toujours pas faite... sauf pour les mégères pipoles, sur lesquelles je n'ose exprimer ici mon opinion profonde !

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Jeu 5 Jan - 12:38:47 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ Personnellement, je suis contre le droit de grâce présidentielle qui est une résurgence du droit de grâce royale, or à l'époque on considérait le roy comme de droit divin, je doute qu'un président soit d'extraction divine... pas même l'étron
 

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 04:58:53 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




On ne rappellera jamais assez que "droit divin" ne veut pas dire que le roi est d'essence divine, de famille divine, que son arrière grand père était roi ou qu'il est descendu du ciel sur un petit nuage... Ni Saint Louis, ni Henri IV, ni Louis XIV, ni leurs successeurs n'ont jamais prétendu descendre de Dieu ou de n'importe quel dieu de n'importe quelle mythologie. Et pourtant ils reconnaissaient que leur pouvoir venait de Dieu.
Ce que le Christ rappelle à Ponce Pilate lors de son procès :« Tu n’aurais aucun pouvoir contre moi, s’il ne t’était donné d’en haut »

Droit divin veut dire que le roi reconnaît recevoir son pouvoir de Dieu, et donc qu'il doit soumettre son pouvoir à la Loi divine, le décalogue.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 11:44:26 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ Très bien, je note ceci, je reprends donc : je doute qu'un président depuis la création de la république ait reçu sa mission "d'en haut" ! 

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 16:37:33 (2017) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




...quant à se soumettre au Décalogue...
Il y a un moment que je ne m'y étais pas référé, et j'avoue que la version oecuménique actuelle me laisse rêveur.

...et je doute que nos rois l'aient réellement observé !

Non ! Décidément, je ne peux me faire à l'idée qu'un descendant d'une famille d'accapareurs plus forte que les autres en des temps lointains, soit amené à régner "par la volonté de Dieu".

Je sais que Ses voies sont impénétrables, mais elles sont surtout interprétées par des courtisans, alors la Divine Parole pourrait nous gratifier d'un individu ressemblant à Flamby... ou pire encore.

Je préfère encore m'en remettre à la "volonté du Peuple", même s'il se goure plus souvent qu'à son tour !

Les américains viennent de montrer la voie d'un désir de changement assez radical pour eux.

Les russes ont eu la chance de voir émerger un dirigeant de première grandeur.

Pourquoi pas nous, un de ces jours ?

Il sera alors temps de rendre grâces à l'Eternel, et faire executer des "Te Deum" dans toutes les églises !

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 20:07:20 (2017) Répondre en citant
ozone
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 15 Avr 2008
Messages: 3 586




Il n'y a pas que des Te Deum a executer

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 21:04:52 (2017) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Une exécution n'est pas exclusive des autres ! 

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 22:45:19 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




ozone a écrit:

Il n'y a pas que des Te Deum a executer

possum a écrit:

Une exécution n'est pas exclusive des autres ! 

*
_ Oh que non, il reste à choisir le mode... Largo ou adagio, allegretto ou prestissimo...

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 23:09:22 (2017) Répondre en citant
TanNoni
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 06 Sep 2007
Messages: 2 275
Localisation: Paris






En tout cas, pas moderato ! Mr. Green

_________________
« En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. »
Chamfort (1740-1794)

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Sam 7 Jan - 23:43:03 (2017) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 901
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Empalo largo !  Mr. Green

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Dim 8 Jan - 03:44:02 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Que Dieu vous entende !

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Mer 5 Avr - 13:20:52 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_  Philippe Bas propose «une hausse du budget de la justice, en contrepartie de réformes».


Marie Boëton, le 05/04/2017 à 8h35


 Le président de la Commission des lois rend publique, mercredi 5 avril, les conclusions de la mission lancée l’été dernier autour du « redressement de la justice ».

            


 Après huit mois d’auditions et de déplacements aux quatre coins de France, le président de la Commission des lois, Philippe Bas, livre aujourd’hui un diagnostic précis, et préoccupant, de l’état de la justice. Ayant travaillé de concert avec tous les présidents de groupe du Sénat, le sénateur LR de la Manche propose « une hausse du budget de la justice, en contrepartie de réformes d’organisations et de fonctionnement ».

 Un état des lieux préoccupant
 « La justice va mal », constate l’auteur du rapport. Et d’égrainer les chiffres tous plus saisissants les uns que les autres. En dix ans, les délais de jugements des tribunaux de grande instance sont passés « de sept mois et demi à près d’un an ». Parallèlement, le stock d’affaires en attente d’être jugées a augmenté de 25 %. Dans le même temps, le nombre de postes non pourvus a augmenté : on en dénombre 500 côté magistrat et 900 côté greffier.
Le nombre d’affaire dont sont saisies les tribunaux ne faiblit pas. « Chaque année, ce sont plus de 2 600 000 affaires civiles et plus de 1 200 000 affaires pénales dont les juridictions sont saisies », précise le rapport, concluant « nous sommes proches de l’embolie ». La chaîne pénale est saturée à deux niveaux : 100 000 condamnations sont en attente d’exécutions et, du côté des prisons, on dénombre près de 70 000 détenus… pour 58 000 places opérationnelles.

 Réorganiser en profondeur la justice
 Au chapitre des innovations, le rapport préconise la création d’un tribunal de première instance. Chargée d’arbitrer les litiges de la vie courante, cette juridiction permettrait de renforcer l’accessibilité et la proximité de l’institution avec le justiciable – notamment via la création de chambre détachée au sein des territoires les plus isolés. Le parlementaire plaide pour le renforcement des équipes de collaborateurs entourant les juges – et ce afin qu’ils se recentrent sur leur fonction de juger.
Le recours aux nouvelles technologies est, lui aussi, mis en avant. L’idée est d’accélérer la dématérialisation des procédures, mais pas seulement. Philippe Bas plaide surtout pour un recours accru aux outils de « justice prédictive », fondés sur l’exploitation des données judiciaires par l’intelligence artificielle. « Bien utilisés, ces outils permettent de favoriser les accords entre les parties au vu du résultat probable d’une action contentieuse », explique-t-il. Le tout… sans saisir le juge.

 Des moyens à la hauteur des enjeux
 En contrepartie, la mission parlementaire exhorte les autorités à « relever le budget et les effectifs de la justice par le vote d’une loi de programmation quinquennale », et à sanctuariser le budget de l’autorité judiciaire afin de la préserver « des aléas de gestion ». Autre préconisation : créer 500 emplois de magistrats et 950 emplois de greffiers supplémentaires d’ici à cinq ans. Il prône aussi la création de 15 000 nouvelles places de prison.
Enfin, et c’est sans doute l’une des propositions les plus controversées, le rapport préconise d’assurer un financement pérenne de l’aide juridictionnelle – dont le coût annuel avoisine les 400 000 € – en rétablissement un « droit de timbre » pour l’accès à la justice (entre 20 à 50 €). Ce dispositif, mis en place sous Nicolas Sarkozy, avait été vivement contesté par Christiane Taubira. Le rapport propose, par ailleurs, de mieux contrôler l’attribution de l’AJ et de mobiliser davantage la protection juridique assurantielle.

Marie Boëton


http://www.la-croix.com/France/Justice/Philippe-Bas-propose-une-une-hausse-…




_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Dim 30 Avr - 03:31:57 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Condamnation. Robert Ménard, maire de Béziers, a été condamné hier à 2 000 euros d’amende pour “provocation à la haine et à la discrimination”. Cette condamnation fait suite à des tweets publiés en septembre 2016. « #Rentrée desclasses : la preuve la plus éclatante du #GrandRemplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe », a écrit Robert Ménard sur le réseau social. Son avocat a plaidé la relaxe en appelant le tribunal à ne pas prononcer « une peine de mort de la pensée ». Le procureur a quant à lui requis 1 800 euros d’amendes, considérant que le maire de Béziers « réduit les enfants à leur religion, peu importe qu’ils aient la nationalité française ou ne pratiquent pas cette religion ».


Source : VAl. Actu.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Dim 30 Avr - 21:12:09 (2017) Répondre en citant
TanNoni
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 06 Sep 2007
Messages: 2 275
Localisation: Paris




Bonne Maman a écrit:

Citation:

Condamnation. Robert Ménard, maire de Béziers, a été condamné hier à 2 000 euros d’amende pour “provocation à la haine et à la discrimination”. Cette condamnation fait suite à des tweets publiés en septembre 2016. « #Rentrée desclasses : la preuve la plus éclatante du #GrandRemplacement en cours. Il suffit de regarder d’anciennes photos de classe », a écrit Robert Ménard sur le réseau social. Son avocat a plaidé la relaxe en appelant le tribunal à ne pas prononcer « une peine de mort de la pensée ». Le procureur a quant à lui requis 1 800 euros d’amendes, considérant que le maire de Béziers « réduit les enfants à leur religion, peu importe qu’ils aient la nationalité française ou ne pratiquent pas cette religion ».



Source : VAl. Actu.


Il a fait appel.
Il a réussi à le dire samedi matin sur Franc1faux, où de prétendus journalistes auto-proclamés faisaient semblant de l'inviter.

_________________
« En France, on laisse en repos ceux qui mettent le feu et on persécute ceux qui sonnent le tocsin. »
Chamfort (1740-1794)

Justice ? ... en 2017
MessagePosté le: Aujourd’hui à 11:47:43 (2017)
Contenu Sponsorisé





Justice ? ... en 2017
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Actualité politique
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 2  
Aller à la page: 1, 2  >
  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com