Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: La Provence... tome 3
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Images de notre doulce France » La Provence... tome 3
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
La Provence... tome 3
PostPosted: Sat 24 Mar - 11:52:06 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Mon jardin sous la neige mercredi matin



_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Sat 24 Mar - 11:52:06 (2018)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

La Provence... tome 3
PostPosted: Sat 24 Mar - 13:00:50 (2018) Reply with quote
Lycaon75
Utilisateur courtois

Offline
Joined: 10 Jun 2015
Posts: 5,451
Localisation: Paris et Sud IDF




Okay magnifique

_________________
Preservons la faune et la flore

La Provence... tome 3
PostPosted: Sat 24 Mar - 13:47:33 (2018) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,285
Localisation: Paris




*
_ en couleurs avec la beauté du N&B...
 

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

La Provence... tome 3
PostPosted: Mon 14 Jan - 14:17:52 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Immobilier du luxe français : La Provence, autre figure de proue

Dans son numéro 5, disponible en kiosque, Forbes France vous racontait comment le Brexit se trouvait être un catalyseur de l’immobilier de luxe parisien. Il se trouve que Paris n’est pas le seul endroit de France où les biens de prestige font florès. Le Sud-Est du pays est aussi une terre prisée par les investisseurs et les touristes fortunés.

Après onze années passées chez Emile Garcin, Nicolas Ginon a débarqué en début d’année chez son concurrent Daniel Féau. Douze années chez deux des principaux leaders du marché de l’immobilier de prestige, ça vous donne une idée de l’expertise de ce conseiller en immobilier. Pour une première année chez Féau, à Aix-en-Provence, M. Ginon est plutôt satisfait : “Nous avons débuté sans stock, et nous avons désormais un catalogue d’une soixantaine de propriétés”, nous précise-t-il. “Cette année nous avons réalisé une dizaine de ventes en Provence.” De jolis débuts.

L’année 2018 a été une année faste pour l’immobilier du luxe, et particulièrement pour le marché français. Le réseau Féau a observé “en 2017 un bond de 10 % des volumes sur les marchés de résidences principales de luxe et de 19 % sur les marchés de résidences secondaires de luxe. Ces progressions sont les plus importantes observées depuis 2014.” De son côté, le cabinet d’études spécialisées Xerfi annonce une croissance de 17% pour l’ensemble des acteurs à l’échelle internationale.

Si Paris a profité du Brexit, la Provence n’est pas en reste : “On a eu un accroissement de la demande de la part des acheteurs étrangers”, assure Laurent Demeure, président France de Coldwell Banker. En plein Brexit, beaucoup d’Américains et d’Anglais viennent sécuriser leurs investissements en Provence.” D’autres acteurs sont enthousiastes mais plus mesurés : “Il y a en effet un discours nouveau. Plusieurs propriétaires se disent qu’ils vont pouvoir toucher des acquéreurs anglais, ou des banquiers d’affaire de retour en France”, remarque Nicolas Ginon. Mais dans les faits, il n’y a encore rien de remarquable. “A voir, après le mois de mars prochain…” En revanche, les très bons résultats globaux de l’année 2018 n’ont pas laissé le Sud-Est de l’Hexagone indemne : “Nous avons réalisé une croissance de 25% par rapport à 2017“, nous indique Julien de Mortillet, responsable des locations saisonnières en Provence pour le réseau spécialisé Emile Garcin.

Si la Provence est une terre prisée en ce qui concerne l’immobilier du luxe, c’est plus “structurel” que conjoncturel : “Nous avons la chance d’être très bien desservis, avec les aéroports internationaux de Marseille et de Nice, ainsi que les gares TGV d’Aix-en-Provence et d’Avignon par exemple, explique Julien de Mortillet. En outre, nous offrons une certaine sécurité concernant la météo“, poursuit-il malicieusement.

Cigales, champs de lavande et oliviers… “L’image de carte postale”, de la Provence explique le succès de la région, comparé au Sud-Ouest par exemple, selon Laurent Demeure. “La région a une histoire, avec des peintres, des artistes. Quand Brad Pitt et Angelina Jolie y ont acheté leur domaine, elle est devenue un spot international.“

Les prix sont également un sérieux argument surtout comparé au marché parisien. Du côté de Féau, on revendique un prix au mètre carré de 7 000 euros. Soit presque deux fois moins que dans certains quartiers de la capitale. “Nous ne sommes pas dans la frénésie de Paris”, remarque Nicolas Ginon. “Le marché provençal est beaucoup moins frappé par l’urgence.“

220 mètres carrés habitables avec un toit terrasse de 200 mètres carrés pour 1,8 millions d’euros

Que l’on soit côté location, ou achat, les profils des clients varient. Les acquéreurs sont majoritairement des nationaux, ayant des responsabilités d’avocats ou de chefs d’entreprises ou encore des professions libérales. Chez les locataires saisonniers, les profils sont plus internationaux. Dans les deux cas, les nationalités étrangères dominantes sont plutôt les Suisses, et les Anglais. Dans les deux cas encore, les clients sont surtout des familles : “On a beaucoup d’Européens exilés en Asie pour travailler dans la finance et qui viennent passer l’été en France pour réunir la famille dispersée aux quatre coins du monde”, raconte M. Mortillet.

Si les mas provençaux et les bastides attirent encore beaucoup, les couples plus jeunes (entre 35 et 50 ans), optent de plus en plus pour des habitations contemporaines. En tout cas que ce soit pour un appartement ou une villa, la terrasse est une condition sine qua nonne : “On vient de vendre un appartement de 220 mètres carrés habitables avec un toit terrasse de 200 mètres carrés pour 1,8 millions d’euros”, explique M. Ginon. Aix-en-Provence et son lot d’hôtels particuliers est à cet égard une place de choix.

S’ils s’attendent à une belle année 2019, les acteurs s’interrogent sur l’impact des “évènements nationaux” (le mouvement des “Gilets jaunes” notamment) sur l’attractivité du territoire. “Nous sommes un peu inquiets, mais pour le moment, les signaux sont au vert”, rassure Julien de Mortillet.

Maurice Midena



Source : Forbes


PS : il y a pas mal de maisons de village à vendre dans mon coin qui n'est pas encore hors de prix... N'hésitez pas à me contacter !

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La Provence... tome 3
PostPosted: Mon 11 Mar - 12:22:26 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Cotignac et Souvigny : deux villes sanctuaires en lice pour « Le village préféré des Français »

Parmi les 14 villages sélectionnés pour l’édition 2019 du "village préféré des Français", deux villes sanctuaires sont à l’honneur : Cotignac et Souvigny.

Il y a quelques jours, la liste des 14 candidats sélectionnés pour participer à la nouvelle édition du « Village préféré des Français » était enfin dévoilée. Parmi eux, deux villages marquent particulièrement l’attention en raison de leur intérêt spirituel.

Cotignac, dans le Var et Souvigny, dans l’Allier, outre leur beauté naturelle et architecturale, possèdent un atout majeur. Elles font toutes deux parties des dix-sept « villes sanctuaires » que comptent la France. Des lieux saints, connus en raison de la présence de reliques ou marqués d’expériences spirituelles fortes comme des apparitions. Haut lieu de spiritualité, ces villes sanctuaires sont des refuges chers aux fidèles qui se déplacent de loin pour y demander des grâces.
Souvigny, le fief de saint Mayeul et saint Odilon

Berceau de la famille des Bourbons, Souvigny possède un patrimoine exceptionnel. Étroitement lié, dès le Moyen Âge, à la puissante abbaye de Cluny en tant que « fille aînée », le prieuré de Souvigny va connaître un rayonnement sans pareil et devenir, au fil des ans, un des lieux de pèlerinage les plus fréquentés de France. Son rayonnement s’explique notamment par la présence des reliques de deux grands abbés de l’ancien prieuré bénédictin : saint Mayeul et saint Odilon, morts respectivement en 994 et 1049. Les récits des miracles des deux saints abbés attiraient des foules de fidèles. Charité et humilité, paix et miséricorde, tel fut leur grand témoignage évangélique. Leurs sainteté attirera une foule de pèlerins jusqu’à la Révolution française.

Aujourd’hui toujours très visité par les touristes et les pèlerins qui viennent y admirer les richesses patrimoniales, Souvigny a vu son pèlerinage, autrefois si célèbre, redynamisé par Mgr Laurent Percerou. Évêque du diocèse de Moulins depuis 2013, il a, dès le début de son épiscopat, voulu remettre ce pèlerinage à l’honneur. Le 6 et 7 avril 2016, se sont donc plus d’un millier de personnes qui sont venues prier les saints abbés Mayeul et Odilon. L’année suivante, Monseigneur Percerou a érigé la prieurale Saint-Pierre et Saint-Paul en sanctuaire de la Paix. Début 2018, Souvigny a été gratifié d’un nouveau titre officiel : ville sanctuaire !
Cotignac, le sanctuaire des familles

À l’abri d’une immense falaise percée d’habitations troglodytiques, la ville de Cotignac est un petit bijou de la Provence. C’est là qu’en 1519, la Vierge Marie apparaît tenant son fils dans ses bras, entourée de saint Bernard de Clairvaux et l’archange saint Michel. Quelques temps après, une chapelle s’y élève : Notre-Dame de Grâces. Depuis sa construction, des milliers de fidèles foulent chaque année le sol de ce petit village pittoresque. Ce fut notamment le cas d’Anne d’Autriche, accompagnée de son fils, Louis XIV, venus spécialement en pèlerinage à Cotignac. Ce dernier voulut remercier la Vierge d’avoir intercédé en faveur de sa naissance.

En effet, après vingt ans de mariage, Louis XIII et Anne d’Autriche n’arrivaient toujours pas à avoir d’enfants et donc un héritier pour la couronne. En 1637, le frère Fiacre, un religieux français de la congrégation des Augustins Déchaussés, reçoit une révélation alors qu’il prie. La reine doit demander des neuvaines à la Sainte Vierge. Confiante, Anne d’Autriche s’exécute et son souhait est finalement exaucé : neuf mois plus tard naît Louis XIV à Saint-Germain-en-Laye. En 1638, Louis XIII décide de consacrer le pays entier à Notre Dame : c’est le célèbre « vœu de Louis XIII ». Depuis, on vient à Cotignac pour prier pour sa famille, demander des grâces dans l’espoir de concevoir un enfant ou y chercher un réconfort spirituel.

Caroline Becker



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La Provence... tome 3
PostPosted: Sun 23 Jun - 18:14:23 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Vœu des Echevins et fête du Sacré-Cœur à Marseille

Nous sommes au début du XVIIIème Siècle. La Chambre de Commerce vient d’être créée. La ville vit un printemps économique et social. Les armateurs et les marchands retrouvent les anciennes traditions commerçantes qui ont fait l’histoire de Marseille depuis les Ligures.

Or, en 1720, une épidémie de peste, sans doute apportée par le vaisseau “Le Grand Saint Antoine” qui arrivait du Levant, se répand à travers la ville et la transforme en un immense charnier. 38 000 victimes sur 75 000 habitants. Un témoin de l’époque écrira : “L’aspect de la ville est alors effrayant. De quelque côté que l’on jette les yeux, on voit les rues jonchées de cadavres”.

Monseigneur de Belsunce

Pour conjurer l’épidémie qui, tout en décroissant, ne cessait pourtant de faire de nouvelles victimes, l’évêque de Marseille, Monseigneur de Belsunce, sous l’inspiration d’une religieuse du Premier Monastère de la Visitation, Anne-Madeleine Rémuzat, résolut de consacrer son diocèse au Sacré-Cœur de Jésus.

Par mandement du 22 octobre 1720, il établit localement la fête du Sacré-Cœur “désormais célébrée tous les ans, le vendredi qui suit immédiatement l’octave du Très Saint-Sacrement”, mais sans attendre le mois de juin 1721, il annonça que la cérémonie serait célébrée dès le jour de la Toussaint, 1er novembre 1720.

Voulant apparaître comme le bouc émissaire chargé des péchés du peuple marseillais, il marcha, pieds nus, la corde au cou, la croix entre ses bras. Un autel avait été dressé sur le Cours. Entouré de son clergé diminué par la maladie, assisté par les fonctionnaires encore debout, entouré d’une population émue, l’évêque célébra la messe, puis prononça les formules par lesquelles il mit Marseille sous la protection du Sacré-Cœur.

Jusqu’à la fin de 1721, l’épidémie ne connut que des reprises sporadiques. Marseille pouvait se croire définitivement à l’abri. Cependant, la peste n’avait pas complètement disparu. En mai 1722, le nombre des personnes contaminées allait tous les jours croissant. Le 19, l’évêque écrivit aux échevins de Marseille, leur proposant de faire eux-mêmes “incessamment et sans cérémonie un vœu stable au divin Cœur de notre Sauveur”.

Telle est donc l’origine du Vœu des échevins. Le 4 juin suivant, le Premier échevin Moustier prononça solennellement la promesse dans la cathédrale où s’étaient assemblés tous les notables et fit l’offrande d’un cierge pesant quatre livres, ainsi que l’avait suggéré l’Evêque.

La peste finie, le Vœu ne cessa d’être accompli jusqu’à la Révolution. Les municipalités d’alors s’abstinrent d’y participer, mais la messe d’actions de grâces était célébrée, soit publiquement, soit clandestinement.

En 1807, le baron Antoine d’Anthoine, maire de Marseille, renoua avec la tradition prenant part à la cérémonie, à l’initiative de Monseigneur Champion de Cicé, archevêque d’Aix (l’évêché de Marseille n’étant rétabli qu’un 1823). En 1871, après la chute du Second Empire, la municipalité ayant refusé de continuer, une commission composée de divers catholiques se substitua au Conseil de Ville. L’année suivante, la Chambre de Commerce, à l’origine commission municipale, considéra qu’il lui incombait plus particulièrement de tenir la parole solennellement donnée en 1722.

Sur la proposition de son président Amédée Armand, elle décida, dans sa séance du 4 juin 1872, de prendre l’initiative de l’accomplissement de ce Vœu, “avec le concours du Tribunal civil et du Tribunal du Commerce et des délégués des divers corps constitués et corporations qui représentent le commerce, l’industrie et les arts libéraux de la cité”, ce qu’elle fit deux années d’affilée. A la suite d’une nouvelle défaillance municipale en 1877, la Chambre reprit le Vœu sans qu’il n’y eut de cesse jusqu’à nos jours, se chargeant de l’organisation d’une cérémonie religieuse marquée par l’offrande d’un cierge de cire blanche, orné de l’écusson de Marseille.

Après le Monastère de la Visitation, c’est la basilique du Sacré-Cœur qui accueille la cérémonie depuis 1986. Sous sa nef ornée d’une magnifique mosaïque rappelant la messe de 1720, le Vœu est accompli chaque année en présence des représentants de la municipalité et des institutions.

L’homélie de l’Archevêque est consacrée, lors de cette célébration, à un sujet de société.



Source : Riposte catholique

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La Provence... tome 3
PostPosted: Tue 6 Aug - 00:10:44 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
La « Festo Vierginenco » aux Saintes-Maries-de-la-Mer

La Festo Vierginenco, « Fête des Vierges » en provençal, fêtait dimanche sa 115e édition aux Saintes-Maries-de-la-Mer (Bouches-du-Rhône). Créée par le poète Frédéric Mistral, elle se tient chaque dernier dimanche de juillet. Après une messe célébrée en provençal dans l’église Notre-Dame-de-la-Mer, le cortège a défilé à travers la ville avant d’arriver aux arènes où se sont tenues de nombreuses festivités au milieu des chevaux, des taureaux et des gardians, parmi lesquels des danses en costume traditionnel d’Arles.






Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La Provence... tome 3
PostPosted: Tue 6 Aug - 08:10:43 (2019) Reply with quote
possum
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 30 Jul 2007
Posts: 25,635
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




"Les Saintes" au mois d'Août ? Bon courage ! 

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

La Provence... tome 3
PostPosted: Mon 12 Aug - 13:23:00 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Le tout c'est d'y aller sans sac à main, et sans rien dans les poches...

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La Provence... tome 3
PostPosted: Mon 12 Aug - 22:47:13 (2019) Reply with quote
Saint-Louis
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 21 Nov 2008
Posts: 2,110
Localisation: South




Pour le pèlerinage des Gitans à Lourdes, c'est la semaine de l'angoisse chez mes commerçants...!!!

_________________
Le beau est la splendeur du vrai

La Provence... tome 3
PostPosted: Tue 13 Aug - 00:00:23 (2019) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,285
Localisation: Paris




Saint-Louis wrote:

Pour le pèlerinage des Gitans à Lourdes, c'est la semaine de l'angoisse chez mes commerçants...!!!

*
_ Certains cafés n'hésitent pas à fermer...

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

La Provence... tome 3
PostPosted: Tue 13 Aug - 18:12:00 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,592
Localisation: Au pays des cigales




Comme on les comprends !

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

La Provence... tome 3
PostPosted: Today at 14:24:23 (2019)
Contenu Sponsorisé





La Provence... tome 3
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Images de notre doulce France
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database