Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts) » Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans Goto page: 1, 2  >
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Sat 1 Dec - 19:09:55 (2018) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Online
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,032
Localisation: Paris




*
_ La comédienne Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans.



  L'actrice, visage familier du théâtre de boulevard et du cinéma, excellait dans les rôles de bourgeoises exubérantes.



                         



Elle était l'une des comédiennes les plus connues du théâtre de boulevard. Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans, annonce samedi 1er décembre son fils François à l'AFP.

C'est en 1958 que Maria Pacôme, passée plus jeune par le cours Simon, a réellement débuté sa carrière théâtrale dans Oscar aux côtés de Pierre Mondy et Jean-Paul Belmondo, qu'elle retrouvera en 1965 au cinéma dans Les Tribulations d'un Chinois en Chine de Philippe de Broca. Elle alternera avec succès dans les années 1960 et 1970 performances théâtrales et cinématographiques où, dans les deux cas, on lui confie le plus souvent des rôles de bourgeoises excentriques.


Une voix reconnaissable entre mille

N'écoutez pas, Mesdames (1962), Ta femme nous trompe 1965-1967), Les Grosses Têtes (1969), Le noir te va si bien (1972), Joyeuses Pâques (1980) font sa réputation sur les planches. Mais, devant la caméra, son visage est tout aussi familier et apprécié, là aussi le plus souvent dans des comédies comme Tendre voyou (Jean Becker, 1966), Le Distrait (Pierre Richard, 1970) ou encore Les Sous-doués (Claude Zidi, 1980).




                         https://www.francetvinfo.fr/culture/cinema/la-comedienne-maria-pacome-est-m…

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

Publicité
PostPosted: Sat 1 Dec - 19:09:55 (2018)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Sat 1 Dec - 20:12:01 (2018) Reply with quote
possum
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 30 Jul 2007
Posts: 25,573
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




RIP 

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Sat 1 Dec - 20:21:20 (2018) Reply with quote
Granada
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 24,951
Localisation: Paris






Je l'ai découverte dans la pièce "Le noir te va si bien" avec Jean Le Poulain ... Je pleure toujours de rire quand je vois cette pièce ! Une merveille !

Une grande dame. RIP !

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Sat 1 Dec - 20:37:15 (2018) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Online
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,032
Localisation: Paris




*
_ Je ne sais plus où je l'ai vue, Renaissance, Porte Saint-Martin ou Variétés, mais j'ai bien ri, la télé nous l'a présentée, idéal pour se dérider...

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Sun 2 Dec - 06:11:32 (2018) Reply with quote
kikou
Utilisateur courtois

Offline
Joined: 06 May 2013
Posts: 3,487
Localisation: Sud de France




Comme Granada, ma pièce préférée est Le noir te va si bien. Elle est époustouflante de naturel et la pièce est hilarante. Bienheureuse époque où l'on savait encore rire...

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Mon 3 Dec - 20:31:36 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Ils vont bien rire, là haut, maintenant, qu'elle y est... (enfin, j'espère !)
Oui dans "le noir te va si bien", elle était désopilante.
Je l'ai vue aussi dans "la maison du Lac", avec Jean Piat et Béatrice Agenin. E-pa-tante.
Et dans "la crise", de Coline Serreau, au cinéma. Elle était excellente.

Heureusement il reste de nombreux enregistrements des pièces de boulevard où elle fit merveille.

RIP à cette tornade !

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Mon 3 Dec - 21:24:32 (2018) Reply with quote
kikou
Utilisateur courtois

Offline
Joined: 06 May 2013
Posts: 3,487
Localisation: Sud de France




Elle avait une voix extraordinaire ! Elle passe du grave à l'aigu, sa voix est rauque et voilée...Inimitable !
LR

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Tue 4 Dec - 03:19:43 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




https://www.youtube.com/watch?v=gvchW0BIlRM

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Tue 4 Dec - 10:28:44 (2018) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Online
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,032
Localisation: Paris




*
_ Merci, choix excellent, une sacré comédienne...



 La télé ne s'empresse pas de lui rendre hommage...

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Sun 9 Dec - 23:34:46 (2018) Reply with quote
Antoine Beretto
Utilisateur courtois

Offline
Joined: 12 May 2009
Posts: 768
Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne




Formidable comédienne, elle avait été diffusée en direct il y a quelques années sur France Télévision (ce qui me donna pour une fois, probablement la seule, la satisfaction d'avoir payé ma redevance) dans la pièce La Maison du Lac avec Jean Piat, autre grand comédien disparu récemment. Cette pièce avait été adaptée d'un film américain avec Henry Fonda.

_________________
En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Mon 10 Dec - 11:03:19 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Merveilleuse pièce avec une distribution de choix (Jean Piat, Béatrice Agenin). J'avais eu la chance d'aller la voir au théâtre. Un grand moment !

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Tue 11 Dec - 22:34:15 (2018) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 948




https://www.youtube.com/watch?v=IYMB7KOKJWQ

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Tue 18 Dec - 11:22:46 (2018) Reply with quote
Antoine Beretto
Utilisateur courtois

Offline
Joined: 12 May 2009
Posts: 768
Localisation: Quelque part en Basse-Guyenne




Je me souviens de l'énergie qu'avaient Piat et Pacôme, autour de leurs 85 ans, durant une pièce de près de deux heures comme la Maison du Lac, dans laquelle ils avaient les principaux rôles, cela me laissa rêveur.

_________________
En cinq ans pas un mouvement d'humeur, pas une colère, même pas un mot plus haut que l'autre, pis d'un seul coup CRACK la fausse note, la mouche dans le lait

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Thu 20 Dec - 13:32:45 (2018) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Maria Pacôme : l'art d'en rire

Comédienne au théâtre et au cinéma, auteur de pièces spirituelles et drôles, elle s'est éteinte samedi 1er décembre. Elle avait 95 ans.

Elle avait les dents de la chance, elle marchait pieds nus, il y avait toujours une bouteille de champagne à partager dans son frigidaire, elle avait été la femme de Maurice Ronet, ses cheveux courts et auburn encadraient un visage triangulaire, un regard aux moirures claires, elle était fine et souple, elle avait conservé la silhouette de son adolescence, sa voix était harmonieuse, plutôt grave, légèrement griffée d'un zézaiement d'enfant, son débit vif, son intelligence joyeuse. Tout cela composait sa vérité la plus évidente et elle était irrésistible.

Maria Pacôme, qui s'est éteinte le samedi 1er décembre, dans sa maison de Ballainvilliers, dans l'Essonne, n'était pas tout à fait celle que l'on pouvait croire en s'en tenant à la cascade de comédies qu'elle illuminait de son talent généreux et fin, au cinéma, au théâtre comme à la télévision depuis l'orée des années 1950.

Elle avançait masquée. Elle mit beaucoup de temps à raconter ce qui l'avait vraiment construite et l'on comprit mieux alors cette femme complexe, profonde, parfois rugueuse, souvent sombre qui fut, sa vie durant d'une pudeur et d'une lucidité extrême. Attentive aux autres et au monde, avec quelque chose d'intraitable, de révolté et fond du coeur.

Pas sûr qu'elle se soit aimée beaucoup cette jeune femme qui semblait avoir tout pour être heureuse mais qui cacha longtemps les traumatismes de son enfance et de sa jeunesse. Elle avouait parfois qu'elle ne pouvait se départir d'une sourde mélancolie.

Née le 18 juillet 1923, dans une famille modeste, aux convictions communistes fortes, elle est marquée par la guerre. Un fait est certain, son petit frère Robert est arrêté et fusillé. Elle l'évoque dans ce livre paru en 2007, alors qu'elle avait déjà 84 ans : Maria sans Pacôme (Le Cherche Midi). Elle en parlait dans certains entretiens, lorsqu'elle se sentait en confiance : "Quand le gardien m'a dit qu'on les amenait au peloton avec des chaînes aux chevilles, quand j'ai entendu ça, j'étais mal. Mon petit frère, qui avait écrit une si belle lettre d'adieu, courageuse et sans haine, et à qui il n'était même pas permis de mourir fièrement !"

Avec son père, ce n'est pas simple. Arrêté par les autorités françaises, envoyé à Buchenwald, il revient comme un homme abîmé et violent. Elle tente de protéger sa mère. Elle a quitté l'école pour gagner leur vie quand son père est encore en captivité. Elle est arpète chez André, le chausseur. Elle est déjà très courageuse. Elle conservera sa vie durant des convictions de gauche, avec une petite faiblesse pour Mitterrand ! Elle est souvent invitée à déjeuner à l'Elysée dans les années 1980. Mais rien qui puisse la griser...

Pendant l'Occupation, le théâtre va offrir à la jeune fille une échappatoire, une manière de se construire, de se faire une famille. Enfant, elle a fait de la danse. Un jour, elle sonne à la porte de René Simon, le grand professeur de ces années-là. Elle côtoie Danièle Delorme, son amie. Parfois passe la lumineuse Michèle Morgan, qui est déjà connue par le cinéma. Elle rencontre Maurice Ronet à l'occasion d'une tournée des Parents terribles. Un coup de foudre. Ils vont s'aimer, se marier après le service militaire du si beau jeune premier. Rêver de vivre dans le sud, à Moustiers-Sainte-Marie dans les Alpes-de-Haute-Provence en devenant artistes peintres et céramistes. Ils sont hippies avant l'heure. Mais cela n'a qu'un temps et une sublime carrière s'ouvre pour Maurice Ronet. Maria, alors, décide de continuer à s'effacer, à faire de la peinture. Cela semble incroyable mais c'est ainsi... Et puis l'amour a une fin. Ils ne se fâchent pas, demeurent amis, mais se séparent. Maria Pacôme, qui a pris cette décision, non sans tristesse, va enfin penser à elle.

Maintenant il faut vous résumer plus d'un demi-siècle d'une carrière ondoyante et diverse ! Une coup de chance, dès 1956, que ses débuts officiels au théâtre, avec la Reine et les insurgés d'Ugo Betti, une mise en scène de Michel Vitold, avec, excusez du peu, Edwige Feuillère, Laurent Terzieff, Maurice Pialat et Vitold lui-même, séduit par le tempérament dramatique de la jeune trentenaire. Un registre qu'elle ne retrouvera que trop rarement, surtout dans les dernières années de sa longue et belle carrière.

Elle va choisir le rire. Chacun le sait : c'est une chemin très difficile d'être une femme drôle. Il faut un tempérament très particulier, un caractère très fort. Maria Pacôme va trouver là le bonheur, en jouant, puis en écrivant. Dès 1958 elle est à l'affiche d'Oscar, de Claude Magnier avec Pierre Mondy et son copain d'école Jean-Paul Belmondo. De Funès la reprendra plus tard et tournera le film. Avec Bebel, Maria va tourner, sous la direction de Philippe de Broca, Les Tribulations d'un chinois en Chine, en 1965. Année de naissance de son fils, François Pacôme, lui aussi comédien comme son père, Serge Bourrier. Il débutera avec sa chère mère qui l'adore avant de se spécialiser dans le doublage. C'est lui qui [...] a annoncé la fin du combat que la pugnace Maria menait depuis des années contre la maladie.

Guitry, Poiret et Serrault, Sauvajon, Barjavel... Maria Pacôme ne cesse de défendre les auteurs du moment. Elle aime Le noir te va si bien, de Saul O'Hara, mise en scène de Jean Le Poulain. Elle est, évidemment, une des très populaires vedettes d'"Au théâtre ce soir". Elle est Edmée, dans Le don d'Adèle de Barillet et Grédy, en 1972. Elle s'amuse. Le Poulain met en scène. Pierre Sabbagh réalise. Dans le même cadre, son public l'applaudit dans Les enfants d'Edouard, L'Amant de Madame Vidal, de Georges Berre et Louis Verneuil.

Et un jour elle se décide à écrire. Dès 1977, les titres se succèdent : Apprends-moi Céline, Le Jardin d'Eponine, On m'appelle Emilie, Les Seins de Lola, Et moi, et moi et moi, Les Désarrois de Gilda Rumeur, jusqu'à, en 2002, L'Eloge de ma paresse. Entre-temps elle crée, avec Poiret, Joyeuses Pâques : elle ne laisse pas tomber les copains ou les jeunes auteurs. Ainsi crée-t-elle en 1997 la pièce d'Anne-Marie Etienne Une mesure d'avance. Et, dans ses comédies, mises en scène par Gérard Vergez ou Jean-Luc Moreau, et les autres, elle s'entoure de jeunes merveilleux. Daniel Auteuil, Stéphane Hillel, Patrick Bruel, Chloé Réjon, Irène Jacob, pour n'en citer que quelques uns.

La dernière fois qu'on put l'applaudir au théâtre, c'est avec Jean Piat et Béatrice Agenin dans la Maison du lac d'Ernest Thompson, mise en scène par Stéphane Hillel, justement. En vérité, elle remplaçait Danièle Darrieux, victime d'une fracture.

Le cinéma et la télévision ne l'oubliaient pas. De l'orée des années 1960 à 2012, elle a tourné avec Philippe de Broca donc, mais aussi Alex Joffé, Jean Girault, Jean Becker, Roger Coggio. Elle a tourné dans le premier film de Pierre Richard, Le Distrait et il s'est dit très touché [...] Elle a tourné avec Claude Zidi, Christian de Chalonge. Et Coline Serreau évidemment, dans ce film culte qu'est La Crise, en 1992. Revoyez cette femme qui s'émancipe, devant son mari, Yves Robert, sa fille Zabou Breitman, son fils Vincent Lindon. Une page immortelle. Comme elle.

Armelle Héliot




Source : le bigarreau

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Thu 20 Dec - 15:02:38 (2018) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Online
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 40,032
Localisation: Paris




*
_ Très intéressant, la face cachée de la Diva en somme !



 Des relations aussi très intéressantes... Daniel Auteuil, Stéphane Hillel, Patrick Bruel, 

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
PostPosted: Today at 09:24:04 (2019)
Contenu Sponsorisé





Maria Pacôme est morte à l'âge de 94 ans
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts)
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 2  
Goto page: 1, 2  >
  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database