Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: La résistance... par ci... par là... en 2018
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Actualité politique » La résistance... par ci... par là... en 2018
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Mon 5 Feb - 02:11:12 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
De notre correspondant permanent à Varsovie : L’Autriche avec le groupe de Visegrád

Les quelques manifestants gauchistes n’ont pas empêché le Premier ministre Viktor Orbán d’être reçu au début de la semaine à Vienne par le chancelier autrichien Sebastian Kurz, par le ministre des Affaires étrangères Heinz-Christian Strache, qui est aussi le chef du FPÖ, et aussi par l’archevêque de Vienne Christoph Schönborn. Le chancelier autrichien a dit souhaiter que son pays devienne un pont entre les pays du groupe de Visegrád (V4) et l’ouest du continent. Il a en même temps exprimé son soutien à l’opposition du V4 au système de relocalisation des immigrants et à sa volonté de renforcer les frontières extérieures de l’Union européenne. Lors d’une conférence de presse commune, Viktor Orbán a rappelé que l’espace Schengen ne pouvait fonctionner qu’avec des frontières extérieures très bien protégées comme c’est le cas pour la frontière hongroise désormais équipée d’une double clôture sous vidéosurveillance. Il a critiqué ceux qui voulaient au contraire ouvrir les frontières extérieures dans la mesure où cela conduit immanquablement à la fermeture des frontières intérieures. Le Premier ministre hongrois s’est aussi dit hostile à l’émergence d’une société islamique parallèle en Europe.

« Il faut stopper les immigrants illégaux pour assurer la sécurité de l’Union européenne », a de son côté déclaré le chancelier autrichien, remerciant la Hongrie pour son excellente coopération avec l’Autriche dans ce domaine. Sebastian Kurz a aussi dit partager la vision du V4 en faveur d’un retour aux fondamentaux de l’UE et d’un meilleur respect des souverainetés nationales

Olivier Bault



Source : Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Mon 5 Feb - 02:11:12 (2018)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Thu 15 Feb - 15:50:00 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Touchez-pas à nos Noirs !

Interview d’une « carnavaleuse » de Dunkerque

La « Brigade anti-négrophobie » accuse le carnaval de Dunkerque de « racisme » et demande son annulation (Présent du 14 février). Amélie C., « masquelour » de 27 ans, qui participe activement chaque année au carnaval, nous explique la tradition de sa ville qui remonte au XVIIe siècle et pourquoi ses habitants n’ont pas l’intention de céder au terrorisme de la pensée.

— Depuis combien de temps vivez-vous à Dunkerque et depuis combien de temps participez-vous au carnaval ?

— Je vis depuis toujours à Dunkerque, dans ma famille nous sommes Dunkerquois de père en fils. Je « fais carnaval » depuis que je suis petite. On a ça dans le sang ici, on tombe tous dans la marmite quand on est petit.

— A quoi ressemble le carnaval de Dunkerque et quelle est son ambiance ?

— Le carnaval de Dunkerque c’est tout simplement magique. Son origine remonte au début du XVIIe siècle, les pêcheurs dunkerquois partaient des mois en Islande pour pêcher et n’étaient pas sûrs de revenir, alors ils organisaient une énorme fête avant leur départ. Plus tard ils ont commencé à se maquiller et à se déguiser. Ils festoyaient toute la journée et toute la nuit surtout le Mardi gras mais aussi pendant les deux journées qui précèdent (on appelle ça « Les trois Joyeuses » dont la bande principale est Dunkerque « La Visschersbende »). Aujourd’hui nos pêcheurs ne partent plus en Islande mais le carnaval est toujours là. On attend ça avec impatience. Quand c’est le moment, on remet nos « cletches » (costumes) on se maquille et on part faire la bande (on défile dans les rues) puis le soir, il y a le bal du carnaval. Parfois certains reviennent dans leur famille trois jours après ! A Dunkerque, c’est quelque chose de profondément ancré. Nous y sommes sentimentalement attachés. C’est nos traditions, notre histoire. Il n’y a qu’à écouter la chanson « A Dunkerque, quand vient le carnaval », tout y est dit. Il y a une énorme ambiance, tout le monde se côtoie, on se parle, on se dit bonjour, on s’embrasse, on rigole et on boit des verres même si on ne se connaît pas. Au carnaval il n’y a pas de différences sociales, on y retrouve son facteur, son patron ou son banquier. Pareil pour la couleur de peau et la religion. Nous sommes tous des Dunkerquois et des carnavaleux, point, de toutes façons on finit tous à genoux pour chanter la « Cantate à Jean-Bart » (Dunkerquois, héros de notre ville). Certains même se marient pendant le carnaval.

— La « Brigade anti-négrophobie » dénonce le « Bal des Noirs » pour lequel les festivaliers se maquillent et portent pagnes et coiffes de plumes. Elle accuse le carnaval de Dunkerque de célébrer le colonialisme et l’esclavage et de « justifier le lynchage » de la communauté noire. Comment réagissez-vous à cette accusation ? Et qu’en pensent les gens localement ?

— Personnellement je trouve ça complètement idiot. Ce sont des gens qui ne connaissent même pas le carnaval. Ils viennent de Paris et débarquent dans notre ville tranquille pour provoquer des troubles. Je ne vois pas en quoi c’est un lynchage de la communauté noire. « Les Noirs » sont des figures emblématiques du carnaval de Dunkerque et sont très respectés ici, tout comme nos Tambours- majors, les Corsaires Dunkerquois et les Comtesses pour ne citer qu’eux. Il ne peut pas y avoir une bande sans eux, ils sont à la première ligne de chaque bande. A Dunkerque, nous avons été offensés d’être accusés de racisme. Les Noirs sont là depuis tellement longtemps. Les attaquer c’est nous attaquer nous, notre carnaval et nos traditions. Au carnaval, vous pouvez croiser des personnes noires qui ne se sentent absolument pas victimes de racisme ! Moi-même j’ai des amis dunkerquois d’origine ivoirienne qui trouvent cela complètement absurde. On vit dans une époque où malheureusement il faut se battre pour garder nos traditions.

— Après des menaces sur les réseaux sociaux, le maire, Patrice Vergriete, qui tient bon contre les attaques et le buzz médiatique, réfléchit néanmoins à une sécurisation plus importante de la ville en mars prochain. Est-ce que cela vous inquiète ?

— Nous connaissons bien notre maire puisque nous le croisons au carnaval et nous sommes d’accord avec lui pour ne pas plier. Nous n’avons pas peur mais ce qui nous inquiète peut-être dans ces menaces c’est que des perturbateurs viennent manifester devant la salle du Bal des Noirs et provoquer nos carnavaleux afin de créer des incidents. Mais nous savons qu’il y aura plus de sécurité. Et puis, nous sommes tous derrière les Noirs et nous serons avec eux lors de leur bal.

Propos recueillis par Caroline Parmentier



Source : Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Fri 6 Jul - 19:41:26 (2018) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,035
Localisation: Paris




*
_  Les départements de France rompent avec l'Etat

   Rédaction Reuters


                                       



PARIS (Reuters) - L’Assemblée des départements de France (ADF) a annoncé mardi qu’elle gelait ses relations avec l’Etat et boycotterait la prochaine Conférence nationale des territoires, nouvel épisode de son bras de fer sur l’encadrement des dépenses publiques.

L'Assemblée des départements de France (ADF) a annoncé mardi qu'elle gelait ses relations avec l'Etat et boycotterait la prochaine Conférence nationale des territoires. /Photo d'archives/REUTERS/Régis Duvignau

Près de 80% des départements ont voté lors de leur récente assemblée générale contre la signature des pactes financiers que le gouvernement veut leur imposer, signature qui doit intervenir au plus tard le 30 juin.

La goutte d’eau qui a fait déborder le vase, explique l’ADF dans un communiqué, est un revirement du gouvernement “qui a renoncé à toute prise en compte des besoins des départements (...) en matière d’allocations individuelles de solidarité”.

“Alors que l’ADF avait accepté les propositions gouvernementales, pourtant notoirement insuffisantes, pour trouver un début de solution à une dépense sociale non financée, le gouvernement s’est dédit sans nous prévenir”, lit-on dans ce communiqué.

Les Allocations individuelles de solidarité (AIS) regroupent revenu de solidarité active (RSA), aides aux personnes en situation de handicap (PCH) et aides aux personnes âgées (APA).

La Conférence nationale des territoires, qui constitue le nouveau cadre du dialogue entre l’État et les collectivités locales, est censée se réunir deux fois par an sous la présidence du Premier ministre.

La prochaine réunion est prévue le 12 juillet, après la tenue d’instances de dialogue le 4.

L’ADF accuse le gouvernement de vouloir “punir” les départements “car ils sont, dans le respect de la décentralisation, contre les pactes financiers avec l’Etat”, et d’avoir une attitude “qui frise l’inconscience à l’égard des difficultés sociales” des Français.

“Des relations normales avec l’Etat seront rétablies dès lors que le gouvernement rouvrira le dialogue sur les AIS et remettra sur la table les propositions qu’il a brutalement retirées”, conclut-elle.



Emmanuel Jarry, édité par Yves Clarisse


          https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRKBN1JM29A-OFRTP

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Tue 21 Aug - 23:24:29 (2018) Reply with quote
Granada
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 24,951
Localisation: Paris




Où comment exaspérer un adversaire ....

http://www.fdesouche.com/3721-la-voie-ecossaise

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Wed 26 Sep - 09:37:09 (2018) Reply with quote
ozone
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 15 Apr 2008
Posts: 3,643




faire une bonne diffusion


https://youtu.be/KF9_enV_zFs

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Wed 14 Nov - 19:06:34 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
RAPPEL / Samedi 17 novembre 2018
4ème Forum de la Dissidence à Paris

Le 17 novembre de 14h00 à 19h00 aura lieu la 4e édition du Forum de la Dissidence à Paris. Cet événement s'inscrit dans le cadre des grands mouvements de protestation prévus ce jour, Polémia mettra à disposition du public des gilets jaunes.

« Face à la censure tous dissidents ! »

Chaque jour qui passe, une nouvelle étape est franchie dans l’aliénation de la liberté d’expression en France. Dernière cible du gouvernement français : internet et les réseaux sociaux. Hier encore, Facebook et le gouvernement annonçaient un partenariat inédit « pour lutter contre la haine sur internet » !

Évidemment, nous ne sommes pas dupes. Si ce partenariat se confirme, n’importe quel discours d’opposition sera impitoyablement censuré, comme c’est déjà le cas depuis les lois Pleven et Gayssot, sanctionnant déjà tous propos qui sortent du champ du politiquement correct.

Pour lutter contre cette censure ahurissante qui entend nous interdire même de penser, Polémia vous invite à son 4e Forum de la Dissidence dont le thème est parfaitement adapté à la situation catastrophique que nous vivons actuellement : « Face à la censure tous dissidents ! »

Cela fait quatre ans que le Forum de la Dissidence se positionne comme le rendez-vous incontournable de ceux que le système censure et oppresse. Une fois encore, nous vous attendons nombreux !


PROGRAMME DE LA JOURNÉE

Introduction
Par Jean-Yves Le Gallou

Une année de censures

2018, année de la censure totale
Vidéo sur différentes personnalités censurées au cours de l’année.

Pourquoi la censure ? Les GAFAM et les États, petits arrangements entre amis de la superclasse mondiale
Par Michel Geoffroy, haut fonctionnaire, contributeur de Polémia, auteur de La Super-classe mondiale contre les peuples et du Dictionnaire de novlangue.

Les leviers de la censure
Par Benjamin Dormann, essayiste, auteur de Ils ont acheté la presse.

La censure des éditeurs
Par Christian Combaz, journaliste, essayiste, auteur de Marianne avec un poignard dans le dos et animateur de « La France de campagnol » sur TV Libertés.

Vers la liberté

De la censure à la liberté !
Table ronde animée par Edouard Chanot, journaliste.Intervenants : Martial Bild (TV Libertés), Romain Espino (Defend Europe), Samuel Lafont (Damoclès), Claude Chollet (Observatoire du journalisme) et Charles de Meyer (patron d'émission sur Radio Courtoisie).

Portraits de censeurs
Vidéo de présentation de quelques censeurs français et d’explication du phénomène de la privatisation de la censure.

Libertex : la liberté d’expression dans le monde
Présentation de l’indice Polémia de la liberté d’expression dans divers pays du monde.

Entretien de combat avec Éric Zemmour
Entretien vidéo avec l’auteur de Destin français sur le thème de la censure.

Contourner la censure numérique, quelques conseils pratiques
Par Nicolas Faure (I-Média / TV Libertés).

La censure de la dissidence en Europe
Vidéo sur la censure en Europe et les belles mobilisations populaires qui ont suivi certaines affaires.

Au commencement était l’action !
Par Philippe Christèle, entrepreneur, consultant international, contributeur de Polémia.

Conclusion : 10 démarches dissidentes face à la censure
Par Jean-Yves Le Gallou

Fin des travaux. Dédicaces d'auteurs et nombreux stands.


_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Wed 14 Nov - 19:07:15 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Infos pratiques

Quand : samedi 17/11 de 14h00 à 19h00
Où : New Cap Center, 13 quai de Grenelle 75015 Paris
Métro Bir Hakeim (ligne 6)
RER Champ de Mars Tour Eiffel (RER C)

Entrée Simple 10,00 €
Entrée Soutien 30,00 €
Entrée Donateur 100,00 €

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Thu 4 Apr - 22:28:13 (2019) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,035
Localisation: Paris




*

_  L'humoriste Blanche Gardin refuse l'ordre des Arts et des Lettres et tacle Emmanuel Macron dans une lettre cinglante.


               


Dans une lettre ouverte publiée sur son compte Facebook ce mercredi 3 avril, l'humoriste explique qu'elle refuse d'être nommée à l'ordre des Arts et des Lettres, en raison des promesses non tenues du gouvernement vis-à-vis des SDF.

"Je suis flattée. Merci. Mais je ne pourrai accepter une récompense que sous un gouvernement qui tient ses promesses et qui met tout en oeuvre pour sortir les personnes sans domicile de la rue", écrit Blanche Gardin sur son compte Facebook ce mercredi 3 avril. Dans une lettre ouverte, l'humoriste explique qu'elle refuse d'être nommée à l’ordre des Arts et des Lettres en raison de l'inaction du gouvernement sur la question des mal-logés, malgré la promesse d'Emmanuel Macron de sortir toutes les personnes sans domicile de la rue, au tout début de son mandat. Un engagement sur lequel le président était revenu en février 2018, reconnaissant à demi-mot son échec.

Accolé à sa missive, on découvre le mail envoyé par le cabinet du ministre de la Culture Franck Riester, qui demandait à la comédienne si elle était "susceptible d'accepter" d'être honorée. "Vous comprendrez qu'il y aurait quelque chose d'illogique d'accepter votre proposition", répond Blanche Gardin, qui énumère : "vous avez baissé durement les APL qui aident les plus pauvres à se loger, vous avez réduit les budgets des centres d'hébergement d'insertion pour les sans domicile, (...) coupé drastiquement dans les emplois aidés, supprimé l'ISF, ce qui a eu, entre autres conséquences, de faire chuter les dons aux associations qui luttent en faveur des plus démunis".

"Les solutions existent. Vous le savez", conclut la jeune femme, qui a reversé les bénéfices de son dernier spectacle au Zénith de Paris ce dimanche 31 mars à la Fondation Abbé-Pierre et à l'association les Enfants du Canal. 


Le 4 avril 2019 à 09:43 • Tanguy Vallee


                    https://www.gentside.com/humour/l-humoriste-blanche-gardin-refuse-une-decor…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Wed 26 Jun - 11:06:23 (2019) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,035
Localisation: Paris




*
_  Les musulmans de Gagny exigent une mosquée, le maire refuse !

26 juin 2019


                     
 Plusieurs centaines de personnes ont défilé à Gagny en Seine-Saint-Denis pour exiger de la mairie une parcelle pour construire une mosquée, rapporte Valeurs actuelles.
Quote:

Je n’ai pas à intervenir, en fournissant un terrain, à quelque culte que ce soit ! Il y a cinquante ans, les catholiques des Hauts-de-Gagny ont acheté eux-mêmes un terrain et construit leur église, idem pour les réfugiés Russes en 1920, avec leur église orthodoxe. – Michel Teulet, maire de Gagny.


 


La rédaction
Adoxa est un média SANS PUBLICITE qui ne reçoit aucune subvention. Pour continuer, nous avons besoin de votre soutien !
Vous êtes tous les jours plus nombreux à lire les articles et tribunes d’Adoxa.info. Nous avons fait le choix de n’afficher aucune publicité pour améliorer votre confort de lecture en ne vous proposant que de l’information. Pourtant, la gestion d’un media engendre des coûts et son développement ne peut se faire sans argent.
Pour continuer, nous avons donc besoin de votre soutien financier. Merci pour votre aide !
Je soutiens Adoxa !





                           http://www.adoxa.info/les-musulmans-de-gagny-exigent-une-mosquee-le-maire-r…
                         

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

La résistance... par ci... par là... en 2018
PostPosted: Today at 09:50:20 (2019)
Contenu Sponsorisé





La résistance... par ci... par là... en 2018
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Actualité politique
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database