Image Hosted by ImageShack.usImage Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Claude Rich est décédé
Connexion S’enregistrer Se connecter pour vérifier ses messages privés FAQ Membres Rechercher Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts) » Claude Rich est décédé Aller à la page: 1, 2  >
Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet Sujet précédent :: Sujet suivant 
Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 12:05:44 (2017) Répondre en citant
Lycaon75
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 10 Juin 2015
Messages: 3 917
Localisation: Paris et Sud IDF




Un grand comédien..
RIP

_________________
Preservons la faune et la flore

Publicité
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 12:05:44 (2017)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 14:47:42 (2017) Répondre en citant
kikou
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 06 Mai 2013
Messages: 2 802
Localisation: sud de france




Oui, je l'aimais beaucoup.

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 15:23:15 (2017) Répondre en citant
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 29 Juil 2007
Messages: 32 993
Localisation: Paris




*
_ R.I.P.


 J'ai mis du temps à assimiler Claude Rich et les "tontons". Je ne le retenais pas... en délicieux casse-pied 


               

                  https://fr.wikipedia.org/wiki/Claude_Rich

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visiter le site web du posteur

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 16:24:28 (2017) Répondre en citant
Lycaon75
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 10 Juin 2015
Messages: 3 917
Localisation: Paris et Sud IDF




Les Tontons étaient ses débuts alors forcément il retenait moins l'attention

_________________
Preservons la faune et la flore

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 20:22:51 (2017) Répondre en citant
Saint-Louis
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 21 Nov 2008
Messages: 1 785
Localisation: South




Oh...!!! pôvre...!!! Rolling Eyes

_________________
Le beau est la splendeur du vrai

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 20:31:40 (2017) Répondre en citant
possum
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 30 Juil 2007
Messages: 23 895
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Classieux et talentueux, il évitait de répandre des états d'âme politiques bien pensants à tout propos, contrairement à beaucoup !

RIP

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 22:56:56 (2017) Répondre en citant
Priscille
Membre (modérateur du tchat)

Hors ligne
Inscrit le: 27 Juil 2007
Messages: 238
Localisation: Paris




Triste ... un grand monsieur s'en va .

extrait de sa fiche Wiki, via le Salon beige : http://lesalonbeige.blogs.com/my_weblog/2017/07/claude-rich-rip.html
Citation:

"Le 26 juin 1959 , Claude Rich épouse à Paris l'actrice Catherine Renaudin, avec qui il aura deux filles, Delphine, comédienne, et Natalie Rich-Fernandez, peintre. Ils ont un fils adoptif, Rémy.

Catholique, il se rend à la messe chaque dimanche mais se voit comme un « chrétien un peu pitoyable » et déclare :

« Je ne suis pas un très bon chrétien. Je n’étudie pas beaucoup ma religion, mais je crois en l’amour de Dieu. De la même façon que l’on ne sait pas toujours pourquoi on aime une personne, j’aime Dieu. Je le fréquente tous les dimanches. Lorsqu’il m’arrive de confier à quelqu’un mon intention d’aller à la messe le dimanche et que mon interlocuteur me fait part de son étonnement, je lui dis que c’est moi qui suis étonné qu’il n’aille pas à l’église ».

Il dit avoir prié pour jouer un rôle dans une pièce où Dieu serait évoqué mais ne veut pas jouer de rôles militants : « Ne me transformez pas en comédien catholique. Je veux rester un acteur qui puisse jouer tour à tour un salaud ou un saint. »

En décembre 2006, il signe un manifeste de « soutien total » à Benoît XVI et pour que puisse être célébrée la messe tridentine, [considérant] « comme une grâce la diversité des rites dans l'Église catholique »."

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Ven 21 Juil - 23:23:48 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Le sieur Antoine des "Tontons"... ou Pierre, le docteur du "Crabe Tambour"... s'est envolé.
Quel talent, quel humour... il avait les yeux qui pétillaient avant de commencer à sourire...
Hélas, nous ne sommes pas éternels, même les bons doivent un jour s'en aller.

RIP

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Lun 24 Juil - 00:53:09 (2017) Répondre en citant
Antoine Beretto
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 12 Mai 2009
Messages: 715
Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne




Inoubliable Sieur Antoine des Tontons Flingueurs.
Le dernier encore en vie de ce film mémorable est Venantino Venantini. Il rend hommage à Claude Rich :
«C'est terrible, ils sont tous (l'équipe du film) partis. Pour moi, les Tontons, c'est un immense bateau, avec Lino Ventura à la proue, qui est en train de couler. Je me sens un peu seul maintenant. Mais dans mon cœur, ce rafiot continuera toujours de flotter, pour aller je ne sais où ...»
source :
http://www.lefigaro.fr/cinema/2017/07/23/03002-20170723ARTFIG00104-venantin…

_________________
En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Mar 25 Juil - 00:24:34 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




On a pu voir récemment Venantino Venantini (aujourd'hui âgé de 87 ans) dans le rôle d'un père âgé et un peu égaré dans "Marseille", film de et avec Kad Merad.
A part les images de la ville, c'est un film nul.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Mar 25 Juil - 19:19:34 (2017) Répondre en citant
Antoine Beretto
Utilisateur courtois

Hors ligne
Inscrit le: 12 Mai 2009
Messages: 715
Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne




Venantino Venantini a une filmographie étonnante. Il est vraiment capable de tout jouer.
Il est par exemple apparu dans deux films post-apocalyptiques à la "Mad Max" :
1982 Les Nouveaux Barbares (un véritable "nanar", comme on dit)
https://youtu.be/8Qpfg9Wg2o0?t=44m3s
1983 Les Exterminateurs de l'An 3000 (film très réussi, en revanche)
https://youtu.be/MsLLTDC2E3E?t=18m21s
ou encore des films d'horreur comme Cannibal Apocalypse (petite apparition, cependant) ou Cannibal Ferox (courte apparition également) :
https://youtu.be/PxLd0ScNCcg?t=1h0m53s
On est bien loin des Tontons Flingueurs. Mais il faut bien gagner sa vie !

_________________
En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Mar 25 Juil - 23:53:59 (2017) Répondre en citant
VieuxGilou
Modérateur
Modérateur

Hors ligne
Inscrit le: 02 Mar 2008
Messages: 19 054
Localisation: France




Ah !... Claude RICH... à quelques jours près il était mon jumeau !...J'ignorais ce détail jusqu'aujourd'hui mais peut-être est-ce ce qui me rapprochait de lui... Incompréhensiblement j'avais une sympathie particulière pour lui et sa manière de m'être sympathiquement proche, quoique très différent en tout!...

Va mon frère et repose en paix, nous nous retrouverons peut-être dans pas longtemps... là-haut et  reverrons-nous ensemble les Tontons ?... Embarassed

_________________
C'est pas la gueule d'un mec qui devrait faire peur, c'est ce qu'il y a derrière...

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Mer 26 Juil - 01:53:46 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Claude Rich ou l’élégance française

A l’annonce de son décès, certains eurent immédiatement l’image du médecin-major Pierre, du Crabe-Tambour, d’autres, le savoureux Antoine des Tontons Flingueurs ou le brillant Talleyrand du Souper. Agé de 88 ans, Claude Rich a définitivement tiré le rideau ce 20 juillet. Il incarnait l’une des facettes de l’âme française. Espiègle, élégante, discrète. A l’opposé : la truculence gauloise d’un Gérard Depardieu, dont Richard Millet a si bien montré qu’elle était « le grand miroir de notre déchéance, de notre absence au monde et à nous-mêmes ».

Elève du conservatoire, Rich avait dû quelques années se faire employé de banque, tout en usant ses souliers sur les planches. C’est René Clair qui lui permettra d’entrer définitivement dans le métier en lui offrant un rôle, bien secondaire, dans Les Grandes Manœuvres. Ce sera sa première apparition au cinéma. Suivra une carrière foisonnante, dont on retiendra, outre les trois films déjà cités, Le Repas des fauves et Le Caporal épinglé. « Claude Rich avait la gourmandise de son art », a déclaré Jean Rochefort en apprenant sa disparition, et s’est souvenu, ému, du tournage du Crabe-Tambour. Comment ne pas être nostalgique d’un plateau qui réunissait alors, outre Rich et Rochefort, Jacques Perrin et Jacques Dufilho ?

Habitué à endosser des rôles très variés, Claude Rich s’est toujours refusé à celui « d’influenceur d’opinion publique et de pétitionnaire frénétique que se croient obligés de jouer bien des artistes et amuseurs publics » comme l’écrit notre confrère Laurent Dandrieu. Sa discrétion faisait partie de son élégance. Rich était un gentilhomme qui ne plongeait qu’avec parcimonie dans le tumulte de l’époque. La seule pétition que nous lui connaissons est un « manifeste en faveur de la messe tridentine ». Nous étions fin 2006, quelques mois avant la promulgation du motu proprio Summorum Pontificum du pape Benoît XVI. Son nom voisinait avec ceux de Michel Déon, Jean Raspail et Jean des Cars.

Sur sa vie intérieure aussi, Claude Rich restait discret. Celui qui a incarné le cardinal Ottaviani à l’occasion d’un téléfilm reconnaissait, sans s’étendre, avoir gardé la foi de son enfance : « Ma mère m’a élevé dans la foi chrétienne. Adulte, je me suis éloigné de la pratique, mais jamais de cet héritage reçu (…). Depuis quelques années, je m’efforce d’être meilleur en ce domaine. » Avant de confesser ailleurs : « De la même façon que l’on ne sait pas pourquoi on aime une personne, j’aime Dieu. Je le fréquente tous les dimanches. » Heureuses retrouvailles…

Pierre Saint-Servant



Source : Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 11:05:29 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Pauvre de nous : Claude Rich n’est plus

Maintenant que Claude Rich nous a quittés, Venantino Venantini demeure le dernier des Tontons flingueurs à ne pas avoir été flingué par la Camarde.

Claude Rich, dans le film de Georges Lautner, c’est l’insupportable Antoine, soupirant de la jolie Patricia, filleule de l’irascible Fernand, incarné par Lino Ventura ; un Antoine compositeur de l’espèce bruitiste, connu pour signer concertos pour robinets qui fuient et sonates pour pneus crevés.

Claude Rich va enfin atteindre « l’anti-accord absolu », quand Fernand assure à Patricia que « ton Antoine commence à me les briser menu ».

Claude Rich, dans l’Oscar d’Édouard Molinaro, c’est Christian, le comptable indélicat et plus insupportable encore, qui arnaque son futur beau-père, le tout aussi irascible Louis de Funès. « Vous connaissez ma fille depuis combien de temps ? » « Un an et demi. Mais je suis aussi son amant… » « Depuis combien de temps ? » « Un an et demi… » « Eh bien, vous, le moins qu’on puisse dire est que vous ne perdez pas de temps ! »

Claude Rich, c’est un phrasé inimitable, une longue silhouette, souple et dégingandée, des yeux qui riaient tout seuls, une classe naturelle et incomparable.

Claude Rich, ce sont des dizaines de films et plus, encore, de pièces de théâtre. C’est aussi le roué Talleyrand qui affronte le terrible Fouché, Claude Brasseur, dans Le Souper, sublime pièce de Jean-Claude Brisville, transposée sur grand écran par Édouard Molinaro.

Claude Rich, c’est également ce vieillard aussi pingre qu’atrabilaire dans Le crime est notre affaire, fort joli film de Pascal Thomas, très librement inspiré d’un roman d’Agatha Christie. Même en ignoble bonhomme, il parvient à inspirer de la tendresse, à faire transpirer l’humanité de son personnage, au coin d’un sourire, au travers d’un regard.

Claude Rich, c’est l’homme qui sait tout jouer, l’acteur qui peut tout jouer ; à l’exception, peut-être, de ce rêve à jamais inassouvi ? Incarner le père Charles de Foucauld, l’ermite du Hoggar, dont il conserva longtemps la photo dans son portefeuille, fasciné qu’il était par son « besoin d’absolu ».

Claude Rich, en effet, est un catholique de conviction, espèce assez rare en un show-biz désormais envahi de Michaël Youn et de Jamel Debbouze. Se définissant comme un « chrétien pitoyable », il affirmait au passage : « Je ne suis pas un très bon chrétien. Je n’étudie pas beaucoup ma religion, mais je crois en l’amour de Dieu. De la même façon que l’on ne sait pas toujours pourquoi on aime une personne, j’aime Dieu. Je le fréquente tous les dimanches. Lorsqu’il m’arrive de confier à quelqu’un mon intention d’aller à la messe le dimanche et que mon interlocuteur me fait part de son étonnement, je lui dis que c’est moi qui suis étonné qu’il n’aille pas à l’église ! »

Claude Rich est malgré tout assez bon chrétien pour signer des deux mains le manifeste de « total soutien » au pape Benoît XVI, quand ce dernier remit à l’honneur la messe tridentine.

Claude Rich fut donc un drôle de paroissien. Qu’il nous soit ainsi permis de le saluer, humblement et chaleureusement, en ces colonnes, pour tout le bonheur qu’il nous a donné, et surtout les moments d’émotion et les fous rires avec lui partagés.

À Dieu, Claude Rich. À Dieu en deux mots, tel qu’il se doit ; pour vous dire ce qui n’est qu’un au revoir. •

Nicolas Gauthier



Source : la Faute à Rousseau et Bd Voltaire

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Sam 5 Aoû - 11:09:10 (2017) Répondre en citant
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Hors ligne
Inscrit le: 26 Juil 2007
Messages: 38 028
Localisation: Au pays des cigales




Citation:
Claude Rich, le prince s’en est allé

Que cette voix va nous manquer. Une diction florentine, légèrement traînante et tellement corsetée. La répartie mi-jésuitiste, mi-sarcastique. Quelque chose de vieille France, venant des profondeurs de notre pays, laissant derrière elle une traînée d’impertinence, balayant tout sur son passage. Et puis ce malaise indistinct et délectable pour le public qui ne savait jamais sur quel pied danser en le voyant à l’écran ou sur scène. Rire ou trembler.

Claude Rich avait le charme des comédiens qui ont domestiqué leur sensibilité par un travail acharné sur le texte. L’audace des timides. Il pouvait alors exprimer toute la panoplie des caractères humains avec cette façon si singulière d’interpréter sans flonflons, sans boursouflures, comme si ses paroles venaient habiller l’âme, quitte à la brouiller. Par sa grâce, il laissait aux spectateurs le plaisir d’imaginer, de pénétrer dans le tréfonds de ses personnages.
Avec Claude Rich, le théâtre avait trouvé son Machiavel

On ne louera jamais assez la pudeur des très grands tragédiens. La retenue comme puissance d’évocation était son arme favorite sur les planches. Avec lui, le moindre rôle prenait une patine de maturité, de complexité, il endossait alors d’infinies variations d’humeurs. Il réussissait à peindre mille nuances sur son visage aristocratique. D’un regard ou d’un silence, il était là, il prenait tout l’espace, sa présence intimidait et réjouissait. Le théâtre avait trouvé son Machiavel.

Claude Rich dépassait le cadre de l’acteur seulement brillant, il était tout à la fois, le rôle, l’atmosphère, le passé et l’introspection. Jamais, je n’ai entendu un acteur suspendre le temps avec autant de délicatesse, et nous faire plonger dans les gouffres intérieurs de Talleyrand, de l’inspecteur Bonny, du juge Delmesse ou du commissaire Ballestrat. L’incertitude était son territoire d’expression, son air de liberté. Il a réussi à pousser ses personnages jusqu’à l’ambivalence, jouant sans cesse dans les interstices, soufflant les mots avec componction et s’amusant du trouble qu’il pouvait distiller.

On ne demandait pas un selfie à Claude Rich

En plus de 60 ans de carrière au cinéma, sa silhouette hiératique et ce long corps souple surmonté d’un port de tête altier prenaient des nuances tantôt comiques, tantôt glaçantes devant la caméra. Claude Rich ne gesticulait pas comme tant d’usurpateurs. Quand un acteur de ce niveau-là disparaît à l’âge de 88 ans en plein été, la comparaison avec les nouvelles générations est désespérante, voire désobligeante pour ces derniers. Il était d’une autre race, celle des seigneurs.

Il y avait chez lui une intelligence gamine, une réserve moqueuse, une culture sans artifice et un sourire qui pouvait vous crucifier sur place ou vous charmer. En somme, une classe folle. Cet homme dont le métier était d’exposer la cruauté du monde avait su conserver un insondable mystère. Un étrange phénomène dans notre époque vulgaire où tout doit éclater au grand jour, faire du bruit et salir les nobles sentiments. On ne tapait pas sur l’épaule de Claude Rich, on ne lui demandait pas un selfie, on ne le hélait pas dans la rue, on ne voulait rien savoir de sa vie de famille, la distance qu’il imposait, restera pour nous une leçon de savoir-vivre.

Claude Rich n’a pas dit son dernier mot

Merci Monsieur pour ces marques de respect. Aujourd’hui, on repense à tous ses films. On le revoit en jeune dégingandé, adepte de la musique dodécaphonique et doté d’un esprit virtuose. Cet Antoine qui commençait à les briser menu à Lino dans les « Tontons », c’est un vieux camarade de classe. Une évanescence des Sixties, délicieuse et obsédante qui nous accompagnera de longues années.

Comment cet après-midi, ne pas pleurer sur le sort de Ballochet dans Le Caporal épinglé, film qu’il fit en excellente compagnie avec notamment Jean-Pierre Cassel, Claude Brasseur et Jean Carmet. Cet aviateur binoclard sans ailes qui se rêve en héros et dont le désespoir non dénué de panache touche en plein cœur. Que dire de Huchon dans Les Copains d’Yves Robert, normalien à lunettes et flutiste sentencieux. Ce plaisir gourmand des phrases alambiquées et du pas de côté lui étaient propres. Croisement entre Buster Keaton et Jean Giraudoux, Claude Rich n’a pas dit son dernier mot. Il faudra le voir et le revoir dans ses nombreux films pour, à chaque fois, apprécier les multiples facettes de son jeu, y déceler une attitude inattendue, un ton nouveau, une ironie mordante, une féerie tombée du ciel qui fascineront toujours.

Thomas Morales



Source : Causeur

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Claude Rich est décédé
MessagePosté le: Aujourd’hui à 07:34:20 (2017)
Contenu Sponsorisé





Claude Rich est décédé
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Index du Forum » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts)
Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures  
Page 1 sur 2  
Aller à la page: 1, 2  >
  
  
 Poster un nouveau sujet  Répondre au sujet  

Portail | Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database
Traduction par : phpBB-fr.com