Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Quand l'empire a vacillé
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts) » Quand l'empire a vacillé
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 01:37:58 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




Au milieu du XIXème siècle, l'Angleterre avait pris le contrôle de l'un des plus vastes territoires qui soit : l'ensemble du sous-continent indien.

Cet ensemble était appelé le "Raj", le royaume en indi.

Le Raj était extraordinaire. Il était immense, et incroyablement composite.

Si environ les deux tiers du sous-continent étaient directement sous contrôle britannique, l'autre tiers restait encore constitué de dizaines de petits Raji, de royaumes dont certains étaient minuscules cependant que d'autres étaient de véritables puissances continentales, comme le Pendjab.

L'appellation même de contrôle britannique est à remettre dans son contexte : les Indes étaient détenues par une société privée, la Royal Company of Eastern Indias, la Compagnie des Indes Orientales.

La compagnie avait un conseil d'administration, comme toute société commerciale, mais à la différence des autres elle avait aussi ... une armée et toute une administration envoyée depuis Londres.

Cette armée, c'était l'armée des Indes. L'administration était répartie essentiellement entre deux services : l'india civil service pour les administrateurs, et l'india intelligence service, beaucoup plus discret ...

En 1857, tout cet ensemble a failli volé en éclat, et la puissance britannique en Asie avec.

Les conséquences en seront définitives.

La compagnie se verra retirer son monopole et disparaitra.

 Le gouvernement de Londres prendra alors le contrôle effectif du Raj, et de tout cela va aboutir 20 ans plus tard, à l'idée géniale d'un premier ministre, la création de l'Empire des Indes pour la Couronne. Et ainsi la reine Victoria deviendra la première, et dernière, impératrice des Indes.

Mais entretemps, l'Angleterre aux Indes aura connu une secousse d'une violence inouïe, que je vais vous raconter.


Last edited by TVR on Sat 26 May - 16:06:42 (2012); edited 1 time in total

Publicité
PostPosted: Wed 16 May - 01:37:58 (2012)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 01:53:44 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




L'armée de la compagnie des Indes avait été créée au XVIIIème siècle, et n'avait cessé de se développer.

Sa composition était étrange pour nous.

Des régiments indigènes étaient encadrés et commandés par des sous-officiers et des officiers que la Couronne mettait à disposition de la Compagnie.

A ces régiments étaient adjoints, en petit nombre, des régiments royaux, qui furent en fait les ancêtres des régiments coloniaux du grand empire colonial britannique.

Ainsi, des sous-officiers, officiers, colonels et jusqu'à des généraux pouvaient faire un temps aux Indes tout en restant affiliés à l'armée royale, puis revenir à leurs unités d'origine en fin de séjour.

Magnifique système et d'une grande efficacité : imaginez que, dans les années 60 et 70, Elf Aquitaine ait possédé son armée en Afrique, pour laquelle l'armée française aurait fourni tout l'encadrement payé par la société.

L'artillerie était évidemment du modèle en vigueur dans l'armée de Sa Gracieuse Majesté : mais la compagnie payait tout, les soldes, le matériel, les munitions ... tout.

Le plus bel exemple de carrière liée à la compagnie des indes est celle d'Arthur Wellesley, qui, jeune colonel de l'armée des indes au début du XIXème siècle, sera envoyé en Espagne en 1808 contre les troupes napoléoniennes à la tête d'une petite armée composée au deux tiers de régiments royaux retour des indes.

Wellesley et ses coloniaux vont faire subir aux français des pertes inouïes, et ce seront eux qui, renforcés, seront à Waterloo. Le colonel Wellesley, devenu général puis lieutenant-général, sera entretemps aussi devenu Duc de Wellington.

L'armée des Indes était très dangereuse bien avant de porter le casque colonial ...

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 02:11:01 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




Lorsque l'Angleterre s'engage auprès de Napoléon III dans la guerre de Crimée en 1854, l'effort militaire britannique est bipolaire.

Si des régiments sont envoyés d'Angleterre, les Indes, donc la Compagnie, sont mises à contribution et envoient aussi des unités.

Cependant, en Crimée, l'armée des Indes n'envoie que des régiments purement britanniques. Les unités indigènes, infanterie sikh et cavaliers bengali, restent dans le Raj. On ne les prend pas assez au sérieux pour participer à un conflit moderne entre armées occidentales.

Mais il se passe à la même époque aux Indes un phénomène bien plus grave que l'envoi de quelques régiments ici ou la.

Alors que la Compagnie s'y était toujours opposé, Londres a accrédité au milieu des années 1840 l'envoi aux Indes de prédicateurs anglicans, presbytériens, etc ...

Leur présence, non voulue par les autorités coloniales, et mal gérée, vient frapper de plein fouet les croyances locales. Or, dans les Indes, si la majorité de la population, indouiste, est patiente, il existe aussi toute une partie des peuples qui sont musulmans. Et leur empereur, le Moghol, existe encore aussi.

Les moghols avaient envahi tout le nord des Indes au XVIème siècle. Descendants des mongols de Gengis Khan et de Tamerlan, ils avait littéralement ravagé le Pendjab, le Bengale et la partie centrale du sous-continent.

Leur capitale était à Delhi.

Elle y est toujours en 1857. Pendant que les anglais sont en train de construire aux abords de la vieille ville impériale une nouvelle cité, la "New Delhi", dans son palais réside le dernier des grands empereurs Moghols.

Et tout à coup, tout l'ensemble colonial va se briser, avec cette particularité que les anglais, leur femmes et leurs enfants, sont maintenant présents un peu partout dans le Raj.

Pour tous ces civils, ce sera l'horreur sans rémission, noyés qu'ils sont dans une marée humaine qui les déteste.


Last edited by TVR on Sat 26 May - 16:09:11 (2012); edited 2 times in total

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 02:25:03 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




Dans une situation de plus en plus tendue en raison des actions désordonnées des pasteurs venus d'Angleterre, le sous-continent se met doucement à frémir.

Il n'aurait sans doute pas explosé si un détonateur n'avait tout fait sauter. Et ce détonateur sera militaire.

Près de la moitié des régiments d'infanterie indigène, dit "cipayes", est composée de troupes musulmanes.

Les fusils de l'époque sont à chargement par la gueule. Pour charger son fusil, comme sous Napoléon, il faut prendre une cartouche de papier huilée, la déchirer avec les dents, et envoyer dans le canon du fusil la balle et  une partie de la poudre.

Pour l'armée des Indes, c'est l'arsenal de Dum-Dum, près de Bombay, qui produit les cartouches.

Et le bruit commence à se répandre dans les régiments de cipayes que la graisse qui oint les cartouches est de la graisse de porc.

Pour les fusiliers cipayes musulmans, ce n'est pas une insulte, c'est un sacrilège.

Le pire, et le plus imbécile, c'est que c'est vrai. Mais le temps que les services d'arsenaux de la compagnie aient rectifié cette imbécillité, c'est trop tard.

Un régiment, puis deux, puis trois, quatre, six, huit, se révoltent et massacrent leurs officiers.

Les rajah des petits royaumes se mettent pour certains de la partie en accompagnant ce qui est au départ une mutinerie régimentaire, et lancent l'étendard de la révolte contre l'envahisseur anglais.

Et l'Inde prend feu.

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 02:34:41 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




A Delhi se produit un abominable massacre de civils; hommes, femmes et enfants sont tués de manière effrayante par la populace déchaînée.

A Lucknow, les régiments massacrent leurs commandements et font le siège de la résidence du gouverneur de région qui, en catastrophe, recueille des dizaines de civils : un siège épouvantable commence.

Dans toutes les régions du centre et du nord de l'Inde se déclenche une chasse au blanc.

Il va alors se dérouler des épisodes qui ne sont pas racontables ...

Mais Bombay, le port de l'Inde, est resté sous contrôle des régiments royaux, et, au nord est du pays, des régiments indigènes sont restés fidèles à leurs officiers.

De même, des unités Sikhs refusent de se joindre à la mutinerie, que les anglais appelleront "la Grande Mutinerie".

Heureusement parce que c'est toute l'armée des Indes qui est en train de se désintégrer.

Il est vrai qu'il est rare de voir en quelques semaines plusieurs dizaines de milliers de soldats équipés et instruits envoyer bouler leur commandement tout en conservant leur homogénéité en tant qu'unités : l'affaire commence à sentir la fumée ..


Last edited by TVR on Wed 16 May - 03:09:48 (2012); edited 1 time in total

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 02:46:13 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




Dans le désastre en train de se produire, quelques régiments cipayes sont restés fidèles.

Les régiments royaux se concentrent depuis Bombay, au premier rang desquels des régiments écossais dont le célèbre "Black Watch", dit "la garde noire", et surtout des officiers supérieurs et généraux de l'armée des Indes vont prendre la tête des opérations.

Ces généraux, des aventuriers que l'on n'aurait pas reçu à dîner à Londres, vont reconquérir les Indes au cours d'une guerre effroyable qui va durer six mois.

Ils ne feront aucune pitié, leurs fusiliers ne feront pas de prisonniers.

Plus ils reprendront de terrain, plus ils découvriront les abominations commises sur les  jeunes ladies et leurs enfants, plus les grenadiers britanniques vont être pris de haine à leur tour.

Le summum du règlement de compte aura lieu à Delhi et à Lucknow : l'armée anglaise vengera dans le sang des civils et l'horreur que savent - aussi - déclencher les fantassins britanniques ce qu'avait subi les malheureuses victimes de la grande révolte.

Delhi sera un must, car l'armée de renfort devra tenir un siège en règle, et la vieille ville impériale ne tombera qu'au bout de deux mois de combats terribles.

Alors, les fusiliers anglais et les grenadiers écossais vont se déchainer dans la ville quand ils auront découvert les restes martyrisés des civils, femmes et enfants qui avaient été exterminés par la populace.

Cette populace, coupables et innocents, sera indifféremment mitraillée et passée à la baïonnette : des dizaines de milliers de gens vont mourir pour payer le martyr de plusieurs dizaines d'anglaises et d'anglais : vae victis ...

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 03:32:39 (2012) Reply with quote
TVR
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 07 Oct 2011
Posts: 960




A Lucknow, les survivant désespérés tiennent encore les murs de la résidence - bombardée - du gouverneur, quand ils entendent "Blue bonnets o'er the frontier", l'air de marche au bag pipe d'un régiment écossais.

Ils sont sauvés. L'infanterie en kilt, et portant le même bonnet à poils que leurs anciens à Waterloo, arrive.

A Lucknow, comme à Delhi, la vengeance va être terrible.

Cependant que les régiments mutinés, pour la plupart musulmans, se défont, les troupes fidèles, souvent des sikhs, vont eux aussi régler leurs comptes, mais ceux la ont plusieurs siècles à venger ...

Commence alors en Inde centrale une mise à mort générale, en terrible retour de bâton, tant de la part des anglais que de leurs unités sikhs.

Les petits Raji sont littéralement dévastés.

Et là, chose extraordinaire, les anglais avec quelques dizaines de milliers de soldats vont reprendre le contrôle en quelques mois d'un zone géographique gigantesque.

La fureur de leur réaction sera telle qu'elle leur donnera un respect définitif de la part des populations colonisées.

Mais la Compagnie a été en dessous de tout, incapable de voir venir la crise. Londres lui retire alors, sous la pression de l'opinion publique, la gestion du Raj.

Pendant plus de dix ans, les Indes resteront gouvernées par une sorte de super-gouverneur général, jusqu'à ce que Benjamin Disraeli, devenu premier ministre, ait l'idée de génie (cohérente dans sa vision politique impériale) de proposer à la Reine Victoria de damer le pion au Parlement en devenant Impératrice des Indes.


Last edited by TVR on Thu 20 Sep - 01:13:04 (2012); edited 2 times in total

Quand l'empire a vacillé
PostPosted: Wed 16 May - 11:26:32 (2012) Reply with quote
possum
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 30 Jul 2007
Posts: 26,504
Localisation: Dans le Sud, bien sûr !




Okay J'ai enfin tout compris de la révolte des cipayes et surtout son règlement !

Incidemment... le combiné cartouche-balle, dont l'emballage (résistant) devait se déchirer avec les dents, conduisait à refuser l'engagement des gens dont la dentition n'était pas complète ou suffisamment solide.

_________________
La rue appartient à celui qui y descend...

Quand l'empire a vacillé
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Les neuf muses...(chant, poésie, théâtre, arts)
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database