Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Le coin de l'Yourop en 2017
Connexion S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés FAQ Membres Rechercher Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Actualité politique » Le coin de l'Yourop en 2017 Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Dim 15 Jan - 18:20:58 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 33 860
Localisation: Paris




*
_  Pour Orbán, les Droits de l’Homme ne doivent pas impliquer le suicide national.



                     



Hongrie – Le gouvernement hongrois va plus loin dans son opposition à l’immigration extra-européenne, illégale comme légale. Viktor Orbán a de nouveau prononcé un discours fort, s’exprimant contre le «suicide national» et le gouvernement a annoncé sa volonté de mettre fin aux obligations d’État permettant d’acquérir des visas permanents.

Devant 532 gardes-frontières fraîchement entrés en fonction, Viktor Orbán a expliqué le jeudi 12 janvier, que leur travail consistera à protéger les frontières de la Hongrie et la sécurité de tous les Hongrois « et celle de toute l’Europe aussi, comme cela a été le cas de la nation [hongroise] pendant des centaines d’années ».

« Les attentats terroristes, les émeutes, la violence, le crime, les conflits ethniques et culturels nous montrent tous que ceux qui viennent ne veulent pas vivre notre vie », a déclaré Orbán aux gardes-frontière. « Ils veulent continuer à vivre leur vie, simplement avec un niveau de vie européen, nous les comprenons, mais nous ne pouvons pas les laisser entrer en Europe. Aucun Droit de l’Homme ne prescrit le suicide national ».

Les demandeurs d’asile seront désormais détenus dans des camps fermés
La détention systématique des migrants arrivant dans le pays sera mise en place, a expliqué Viktor Orbán le vendredi 13 janvier, lors de son discours hebdomadaire à la radio publique. « Nous avons rétabli la détention systématique dans le cas de ceux dont la demande d’entrée en Europe n’a pas encore été légalement approuvée ». « Tant qu’il y a un verdict en suspens – dans leurs demandes d’asile -, ils ne peuvent pas se déplacer librement en Hongrie », a déclaré le premier ministre hongrois.

Sous la pression de Bruxelles, l’agence des Nations unies pour les réfugiés et la Cour européenne des droits de l’homme, la Hongrie a suspendu en 2013 la pratique de la détention des demandeurs d’asile. Les camps fermés sont une des demandes principales du Jobbik, portée par le vice-président du parti et maire d’une petite ville à la frontière avec la Serbie, László Toroczkai, depuis le début de 2015. Il avait été également le premier à demander la clôture aux frontières de la Hongrie.
« Depuis, il y a eu des actes de terrorisme en Europe occidentale, » a déclaré M. Orbán vendredi. « Tout règlement juridique qui facilite les actes de terrorisme doit être modifié dans l’intérêt de notre propre légitime défense ». Il s’est dit conscient que cela « va ouvertement contre l’UE », prenant le risque d’un conflit ouvert avec Bruxelles,une fois de plus.

La fin des bons d’État permettant les visas illimités
Il y a trois mois, le projet d’amendement constitutionnel contre les quotas obligatoires de migrants, proposé par le parti de gouvernement Fidesz, a échoué en raison du boycott surprise du vote par le parti populiste de droite Jobbik, qui voulait ajouter au projet de loi la suppression du programme de bons d’État. Ces obligations permettent aux non-citoyens de l’UE d’acheter un permis de séjour permanent Schengen.

Des discussions très dures ont eu lieu au parlement hongrois entre le gouvernement conservateur national Fidesz et le populiste de droite Jobbik sur ce sujet. Les menaces pour la sécurité, les soupçons de corruption élevée et la trahison envers les Hongrois – qui rejettent l’immigration non-européenne – constituaient les principaux arguments du Jobbik.

Finalement, le gouvernement suspendra le programme pour une durée indéterminée, affirmant que ces obligations ne sont plus nécessaires puisque l’agence de notation Moody’s a amélioré la cote de solvabilité du pays. Plusieurs scandales de corruption liés à ces obligations ont marqué 2016 et il est très probable que le gouvernement ait voulu mettre fin à ce programme qui s’est avéré être un échec. Par conséquent, plus aucune demande pour des permis de résidence via l’achat de bons d’État ne sera acceptée à partir du 1er avril.

http://visegradpost.com/fr/2017/01/14/pour-orban-les-droits-de-lhomme-ne-do…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Publicité
MessagePosté le: Dim 15 Jan - 18:20:58 (2017)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Dim 15 Jan - 20:52:12 (2017) Répondre en citant
patrice plard
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 30 Déc 2016
Messages: 14
Localisation: Maine et Loire




Visiter le site web du posteur

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Lun 16 Jan - 19:30:04 (2017) Répondre en citant
ozone
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 15 Avr 2008
Messages: 3 601




Voilà un dirigeant responsable  

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Lun 16 Jan - 19:38:57 (2017) Répondre en citant
Lycaon75
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 10 Juin 2015
Messages: 4 399
Localisation: Paris et Sud IDF




Okay
Malheureusement rien de tel en vue chez nous

_________________
Preservons la faune et la flore

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Mar 17 Jan - 07:06:38 (2017) Répondre en citant
VieuxGilou
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 19 127
Localisation: France




Hongxit !!!...

_________________
C'est pas la gueule d'un mec qui devrait faire peur, c'est ce qu'il y a derrière...

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Sam 21 Jan - 03:23:43 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 815
Localisation: Au pays des cigales




Est-ce que l'occupation communiste n'aurait pas suscité un fort sentiment national, par résistance contre les cocos ?

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Sam 21 Jan - 18:39:49 (2017) Répondre en citant
ozone
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 15 Avr 2008
Messages: 3 601




Sont aux anges les mérdias avec les anti Trump,pour ceux qui doutaient encore que des mains occultes organisent au niveau mondial tout cela.

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Lun 23 Jan - 02:49:23 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 815
Localisation: Au pays des cigales




C'est à se demander comment Trump aurait pu être élu par des millions d'électeurs ?

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Lun 30 Jan - 01:28:47 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 815
Localisation: Au pays des cigales




Je trouve dans un VA ancien un article d'Olivier Dasso dont j'extrais ce seul paragraphe. Il me paraît court et assez bien vu...

Citation:
Longtemps promesse d'une puissance sublimée des nations qui la composent, l'Union peine à donner satisfaction. A chaque consultation électorale, les peuples se détournent un peu plus de cet engagement non tenu. Les électeurs ont soif d'identité, de frontières et de lois respectables et respectées. En voulant réguler l'accessoire, comme la taille des filets de pêche ou le pourcentage de cacao dans le chocolat, avant l'essentiel, comme les flux migratoires et la concurrence des pays émergents, les institutions européennes se sont trompées de cible, incarnant une incapacité à peser sur les événements du monde.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Lun 30 Jan - 06:58:43 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 33 860
Localisation: Paris




*
_ Okay

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Mer 8 Fév - 23:38:53 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 815
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Brexit et si ça marchait?

Permettez qu’on en doute sérieusement, désormais. Rappelez-vous : il y a quelques mois, on nous prédisait — en cas de Brexit — un effondrement de l’économie bri­tannique.

Cet effondrement était certain, modélisé, et même les plus ardents partisans du retrait de la Grande-Bre­tagne de l’Union européenne s’y pré­paraient. Le peuple avait voté (bien ou mal, selon les préférences), il fallait donc à présent assumer les consé­quences de ce choix. Les pro-Brexit eux-mêmes expliquaient que la vo­lonté populaire devait être respectée et que l’indépendance du pays et sa pré­servation de la submersion migratoire valaient bien un recul de l’économie, du pouvoir d’achat des Britanniques, un certain appauvrissement, en tout cas des sacrifices, que l’on annonçait comme plutôt lourds.

Dans les jours qui suivraient le réfé­rendum, une sévère récession frappe­rait la Grande-Bretagne, les finances publiques seraient obligées de déra­per, et bien évidemment le pays tour­nerait le dos à cette situation de plein-emploi qui le caractérise depuis cinq ans. Une tragique erreur, disaient les anti-Brexit. Un sacrifice consenti, le prix à payer, disaient les pro-Brexit. Theresa May elle-même, la nou­velle dame de fer, semblait en avoir pris son parti, tout en estimant que le peuple devait être écouté et que les options économiques (fussent-elles bonnes) devaient être subordonnées aux choix politiques (fussent-ils mau­vais). Autrement dit : on ne fait pas le bonheur d’un peuple contre son gré.

Mais force est de constater, sept mois plus tard, que rien ne s’est passé comme nous le prédisaient docte­ment les économistes les plus ver­tueux. Certes, les marchés financiers ont d’abord reculé fortement, puis ils se sont redressés, et le trou d’air est déjà totalement absorbé. La bourse bat des records. L’ombre de la réces­sion ne plane pas sur la City, bien au contraire ! La consommation des mé­nages devait s’écrouler, mais c’est au contraire le crédit à la consommation qui explose. Quant à l’inflation qui devait ravager rapidement le pays, elle reste contenue, identique à celle des économies du continent.

On nous prédisait également une fuite générale des capitaux étrangers, des délocalisations massives d’em­plois, un exode des intelligences. C’est exactement le contraire qui se produit : Londres semble avoir sou­dain accru encore sa capacité à attirer les entreprises du monde entier (Facebook, Apple, Google, Mac Donald’s…) — et les emplois qui vont avec. Les entreprises américaines du net an­noncent des investissements massifs, alors même que certains des diri­geants de ces entreprises avaient été les premiers à crier au loup lors du réfé­rendum ! Aujourd’hui, ces mêmes di­rigeants nous expliquent — pour justi­fier ces nouveaux choix, à l’opposé des pleines pages de publicité anti-Brexit qu’ils avaient financées — que l’Angle­terre a une politique fiscale bien plus attirante que celle de l’Union euro­péenne, et que Bruxelles constitue un carcan dont la perspective de se libérer dope la croissance !

Si Theresa May peut parler haut et fort, si elle entend appliquer un « Brexit dur » (voir Présent de jeudi dernier), si l’opposition travailliste est soudain devenue muette, si les indé­pendantistes écossais essaient de faire oublier leurs rodomontades autono­mistes, c’est précisément parce que rien ne s’est passé comme le crai­gnaient (ou l’espéraient, parfois) les observateurs politiques et écono­miques. Le gouvernement May a le triomphe modeste tout simplement parce qu’il n’avait pas prédit, lui non plus, même dans ses analyses les plus optimistes, ce qui est en train de se passer.

Le quotidien des milieux d’affaires français Les Échos avait très largement relayé chez nous la campagne anti-Brexit et avait contribué à créer un cli­mat anxiogène autour de ce choix des électeurs britanniques.

Les Échos de jeudi dernier, par le bais de leur correspondant londonien, Vincent Collen, expliquaient à leurs lecteurs médusés : « La catastrophe économique annoncée n’a pas eu lieu. Au contraire, les indicateurs de conjoncture sont au beau fixe. »

Au moins, notre vénéré confrère est suffisamment pragmatique pour faire son mea culpa. On en aimerait autant de nos politiques et des médias dits généralistes.

FRANCIS BERGERON



Source : Lectures françaises et Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Ven 31 Mar - 18:31:28 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 33 860
Localisation: Paris




*
_  La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l'UE a été approuvée !!!...


C'est normal qu'il ne reste presque plus rien pour nous !
Vous avez remarqué que nos politiciens se battent comme des fous pour rentrer dans l'administration européenne
Pourquoi ?... Ce qui suit va vous éclairer...
C'est tout simplement scandaleux !!!



Mireille MARZARO

Dimanche 24 Février 2013

Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois.
Afin d'aider l'intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l'UE (Pologne, Malte, Pays de l'Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l'Europe un pont d'or pour partir à la retraite.

POURQUOI ET QUI PAIE CELA ?


Vous et moi qui travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés.

La différence est devenue trop importante entre le peuple et les "dieux de l'Olympe" !!!
RÉAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens.
Bonne journée à tous quand même.

CES HAUTS FONCTIONNAIRES DE l'UNION EUROPEENNE CONSTITUENT UNE VRAIE MAFIA


Les technocrates européens jouissent de véritables retraites de nababs.
Même les parlementaires qui, pourtant, bénéficient de la "Rolls " des régimes spéciaux, ne reçoivent pas le tiers de ce qu'ils touchent... C'est dire !
-Giovanni Buttarelli, qui occupe le poste de "contrôleur adjoint de la protection des données", aura acquis après seulement 1 an et 11 mois de service (en novembre 2010), une retraite de 1 515 € / mois. L'équivalent de ce que touche, en moyenne, un salarié belge ou français du secteur privé après une carrière complète de 40 ans.

- Son collègue, Peter Hustinx, vient de voir son contrat de cinq ans renouvelé.
Après 10 années, lui aura droit à près de 9 000 euros de retraite par mois.

C'est simple, plus personne ne leur demande des comptes et ils ont bien décidé d'en profiter.

C'est comme si, pour leur retraite, on leur avait fait un chèque en blanc.

En plus, beaucoup d'autres technocrates profitent d'un tel privilège
1. Roger Grass, greffier à la Cour de justice européenne, va toucher 12.500 € de retraite par mois.

2. Pernilla Lindh, juge au Tribunal de première instance, 12.900 € par mois.

3. Ruiz-Jarabo Colomer, avocat général, 14.000 € par mois.
Consultez la liste sur :

http://www.sauvegarde-retraites.org/docs/Retraite_Hauts_fonctionnaires_euro…

Dans cette liste vous trouverez un certain Jacques Barrot( 73 ans) avec une retraite de 4.728,60 € pour 5 années de commissaire européen aux transports

À cela il faut ajouter sa retraite d'ancien député, celle d'ancien ministre, d'ancien président du Conseil général de la Haute Loire, de maire d'Yssingeaux et pour couronner cette brillante carrière, le 23 février 2010 il a été nommé au Conseil Constitutionnel.
En poste depuis le milieu des années 1990, ils sont assurés de valider une carrière complète et, donc, d'obtenir le maximum : 70 % du dernier salaire.

Car, c'est à peine croyable... Non seulement leurs pensions crèvent les plafonds mais il leur suffit de 15 années et demie pour valider une carrière complète alors que pour vous, comme pour moi, il faut se tuer à la tâche pendant 40 ans et, bientôt, 42 ans.

Face à la faillite de nos systèmes de retraite, les technocrates de Bruxelles recommandent l'allongement des carrières : 37,5 ans, 40 ans, 41 ans (en 2012), 42 ans (en 2020), etc.

Mais, pour eux, pas de problèmes, le taux plein c'est 15,5 ans...

De qui se moque-t-on ? A l'origine, ces retraites de nababs étaient réservées aux membres de la Commission européenne puis, au fil des années, elles ont également été accordées à d'autres fonctionnaires.

Maintenant, ils sont toute une armée à en profiter : juges, magistrats, greffiers, contrôleurs, médiateur, etc.

Mais le pire, dans cette affaire, c'est qu'ils ne cotisent même pas pour leur super retraite !!!

Pas un centime d'euro, tout est à la charge du contribuable...

Nous, nous cotisons plein pot toute notre vie et, au moindre retard de paiement, c'est la déferlante : rappels, amendes, pénalités de retard, etc. Aucune pitié !

Eux, ils (se) sont carrément exonérés.... On croit rêver !
Rendez-vous compte, même les magistrats de la Cour des comptes européenne qui, pourtant, sont censés "contrôler" si les dépenses de l'Union européenne sont légales, faites au moindre coût et pour l'objectif auxquelles elles sont destinées..., profitent du système et ne paient pas de cotisations.

Et, que dire de tous ces technocrates qui ne manquent pas une occasion de jouer les "gendarmes de Bruxelles" et ne cessent de donner des leçons d'orthodoxie budgétaire alors qu'ils ont les deux mains, jusqu'aux coudes, dans le pot de confiture ?

A l'heure où l'avenir de nos retraites est gravement compromis par la violence de la crise économique et la brutalité du choc démographique, les fonctionnaires européens bénéficient, à nos frais, de pensions de 12.500 à 14.000 €/ mois, après seulement 15 ans de carrière et sans même cotiser...

C'est une pure provocation !

Mon objectif est d'alerter tous les citoyens des états membres de l'Union Européenne.

Ensemble nous pouvons créer un véritable raz de marée.

Il est hors de question que les technocrates européens continuent à jouir, à nos frais et en toute impunité, de telles retraites.

Nous allons leur remettre les pieds sur terre : Sauvegarde Retraites a réalisé une étude précise et très documentée qui prouve par "A+B" l'ampleur du scandale, reprise par les médias.


http://www.lepoint./.fr/actualites-economie/2009-05-19/revelations-les-retr…

Diffusons, diffusons massivement auprès de tous nos relais des vingt-sept pays de l'Union Européenne, il en restera bien quelque chose !!!

la révolution n'est pas loin...

Mireille MARZARO
Cadre Coordinateur
Réseau de Soins Palliatifs des Alpes Maritimes

http://lucien-pons.over-blog.com/article-vive-l-europe-des-voleurs-scandale…

http://www.alterinfo.net/La-retraite-a-50-ans-avec-9-000-euros-par-mois-pou…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Mer 19 Avr - 15:50:33 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 33 860
Localisation: Paris




*
_  Quand le charismatique Nigel Farage se paye la tête de Junker en plein parlement européen...



                    https://www.youtube.com/watch?v=62MDxrnlLC0&feature=share

Ajoutée le 21 déc. 2014
Nigel Farage est le président du parti britannique UKIP qui milite activement pour un référendum sur la sortie de la Grande Bretagne de l'UE.


              

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Dim 28 Mai - 21:08:43 (2017) Répondre en citant
ozone
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 15 Avr 2008
Messages: 3 601




http://www.latribune.fr/economie/union-europeenne/irlande-une-croissance-de-26-7-artificiellement-gonflee-586208.html


Est ce que ce chiffre est additionné tel que au total de celui de lurope ??


http://leseconomistesatterres.blogs.liberation.fr/2017/01/15/ces-chiffres-miraculeux-de-leconomie-irlandaise/

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Lun 29 Mai - 20:17:47 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 33 860
Localisation: Paris




*
_ L’Europe serait sur le point de légaliser les viols commis par des migrants car ce serait leur culture

 13 Mai 2017


L’invasion « culturelle » !!! Une « culture » à qu’il faut pardonner parce qu’elle ne comprend pas le « NON » que crie une jeune fille en train de se faire violer…
Jusqu’où faudra-t-il descendre ? Jusqu’où ?
Jack
Les flux migratoires en Europe vont-ils aboutir à la légalisation des viols islamiques ?

11 mai 2017, par alpineski
http://conservativepapers.com/news/2017/05/11/islamic-rape-legalization-gains-ground-amid-migrant-influx-in-europe/?
La France, la Suède, l’Allemagne et d’autres nations européennes seraient sur le point de légaliser le viol commis par les migrants parce que c’est « leur culture » !

Aussi choquant que cela puisse paraître, le fait qu’un certain nombre de violeurs qui ont récemment échappé à des punitions sévères suggère qu’il existe déjà une tendance pour décriminaliser les viols par les migrants parce que « du fait de leur culture, ils ne comprennent pas les lois occidentales sur le viol » ou même le mot « NON ».

Autrement dit, les viols commis par les migrants sont minimisés comme des « malentendus culturels » et, par conséquent, la justice n’est pas rendue en faveur des victimes, ce qui signifie que la légalisation des viols « de facto » est, dans la majorité des cas, déjà en place.
Ainsi, un juge allemand a récemment acquitté un violeur turc, entre autres également trafiquant de drogues, bien qu’ayant parfaitement cru l’accusation portée par la victime de 23 ans, parce que, d’après lui, ce que la victime avait vécu comme un viol, y compris avoir sa tête coincée  entre deux lits après avoir dit NON, pourrait être considéré « culturellement » comme un « acte sexuel extravagant » en Turquie. « Le procureur a admis que l’acquittement devait avoir été un coup dur pour la victime », a rapporté le journal allemand Märkische Allegemeine, mais « d’autre part, une conviction n’était pas possible car il n’y avait aucune intention démontrée de viol par l’accusé ». D’ailleurs, le violeur avait prétendu que telle n’était pas son intention puisqu’il avait une mère et une sœur (!).

Les médias gauchistes ont tellement endoctriné les Allemands de souche que leur respect multiculturel inclusif et le conformisme bureaucratique sont même capables de déformer ce qui, sans le moindre doute, est un viol, en une affaire culturelle offensive, « une question à laquelle tant l’autorité légale que la femme sexuellement agressée ont répondu par l’affirmative » avait remarqué Damian Black dans « Return of Kings » (Le retour des rois) : « Rien n’était caché, rien n’était dissimulé ; toutes les preuves avaient été confirmées et comprises, seulement pour être ignorées par suite d’un malentendu ethnique ».

Cela ne se limite pas à l’Allemagne. Comme signalé par l’auteur en avril, en Suède, un musulman a évité la prison après avoir commis un viol anal sur une adolescente parce qu’il « ne comprenait pas ‘NON’ », selon le tribunal royal de Hovrätten. Le tribunal a tranché en faveur du migrant en suggérant que le « NON » répété par la jeune fille ne se rapportait qu’au sexe anal forcé, ce qui, pour les juges, n’était pas vraiment un viol.
Et comme aussi signalé en février, un tribunal suédois n’avait condamné un migrant musulman qu’à deux mois de prison après l’avoir reconnu coupable d’un viol anal sur une jeune fille de 13 ans. Le violeur a aussi été condamné à verser à la victime une somme équivalant à plus ou moins 2 500 €.

Il s’agit d’une véritable culture du viol qui s’installe en Europe, mais ne vous attendez pas à ce que les mouvements féministes y portent beaucoup d’attention.

La jeune fille scout, Lucie Myslikova, portant son uniforme et faisant partie d’un groupe gauchiste face à un mouvement anti-immigration, s’est trouvée nez à nez avec un manifestant sur cette photo et a été saluée comme une héroïne par la gauche pour avoir affronté les manifestants anti-immigration.

La plus grande partie de la couverture médiatique suit la ligne de l’interview de Lucie Myslikova par l’AP. La jeune fille est passionnée par la politique et croit que les adolescents doivent avoir une voix dans la sphère publique. Ce n’était pas son premier rassemblement politique ; c’était simplement la première fois qu’elle portait son uniforme scout lors d’une manifestation. Ses commentaires ont mis l’accent sur la non-violence et le non-jugement par l’opposition. Bien sûr, l’organisation mondiale du mouvement scout a sauté sur l’occasion qu’était cette publicité gratuite, faisant écho à l’appel à la « diversité, la paix et la compréhension ».

 Si vous voulez savoir ce qu’elle a réellement dit, voici, noyée dans le dernier paragraphe, une citation de l’échange entre Lucie Myslikova et le manifestant anti-immigration. Lorsque le manifestant a affirmé que l’adolescente serait « violée par ceux qu’elle défendait », Lucie Myslikova a répondu : « Même si quelque chose m’arrivait, les blessures physiques finissent toujours par guérir ».

Lucie Myslikova pourrait être l’une des rares jeunes filles qui se rétabliraient d’un viol par un musulman sauvage et non évolué. C’est juste ce qui touche la décapitation ou le terrorisme qui est un peu plus difficile à avaler pour elle !

http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/13/leurope-serait-sur-le-point-de-…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Le coin de l'Yourop en 2017
MessagePosté le: Aujourd’hui à 22:06:17 (2017)
Contenu Sponsorisé





Le coin de l'Yourop en 2017
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Actualité politique
Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure  
Page 1 sur 2  
Aller à la page: 1, 2  >
  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com