Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Pèlerinages ici et là
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » France, terre de chrétienté » Pèlerinages ici et là Goto page: <  1, 2
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Pèlerinages ici et là
PostPosted: Fri 23 Aug - 10:44:49 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Après 1.000 kilomètres à pied, une pèlerine de 95 ans arrive à destination

Emma Morosini, une pèlerine italienne de 95 ans, a parcouru 1.000 kilomètres à pied pour arriver ce mercredi 21 août au pied de l’icône de la Vierge Noire de Czestochowa (Pologne) pour accomplir un vœu à la Vierge Marie formé il y a 28 ans. Surnommée « la Forest Gump italienne », cette ancienne infirmière originaire de Castiglione delle Stiviere en Lombardie, a déjà traversé à pied des milliers de kilomètres pour se rendre dans les plus grands sanctuaires mariaux du monde. « Je veux offrir ces derniers fruits de ma vie à Marie. Je veux lui offrir ma prière pour la paix dans le monde, ma prière pour les jeunes et pour les prêtres. Ce sont les intentions les plus importantes que nous pouvons confier ici auprès de la Vierge », a-t-elle confié.



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Fri 23 Aug - 10:44:49 (2019)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Pèlerinages ici et là
PostPosted: Fri 30 Aug - 22:39:10 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
En Corse, une procession mariale sous-marine

Au couvent Saint-Dominique de Corbara (Corse), où vivent quelques frères de Saint-Jean, se tient chaque année une procession mariale sous-marine suivie d’une bénédiction. Samedi 31 août prochain, à l’issue d’une semaine de camp avec initiation à la plongée sous-marine, un groupe de jeunes descendra au fond des eaux translucides de la Méditerranée. Vêtus de combinaison de plongée et palmes à l’appui, ils se recueilleront auprès de la Vierge, fidèles à cette tradition.

Cette initiative est née en 2004. Cette année-là, frère Baudoin Ardillier, membre du couvent de Corbara — à présent affecté au prieuré d’Avignon —, lui-même plongeur, a proposé d’immerger une statue de la Vierge dans une grotte située à 25 mètres de fond au large de la pointe Saint-François à Calvi. Une grotte qui n’est pas sans rappeler celle de Lourdes. Construite en marbre de Carrare, la statue de Notre Dame qui repose au fond de l’eau est depuis l’objet d’une dévotion locale et de nombreux ex voto ont été déposés à ses pieds au fil des ans. « Il y a une sorte de tradition qui s’est créée », explique le religieux à Aleteia.

Une « expérience commune »

La plongée a pour vertu de mettre tout le monde au même niveau. « Quand vous mettez tout le monde en slip dans un bateau, tous sont à égalité, c’est une expérience commune », argue le frère avec conviction. La procession apparaît comme le point d’orgue de la semaine. Samedi prochain, entourés entre autres par frère Baudoin — en aube — ainsi que par des moniteurs des clubs de plongée voisins, une douzaine de jeunes fera cette expérience hors du commun. Ils descendront en procession par petits groupes, chacun tenant à la main une prière plastifiée à Notre-Dame des Mers, avant de prier les uns à côté des autres devant la grotte sous-marine. « Blop blop blop » (entendez « Notre Père qui es aux cieux »)… « Quand vous faites “blop” tous ensemble en rythme, cela fait une énorme vibration dans la mer, c’est incroyable. Le Notre Père s’entend », s’enthousiasme le religieux. Après avoir été béni par le prêtre, chacun remontera ensuite à la surface.

Pour frère Baudoin, au-delà de son côté hors du commun, cette procession est une « adaptation de Dieu ». « C’est une initiative du Bon Dieu qui va choper les âmes là où elles sont. Certains n’iront pas se mettre à genoux dans une église mais ils le feront à 25 mètres de fond. S’il faut aller chercher les âmes sous l’eau, Dieu ira les chercher là-bas ».

Rachel Molinatti



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Pèlerinages ici et là
PostPosted: Mon 2 Sep - 09:10:03 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Connaissez-vous le pèlerinage le plus fréquenté de France au Moyen Âge ?

Premier lieu de pèlerinage en France au Moyen Âge et quatrième au monde après Rome, Saint-Jacques-de-Compostelle et Jérusalem, le sanctuaire de Saint-Gilles-du-Gard a perdu de sa superbe au fil des siècles. Mais les chemins qui mènent à lui reprennent vie depuis plusieurs décennies et ceux-ci sont de plus en plus appréciés par les pèlerins. Une renaissance qui pourrait bientôt concurrencer les chemins de Saint-Jacques.

Quatrième sanctuaire le plus fréquenté de la chrétienté au Moyen Âge, le monastère de Saint-Gilles-du-Gard a connu un succès sans précédent au XIe siècle. C’était le lieu de pèlerinage le pus fréquenté en France. Malheureusement, il a fini par tomber en désuétude vers le XIVe siècle. Le tombeau du saint, redécouvert en 1865, va pourtant relancer l’intérêt pour ce lieu de pèlerinage oublié. Quant aux chemins de Saint-Gilles, ils vont véritablement renaître dans les années 1960 sous l’impulsion d’un historien, Marcel Girault, qui va faire connaître ce pèlerinage et restaurer plusieurs itinéraires historiques.

Mais pourquoi une telle attraction pour Saint-Gilles-du-Gard ?

Ermite originaire de Grèce, saint Gilles aurait vécu au VIIe siècle dans les forêts près de Nîmes avant d’être enterré au monastère qui porte son nom. Célèbre pour ses miracles, de nombreux pèlerins, en route vers Rome ou Saint-Jacques-de-Compostelle, s’arrêtaient en chemin pour honorer les reliques du saint. Saint-Gilles-du-Gard devint alors, dès le XIe siècle, le sanctuaire le plus fréquenté de France.

Aujourd’hui, l’abbatiale de Saint-Gilles-du-Gard, connue pour ses sculptures romanes, chefs-d’œuvre de l’art provençal, est l’une des étapes importantes sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. À l’intérieur, les reliques du saint, redécouverts à la fin en 1865 par le curé local, sont conservées dans la crypte de l’église et toujours vénérées par les pèlerins en route pour l’Espagne.

La renaissance des chemins de Saint-Gilles

Mais Saint-Gilles-du-Gard est aujourd’hui bien plus qu’une étape des chemins de Saint-Jacques. C’est un pèlerinage à lui tout seul qui, chaque année, accueille de plus en plus de marcheurs sur ses chemins. C’est Marcel Girault, historien passionné, qui va retracer dans les années 1960 les itinéraires historiques de cet ancien pèlerinage tombé en désuétude par la montée en importance du pèlerinage de Rocamadour et les guerres de religion. Grâce à sa persévérance, et le succès de plus en plus croissant du pèlerinage, il crée l’association « Les chemins de Saint-Gilles », avec le soutien de l’évêque de Nîmes et pérennise ainsi les marches pèlerines en direction du tombeau de saint Gilles.

Si ce pèlerinage n’est pas prêt de concurrencer les célèbres chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle, il a pour mérite de proposer un nouvel itinéraire aux marcheurs en soif de routes spirituelles. Aujourd’hui connu sous le nom de « Chemin de Régordane » (GR 700), pour beaucoup il demeure « le chemin de Saint-Gilles ». Pour l’emprunter, rendez-vous au Puy-en-Velay pour une marche de 250 km jusqu’à Saint-Gilles-du-Gard. Ni trop long, ni trop dur, ce chemin plaira aux marcheurs intimidés par les grandes randonnées.

Caroline Becker



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Pèlerinages ici et là
PostPosted: Mon 9 Sep - 11:52:29 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,318
Localisation: Au pays des cigales




C'est la neuvaine de Notre Dame de Paracol, au Val.
Hier dimanche, la statue de la Vierge, qui réside habituellement dans la chapelle perchée au sommet de la colline, a été portée en procession, par un sentier escarpé, jusqu'à l'église du village où elle sera vénérée tous les jours.
Samedi prochain, 14 septembre, une procession aux flambeaux aura lieu à 21h, et dimanche, la statue sera reconduite, en procession, dans sa chapelle.
Le sentier est vraiment caillouteux et escarpé. Pour les bons marcheurs bien chaussés...



_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Pèlerinages ici et là
PostPosted: Today at 02:27:17 (2019)
Contenu Sponsorisé





Pèlerinages ici et là
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » France, terre de chrétienté
All times are GMT + 2 Hours  
Page 2 of 2  
Goto page: <  1, 2
  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database