Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Carême 2019
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » France, terre de chrétienté » Carême 2019
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Carême 2019
PostPosted: Mon 4 Mar - 13:02:43 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
À partir du 10 mars, chaque dimanche, le père Guillaume de Menthière prononcera une conférence à Notre-Dame de Paris, à 16 h 30, suivie de l’adoration du Saint-Sacrement à 17 h15, des vêpres à 17 h 45, de la messe à 18 h 30. Renouant ainsi avec une auguste tradition



Source : France catho

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Mon 4 Mar - 13:02:43 (2019)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Carême 2019
PostPosted: Mon 4 Mar - 20:21:12 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Carême : « 40 jours vers l’Essentiel avec Bilbo le Hobbit »

Pour vivre le Carême comme une aventure, le sanctuaire de Paray-le-Monial s’est inspiré du héros de Tolkien : « Bilbo le Hobbit ». Sous forme numérique ou papier, le parcours : « 40 jours (d’aventures !) vers l’Essentiel » propose d’avancer vers Pâques jour après jour en trouvant un compagnon de route, voisin, ami ou collègue.

Que vient faire Bilbo dans ce carême ? À première vue, rien ne rapproche cette créature de petite taille, née de l’imagination de Tolkien, d’une personne en chemin spirituel jusqu’à Pâques. Mais Tolkien est un auteur catholique. Il disait de son œuvre qu’elle était « fondamentalement religieuse et catholique ; de manière inconsciente dans un premier temps, puis de manière consciente lorsque je l’ai retravaillée. » À y regarder de plus près, la vie d’un hobbit aspirant à la tranquillité dans sa chère maison pourrait bien ressembler à celle d’une personne attachée à son confort et à ses petites habitudes.

Bilbo, un héros malgré lui

Le père Benoît Guedas, recteur du sanctuaire de Paray-le-Monial, avec deux couples de laïcs, s’est donc inspiré du Hobbit pour bâtir un parcours de carême accessible à tous, chrétiens ou pas. Ce héros malgré lui est entraîné par le magicien Gandalf vers la Montagne Solitaire à la recherche d’un trésor gardé par le méchant dragon Smaug. Comme lui, pendant quatre semaines, nous sommes invités à « avoir une aventure et nous trouver dire et faire des choses inattendues », pour paraphraser Tolkien.

Première étape : trouver un compagnon. Bilbo ne part pas seul, nous non plus. « Trouvons autour de nous un voisin, un ami, un collègue. Pour Mardi Gras, invitons-le à manger des crêpes et proposons-lui le livret du parcours ou bien de s’inscrire pour recevoir les méditations par mail, explique Adeline Voizard, co-auteur du parcours. Le samedi, un temps de relecture de la semaine est prévu. Proposons-lui de le faire à deux et de partager nos expériences. »

Entre exercices spirituels et petits gestes d’attention à la Création

Ensuite, prenons la route. Chaque semaine, un extrait du Hobbit donne le thème : la joie, la gratitude, la confiance etc. Tous les jours, une série de questions nous est posée. Celles-ci sont destinées à revisiter notre vie quotidienne, notre place au cœur de la Création, nos choix, nos relations… Pas à pas, notre regard va s’ouvrir à l’émerveillement et à la contemplation, comme nous y invite le pape François dans l’encyclique Laudato Si’. Entre exercices spirituels et petits gestes d’attention à la Création, « nous allons bâtir “la civilisation de la rencontre”, selon l’expression de François », explique Adeline1. À la fin des aventures du Hobbit, écrit Tolkien, « il se peut qu’il y ait perdu le respect de ses voisins mais il y gagna… eh bien, vous verrez s’il y gagna quelque chose en fin de compte » ! Comme lui, nous ignorons dans quel état nous parviendrons à Pâques mais gageons qu’après cette route parcourue à deux, nous aurons gagné « quelque chose ».

Bénédicte de Saint-Germain



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Wed 6 Mar - 11:22:24 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
mercredi des Cendres

Le mercredi des Cendres, on entre en Carême. Cette période de pénitence préparatoire à la fête de Pâques se déroule durant quarante jours… Mais comme n’entrent pas dans ce calcul les dimanches, le Carême commence le mercredi précédent le premier dimanche. Et puisque la date de Pâques se détermine par rapport au calendrier lunaire, il peut tomber entre le 4 février et le 10 mars. En 2019, le mercredi des Cendres tombe le 6 mars.

Ce jour-là, lors d’une célébration, le prêtre trace une croix sur le front de chaque fidèle avec des cendres en lui disant : « Convertis-toi et crois à l’Évangile », ou "Souviens toi, homme, que tu es poussière et que tu retourneras en poussière". Ces cendres proviennent des rameaux de buis de l’année précédente que l’on a brûlé pour l’occasion. Cela correspond à une ancienne pratique pénitentielle du peuple hébreu.

Pour faire pénitence pendant le Carême, on se prive du superflu comme les viandes, les graisses ou les sucreries afin de se consacrer aux autres par l’aumône et à Dieu par la prière. La durée du Carême fait référence à la retraite de Jésus au désert où durant quarante jours, il se retira pour méditer et prier.

Marie Le Goaziou



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Wed 6 Mar - 14:36:30 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Le Mercredi des cendres, les catholiques sont invités à se mettre en marche durant 40 jours afin de fortifier leur relation avec Dieu. Différents gestes sont posés au cours de la journée, qui amènent parfois à se poser des questions.

Le Mercredi des cendres marque l’entrée en Carême, qui mène les chrétiens jusqu’à la fête de Pâques. Ce jour-là, durant la célébration eucharistique, le prêtre marque les fidèles avec des cendres sur le front ou la main en prononçant ces paroles : « Convertis-toi et crois à l’Évangile » (Marc 1, 15) ou « souviens-toi que tu es poussière et que tu retourneras à la poussière » (Genèse 3, 19). Ce rite peut amener des questions très pragmatiques.

Avec quoi sont faites les cendres ?

Les cendres sont celles des rameaux de l’année précédente, qui sont brûlés au moment de l’entrée en Carême. La veille, les chrétiens sont invités à ôter les buis qui ornent leurs croix jusqu’à la prochaine fête des Rameaux. Les prêtres encouragent les fidèles à les déposer à l’église afin qu’ils soient brûlés et transformés en cendres. De cette façon, l’année liturgique garde un lien avec la précédente.

Les enfants peuvent-ils recevoir les cendres ?

L’imposition des cendres rappelle que nous ne sommes que de passage sur la terre et que nous retournerons à la poussière. Il s’adresse à toutes les personnes de bonne volonté. Dans la mesure où il ne s’agit pas d’un sacrement, les enfants peuvent recevoir les cendres : ce geste peut les aider de façon concrète à entrer dans la démarche de conversion à laquelle est invitée l’Église dans son ensemble. Le mieux est de leur en expliquer le sens afin qu’ils puissent s’approprier la démarche.

Jusqu’à quand doit-on garder les cendres sur le front ?

L’Église n’a pas de réponse précise à apporter. On peut enlever la marque à la fin de la célébration si on le souhaite mais on peut tout aussi bien la garder et en faire un outil d’évangélisation hors de l’église. Chacun choisira selon ce qu’il préfère.

Rachel Molinatti



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Wed 6 Mar - 16:58:27 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Le mercredi des cendres

« Déchirez vos cœurs et non vos vêtements, et convertissez-vous au Seigneur votre Dieu ». L’Eglise entière, en ce mercredi des cendres, se rassemble pour une longue étape : 40 jours où, dans le jeûne et la pénitence, elle marche vers le triomphe pascal et prépare ses fils à revivre le Mystère de la Mort et de la Résurrection du Seigneur. Les chrétiens, s’ils consentent à se laisser conduire comme des enfants par leur mère, s’ils ouvrent vraiment leur cœur à l’Esprit Saint, parviendront à cette joie et à cette lumière de la Résurrection.

Abbé V.B.



Source : Présent

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Wed 6 Mar - 17:14:32 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Mercredi 6 mars : Mercredi des Cendres
Voici ce que dit le Seigneur :
revenez à moi de tout votre cœur, avec des jeûnes avec des larmes et des
lamentations. Déchirez vos cœurs, et non vos vêtements...

Nous y voici ! Le carême commence aujourd’hui, en ce jour du mercredi des Cendres. Et il commence fort, par un jour de jeûne obligatoire pour tous de 18 à 60 ans… Jeûner - faut-il le rappeler ? - consiste à prendre un repas par jour, sans viande. On peut prendre un liquide le matin avec un peu de pain, et une légère collation au moment de l'autre repas (au séminaire nous prenions une soupe avec un peu de pain...).

Ce qui nous marque tous en ce jour, c’est le rite d’imposition des cendres. Détail pratique : on n’est absolument pas obligé de garder la marque des cendres sur le front après la Messe ! Encore enfant, je n’osais pas toucher aux traces de cendres sur mon front, j’aurais eu l’impression de renier le Christ… Il y a plus de mille ans que ce geste d’imposition des cendres se pratique dans l’Eglise. Depuis le 4° siècle, on les imposait aux pécheurs publics qui devaient faire pénitence pendant quarante jours, et être réconciliés le jeudi-saint. Bientôt de pieux fidèles - qui se reconnaissaient aussi pécheurs - se mêlèrent par humilité aux pécheurs publics, et la cérémonie s’étendit à tous. Le sens de ces cendres est simple, comme l’indique l’une des oraisons de bénédiction : Daignez, selon votre miséricorde, bénir ces cendres que nous avons résolu de déposer sur nos têtes comme une marque d’humiliation et pour obtenir le pardon (oraison de bénédiction des cendres). Recevoir les Cendres, c’est reconnaître que nous ne sommes que de pauvres mortels, et de pauvres pécheurs. C’est aussi un geste rempli d’espérance, car le chrétien sait bien que quand il s’humilie devant Dieu, le Seigneur lui ouvre grand les bras… En recevant les cendres, nous entrons donc pour de bon dans le combat du carême !



Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Thu 7 Mar - 16:05:00 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Jeudi 7 mars : Jeudi après les Cendres
Nous voici donc au carême, temps d'effort et de renouvellement. Mais savez-vous pourquoi l’Eglise nous demande ces quarante jours de pénitence ? Et bien ouvrez un peu votre Bible et regardez le nombre de quarantaines qui y sont racontées : - les quarante jours du déluge (Livre de la Genèse, ch 6 à 9). - les quarante années passées par le peuple hébreu dans le désert (Livre de l’Exode). - les quarante jours de Moïse sur le mont Sinaï (Livre de l’Exode). - les quarante jours d’Elie avant d’arriver à l’Horeb (1er Livre des rois, ch. 19). - les quarante jours avant que Ninive ne soit détruite (Livre de Jonas). - les quarante jours de jeûne de Notre Seigneur (Par exemple Matthieu, ch. 4). Dans toutes ces quarantaines nous sommes confrontés à une situation dramatique où le péché a abondé sur la terre. Mais après une pénitence de quarante jours, le Seigneur accorde un pardon général et renoue l’alliance avec le pécheur…

L’Eglise a écouté et compris cette indication de son Maître ! Elle nous invite donc à la grande purification. Au bout d’une année où le péché a alourdi notre vie, et avant de célébrer la grande fête de Pâques, tachons de nous livrer courageusement à la pénitence pour obtenir ce pardon général et la reprise d’une alliance parfaite et vraie avec Notre Seigneur !



Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Thu 7 Mar - 19:46:13 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Et pour cheminer au cours du Carême avec les Missionnaires de la Miséricorde Divine (Paroisse Saint François de Paule, à Toulon) voici une annonce de M l'abbé Loiseau

https://www.youtube.com/watch?time_continue=13&v=WEglZN7lnyM

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Fri 8 Mar - 12:20:26 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Vendredi 8 mars : Vendredi après les Cendres
Arrivés
au Carême, beaucoup de chrétiens se demandent quels efforts ils pourraient bien
faire... Voici quelques pistes pour les hommes de bonne volonté que vous êtes
tous...

En Carême, l'Eglise nous demande trois résolutions : - Une de prière : nous devons prier plus. Si la sainte Vierge Marie, à Fatima, a dit au petit François : Oui, tu iras (au Paradis) mais tu devras dire beaucoup de chapelets ! qui oserait omettre un effort en ce sens pendant le Carême ? - Une de charité : je lisais récemment sœur Emmanuelle qui racontait la pauvreté des chrétiens coptes au Caire, vivant parmi les ordures. Une profonde charité régnait entre eux. Un jour un des chiffonniers tomba malade. Pas de sécurité sociale là-bas, donc lui et sa famille n’avaient rien à manger. Alors dix autres chiffonniers de l’entourage se sont réunis et ont décidé de donner chacun 10% de leur salaire pour que leur frère puisse vivre et guérir… Qu'en pensez-vous ? N'est-ce pas pour nous aussi le moment ? Ne voyons-nous aucun proche à aider, personne avec qui se réconcilier ? On peut donner de l’argent, du temps, de l’attention, des prières, un pardon, ce que l’on veut, mais donnons ! Retrouvons notre cœur chrétien ! - Une de pénitence : inutile de rêver aux terribles austérités racontées par les anciens, nous n'en sommes pas capables ! En revanche, à l'heure où les sportifs et les élégantes rivalisent d'efforts, il serait bien honteux que les chrétiens soient incapables de pratiquer un peu de jeûne... N'oublions pas aussi le silence ! Restreindre la consultation d’Internet, du téléphone portable, et de la télévision ! Après un court moment d’angoisse... on redécouvrira la paix, la joie des discussions en famille, et la facilité à penser à Dieu. Enfin n'oublions pas les initiales magiques : NPSP ! C’est-à-dire : Ne pas se plaindre ! La France est, paraît-il, championne du monde pour râler et critiquer… Sur ce coup là, faisons mentir les mauvaises langues !


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Fri 8 Mar - 12:50:30 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Pourquoi ne pas accrocher sur votre frigo cette liste pour vous rappeler quelques fondamentaux ou ne pas avoir l’air idiot si l’on vous pose des questions ?

Quand on entame le Carême, il y a des sujets sur lesquels on ne saurait sécher si quelqu’un venait à nous poser des questions, intrigué par notre conduite tout au long de cette période. Alors, pour ne pas avoir l’air complètement idiots ou pris pour des croyants qui ne savent pas ce qu’ils font et pourquoi ils le font, ou pire d’être des hypocrites, voici les quelques notions de base à dominer.

Pourquoi le Carême existe et pourquoi il dure aussi longtemps ?

Pour s’unir au mystère de Jésus qui a passé quarante jours dans le désert, avant sa crucifixion. Dans le désert, Jésus, a passé quarante jours sans boire et manger, résistant à toutes les tentations du diable. Comme lui, un chrétien doit savoir jeûner et résister fermement aux tentations qui l’entourent. C’est une manière de participer à l’accomplissement de la parole de Dieu.

Depuis quand les chrétiens font le Carême ?

Depuis environ le IVe siècle, comme temps de pénitence et de renouvellement pour toute l’Église, avec la pratique du jeûne et de l’abstinence. Pendant dix siècles, il fut même d’une grande rigueur et obligatoire pour tous les chrétiens. Puis cela s’est assoupli vers le XIIe siècle pour se concentrer sur l’esprit de pénitence et de conversion.

Quand commence le carême ?

Le Carême commence tous les ans le mercredi des Cendres qui peut tomber n’importe quel mercredi compris entre le 4 février et le 10 mars, en fonction de la date de Pâques qui varie, elle, selon la lune. Le Carême se termine le Samedi saint inclus, veille de Pâques. Les dimanches ne sont pas comptés dans le temps de carême. La dernière semaine, appelée Semaine Sainte, est un temps à part pour vivre la Passion du Christ avant sa crucifixion.

Pourquoi le prêtre fait une croix avec de la cendre sur les fidèles au début du Carême ?

Ce jour est marqué par une célébration au cours de laquelle le prêtre trace une croix sur chaque fidèle en lui disant : « Convertis-toi et crois à l’Évangile ». Les cendres, qui viennent des rameaux bénis pendant le Dimanche des rameaux de l’année précédente, rappellent la condition du pécheur et marquent l’entrée dans une période de pénitence.

Concrètement, c’est quoi la pénitence ?

Faire pénitence c’est se repentir. C’est changer d’esprit et de vie pour revenir vers Dieu après s’être éloigné de Lui. Prendre conscience des péchés commis et vouloir les réparer à l’intérieur comme à l’extérieur de soi. On réfléchit sur soi-même, on laisse entrer Dieu dans nos coeurs et on s’ouvre aux autres.

Comment fait-on pénitence ?

En implorant le pardon de Dieu et en se convertissant, c’est-à-dire en éprouvant du mécontentement, du déplaisir, de la peine devant quelque chose que l’on a commis. Il faut alors se confesser, se réconcilier avec son prochain. Faire son chemin de croix par le jeûne et l’abstinence.

C’est quoi jeûner ?

Le jeûne consiste à faire un seul repas pendant la journée, avec une alimentation frugale le matin et le soir. On ne doit rien manger entre les repas. Si on prend un repas à midi, on ne prend qu’une légère collation le soir. Le jeûne est limité à deux jours, le mercredi des cendres et le vendredi saint. Le but n’est pas de se priver mais de progresser, pour transformer mon plaisir de manger en attente, comme si on disait à Dieu : « J’en ai vraiment envie, mais je ne vais pas le manger tout de suite pour me rappeler que j’ai aussi faim et soif de toi ».

Les chrétiens sont-ils obligés de jeûner ?

Sont dispensés de jeûner les personnes de plus de 60 ans, les jeunes de moins de 18 ans, les femmes enceintes et les personnes malades.

Et l’abstinence alors ?

L’abstinence c’est s’abstenir de viande, imposé le mercredi des cendres, le vendredi saint et tous les vendredis de ce temps, en souvenir du jour de la mort de Jésus-Christ sur la Croix.

Pourquoi la viande ?

Car c’est un plat gras, un plat de fête à l’époque du Christ. Il est vrai qu’aujourd’hui, la viande n’est plus un met riche et délicat comme autrefois. Les chrétiens sont donc invités à élargir leur abstinence de manière plus générale : lutter contre une addiction, renoncer à quelque chose à laquelle on tient particulièrement. Néanmoins la tradition de la viande demeure.

Et sur la pratique de la sexualité ?

La période de carême met particulièrement l’accent sur le jeûne, l’aumône et la prière. Rien n’est dit sur la sexualité. Au Moyen Âge, l’Église imposait l’abstinence sexuelle pendant le Carême, l’Avent et les grandes fêtes liturgiques, mais en d’autres circonstances également pour assurer une bonne reproduction. Le pape Paul VI supprima cette question de la compétence du Concile Vatican II.

Quels sont les autres efforts de carême ?

Il est particulièrement souhaitable de faire le chemin de croix le Vendredi saint et les vendredis de Carême. Beaucoup de paroisses en organisent, ainsi que des rencontres de prière, pour penser à la passion du Christ et se préparer à fêter sa résurrection. Et puis le carême est aussi un temps de partage alors on peut participer aux campagnes de solidarité qui sont organisées en cette période (opération bol de riz…) et faire un don à une association humanitaire.



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Mon 11 Mar - 11:38:38 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Carême : tout savoir sur le jeûne

Pourquoi les chrétiens attachent-ils tant d’importance au jeûne ?

L’Ancien Testament classe le jeûne parmi les fondements de la spiritualité d’Israël : « Mieux vaut la prière avec le jeûne, et l’aumône avec la justice, que la richesse avec l’iniquité ». Le jeûne suppose une attitude de foi, d’humilité, de totale dépendance par rapport à Dieu. Le jeûne, inséparable de la prière et de la justice, est tourné vers la conversion du coeur, sans laquelle il n’a aucun sens. La pratique du jeûne facilite ainsi l’ouverture de l’homme à une autre nourriture, celle de la Parole de Dieu.

Qu’est ce que le jeûne ?

Le jeûne consiste à se priver volontairement de nourritures, et d’autres biens, au point d’être mis à l’épreuve par leur manque. Car, pour prier le Seigneur en vérité, il nous faut vérifier que notre propre liberté n’est pas aliénée par nos instincts et nos pulsions. En effet, deux lois gouvernent ceux qui veulent consacrer leur vie à l’avènement du règne de la paix. La loi de l’Amour : « Est-ce que ce que je fais va dans le sens de l’accomplissement de la volonté du Père ? » et la loi de la Liberté : « Est-ce que je suis dépendant, ou même esclave, de choses qui m’empêchent d’être assez libre pour que ma vie soit guidée par la loi de l’amour ? » Facile à vérifier : il suffit de faire comme Jésus a fait au désert avant d’inaugurer sa mission, il suffit de jeûner.

Du pain oui, mais avec parcimonie !

Pour cette journée nationale de jeune et de prière pour la paix, il ne s’agit pas de réussir à tenir quarante jours, mais seulement 24 heures. Disons du lever le vendredi matin au lever le samedi matin (donc, pas de pillage du frigidaire à minuit pile !). Normalement, on ne s’autorise que du pain et de l’eau au petit-déjeuner… comme au déjeuner et au dîner ! Eau à volonté, mais pain avec parcimonie, tout au plus la valeur de la moitié d’un sandwich à chaque repas, car il s’agit de réellement ressentir la faim.

Pour les personnes qui voyagent, les militaires et force de l’ordre en service, tous ceux qui exercent un travail physique, les malades, les femmes enceintes, etc., le menu peut être aménagé : le matin boisson chaude non sucrée, pain à volonté et fruit ; à midi pain, pommes de terre (ou riz) à l’eau et filet de poisson, le tout non assaisonné ; le soir pain et eau. Voilà pour le jeûne alimentaire.

Se créer un désert intérieur

Pour retrouver l’effet d’être comme perdu au Sahara en plein désert, sans pourtant partir de chez soi, il suffit d’essayer de se débrancher complètement pendant plusieurs heures : plus de claviers, plus aucun écran, plus de connexions. Pas ou très peu de distractions non plus, que ce soit les jeux ou les lectures futiles. Si l’on travaille, on peut essayer de créer ces plages de désert pendant les pauses, en lieu et place d’un café ou du déjeuner. Si l’on est en vacances, on peut plus facilement s’offrir un temps de silence et ensuite proposer de vivre un temps de prière en famille. Mesurer à quel point nous sommes enchaînés à nos habitudes de consommation peut être vertigineux, mais c’est une chance spirituelle immense.

Et puis, il y a les addictions qui nous possèdent : tabac, alcool, sexe, violence, etc. Là, il ne s’agit pas d’arrêter 24 heures, mais d’initier, ce jour, si possible en se faisant accompagner, le chemin de guérison qui va nous faire à terme reconquérir notre liberté.

En résumé, avant de prier Dieu de nous délivrer du mal que nous infligent les autres, c’est-à-dire de les délivrer de leurs démons, prions-le et agissons avec détermination pour nous délivrer d’abord nous-mêmes de nos propres démons.

Comment combler le vide créé par le jeûne ?

Depuis combien de temps ne nous sommes-nous pas accordé un vrai temps de silence ? Pour, devant Dieu, faire le point sur notre vie ? Et un vrai temps de prière, de colloque intime avec Dieu ? Depuis combien de temps n’avons-nous pas pris un Évangile, pour entendre ce que veut nous dire Celui qui a les paroles de la Vie éternelle ? Depuis combien de temps n’avons-nous pas fait passer le service du prochain avant nos priorités personnelles ? Comprenons que jeûner c’est aussi gagner un espace de liberté et de paix dans notre existence pour le consacrer à notre vraie vie, celle qui commence dès ici-bas et qui rejaillira en vie éternelle après notre mort. Comprenons que c’est par cette vie authentiquement chrétienne que nous vaincrons les démons les plus coriaces.

Athénaïs Clicquot



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Fri 22 Mar - 22:48:28 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Pourquoi les catholiques ne mangent pas de viande les vendredis de Carême ?

Et pourquoi il y a du poisson au menu à la place ?

Comment se fait-il que l’Église demande aux catholiques de ne pas manger de viande les vendredis de Carême (ainsi que le Mercredi des cendres et le Vendredi saint) mais qu’elle autorise la consommation de poisson ?

Tout d’abord, on peut se demander : « Pourquoi le vendredi ? » Depuis des temps immémoriaux, les communautés catholiques ont distingué la journée du vendredi par une observance pénitentielle particulière, par laquelle ils partagent dans la joie les souffrances du Christ afin de pouvoir un jour être glorifiés en Lui. Ceci constitue le cœur de la tradition de l’abstinence de viande le vendredi, là où cette tradition a été observée dans la sainte Église catholique.

Puisque l’on croit que le Christ a souffert et est mort sur la croix un vendredi, les chrétiens ont dès les premiers temps privilégié cette journée pour unir leurs souffrances à celles de Jésus. Ceci conduisit l’Église à reconnaître chaque vendredi comme un « vendredi saint » pendant lequel les chrétiens peuvent se souvenir de la passion du Christ en offrant une forme spécifique de pénitence. Longtemps dans l’histoire de l’Église, la viande a été privilégiée pour marquer les fêtes et les célébrations. Dans la plupart des cultures anciennes, la viande était considérée comme un mets délicat et on ne « tuait le veau gras » que s’il y avait quelque chose à fêter. Étant donné que le vendredi était considéré comme un jour de pénitence et de mortification, manger de la viande pour « célébrer » la mort du Christ semblait inapproprié. (Soit dit en passant, certains évêques ont fait le choix d’autoriser la consommation de viande quand la saint Patrick tombe un vendredi de Carême, car ce jour est « une solennité » pour de nombreux catholiques irlandais.)

Mais pourquoi le poisson n’est-il pas considéré comme de la viande ?

Car il ne faut pas manger « d’animaux de la terre ». Ces règles d’abstinence considèrent que la viande provient d’animaux comme le poulet, le bœuf, l’agneau ou le porc – qui sont tous des animaux de la terre. Les volatiles sont aussi considérés comme de la viande.
Le poisson appartient à une autre catégorie d’animaux. Il est donc permis de consommer du poisson, qu’il soit d’eau douce ou de mer, des amphibiens, des reptiles (animaux à sang froid) ainsi que des crustacés. En latin, le mot employé pour désigner la « viande » que l’on ne peut pas manger le vendredi est carnis, qui se rapporte clairement à « de la chair animale » et n’a jamais inclus le poisson dans sa définition. De plus, à l’époque et dans la culture latine, le poisson n’était pas considéré comme un mets « festif » et c’était plutôt une contrainte d’en manger.

Les données sont bien différentes dans notre culture actuelle, où la viande coûte souvent moins cher que le poisson et n’est plus directement associée à l’idée de la fête. C’est pourquoi beaucoup de gens s’interrogent sur la pertinence de ces règles, notamment ceux qui aiment manger le poisson et ne considèrent pas cela comme un acte de pénitence.

Finalement, l’intention de l’Église est d’inciter les croyants à offrir un sacrifice à Dieu qui vienne du cœur et unisse leur souffrance à celle de Jésus sur la croix. La privation de viande est l’acte de pénitence le plus classique, mais il ne faut jamais perdre de vue le but de cette régulation alimentaire. Par exemple, il ne s’agit pas de manger du homard tous les vendredis de carême. L’idée est de faire un sacrifice qui nous permette de nous rapprocher de Dieu, qui par amour pour nous a fait le plus grand sacrifice qu’un homme puisse faire.

Philip Kosloski



Source : Aleteia

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Sat 23 Mar - 10:15:40 (2019) Reply with quote
Granada
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 24,890
Localisation: Paris




Déjà deux conférences de Carême sur les 7 péchés capitaux ...

La première sur l'orgueil, la deuxième sur l'avarice.

À voir et écouter ici, sur la chaine Youtube Ite Missa Est, https://www.youtube.com/channel/UCIz1_vK-gfwd26Q3cIvDxPg/videos?view=0&…

Chaine qui, le cas échéant, permet de regarder la messe le dimanche matin, sous la forme extraordinaire du rite romain.

Bon, la qualité vidéo n'est pas au top mais bon, ce n'est pas le principal et ça devrait s'améliorer. C'est mieux que rien, ce genre de célébrations n'étant pas trop apprécié sur KTO ou rance II.


Last edited by Granada on Sat 23 Mar - 20:01:35 (2019); edited 1 time in total

Carême 2019
PostPosted: Sat 23 Mar - 11:43:29 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 44,100
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Pourquoi faire des sacrifices ? Pour obtenir des grâces

Au chapitre 17 de son Evangile, saint Matthieu rapporte qu’un jour on amena aux disciples de Jésus un jeune possédé, mais ils ne purent le guérir. Jésus chassa le diable en un instant, et les disciples lui demandèrent pourquoi ils n’avaient pas pu le chasser eux-mêmes... Jésus répondit : Ce genre de démon ne peut se chasser que par le jeûne et la prière !C’était bien le sacrifice qui manquait aux disciples pour obtenir la grâce de Dieu ! De tous temps les saints ont su qu’il fallait faire des sacrifices si l’on tenait vraiment à une grâce importante. Le saint curé d’ars multiplia les sacrifices pour convertir sa paroisse, et à un prêtre qui venait le trouver pour lui parler du peu de fruit de son apostolat, il répondait : Avez-vous jeûné, prié, fait pénitence ? Évidemment, tout dépend de la puissance de notre désir…



Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Carême 2019
PostPosted: Fri 19 Apr - 09:05:23 (2019) Reply with quote
Granada
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 24,890
Localisation: Paris




Très beau sermon du Père Iborra, à Saint Eugène, hier soir, à l'office du Jeudi Saint, à propos, entre autres, sur les leçons à tirer de l'incendie de Notre Dame. Il commence à 32'10


Carême 2019
PostPosted: Today at 10:29:24 (2019)
Contenu Sponsorisé





Carême 2019
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » France, terre de chrétienté
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database