Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Marion Maréchal-Le Pen
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Actualité politique » Marion Maréchal-Le Pen
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Marion Maréchal-Le Pen
PostPosted: Mon 9 Jul - 21:37:30 (2012) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Marion Maréchal : la troisième génération Le Pen à l’œuvre

Plus jeune députée de la Ve République (elle n’aurait pas pu se présenter avant la loi du 14 avril 2011, qui a baissé l’âge d’éligibilité des députés de 23 ans à 18 ans), l’aînée des neuf petits-enfants de Jean-Marie Le Pen est aussi ravissante que courageuse. Marion Maréchal-Le Pen a réussi un exploit double. Devenir la plus jeune députée de France et de l’histoire contemporaine et faire revenir le Front national sur les bancs de l’Assemblée. Elle est arrivée largement en tête au second tour des législatives devant le député UMP sortant Jean-Michel Ferrand. Ceux qui ont une mémoire et n’ont pas oublié la manipulation de Carpentras et l’ignoble campagne qui s’en est suivie, savent que cette toute jeune femme a aussi lavé l’honneur de son grand-père dans la troisième circonscription du Vaucluse, qui englobe une grande partie de Carpentras.

« Cette candidature, c’est un peu une façon de le réhabiliter. Son honneur a été sali avec cette affaire, mais on ne l’a jamais lavé sur la place publique », avait-elle déclaré en déposant sa candidature.

A 22 ans, à une époque où la plupart des jeunes ne s’engagent pas en politique, Marion Maréchal a déjà mené des combats très durs sous les feux croisés de médias et d’adversaires qui ne lui font pas de cadeaux. D’un abord simple, naturel et direct, la fille de Yann Le Pen et de Samuel Maréchal lutte également fermement contre une peoplisation à laquelle ont facilement cédé celles qui en marge (ou pas du tout en marge) de la politique étaient aussi photogéniques qu’elles. Gala et Match – voire Le Point qui donne de plus en plus dans ce genre qui appelle le gros tirage – veulent une photo d’elle en train de promener son chien ou de courir en maillot sur la plage de La Trinité-sur-Mer. Comme elle nous le dit elle-même, elle n’est pas entrée à l’Assemblée nationale pour ça ! Plus de cinquante ans après son grand-père, lui aussi devenu à 27 ans le plus jeune député de sa législature, c’est sa jeunesse, son sourire et sa détermination qui incarnent le retour du Front national dans l’hémicycle. Son nom est « un fardeau et un honneur », dit-elle. Elle entend l’utiliser à l’Assemblée nationale pour donner la visibilité qu’il mérite au Front national et briser le fameux « plafond de verre » qui a jusque-là empêché le mouvement de Marine Le Pen de gagner.

— Quel est votre sentiment quelques jours après votre entrée à l’Assemblée nationale ?

— Un sentiment de fierté et une réelle émotion lors de la première séance. J’ai commencé à comprendre que j’allais gagner seulement quelques jours avant le second tour de l’élection et à mesurer les enjeux et la responsabilité qui était la mienne. Je n’avais jamais idéalisé cette fonction mais je dois dire que je suis restée perplexe. J’ai vu une assemblée qui est vraiment dans un drôle d’état. Il y a déjà un taux d’absentéisme énorme et une frappante indiscipline. Lors des débats sur le Conseil européen, le Front de Gauche, l’UMP et le PS ont dit la même chose. J’ai assisté à la répétition du même point de vue. L’UMP est d’accord sur le fond avec l’extrême gauche de Mélenchon et le Parti socialiste de Hollande et donne vraiment l’impression d’être obligée de critiquer pour la forme. Quant aux socialistes, ils clament intervention après intervention qu’il n’y aura pas de rigueur dans le même temps qu’ils sont à la manœuvre pour l’imposer très durement.

— Depuis quel âge vous intéressez-vous à la politique ?

— J’ai commencé à avoir de l’intérêt pour la politique vers l’âge de 16 ans. J’ai suivi d’abord un peu de loin la campagne présidentielle de 2007 de mon grand-père. J’ai eu mon petit parcours en marge du FN et j’ai été séduite (comme beaucoup je crois) par le personnage Sarkozy. J’ai commencé à fréquenter certains milieux de jeunes UMP, je voulais en connaître plus, j’étais intriguée. Puis comme beaucoup de déçus du sarkozysme, j’ai réfléchi.

— Vos études de droit sont-elles destinées à vous servir en politique ?

— J’ai une licence en droit des affaires mais je me suis tournée vers le droit public ce qui est une bonne aide pour la lecture des textes législatifs. J’ai eu mes écrits de Master 2 mais je dois repasser mes oraux à la rentrée (j’ai eu très peu de temps pour les travailler pendant la campagne législative !). Je compte poursuivre mes études pour exercer un vrai métier, même à temps partiel. J’ai envie d’avoir un métier qui ne me déconnecte pas du réel comme la plupart des élites politiques à l’heure actuelle.

— Et quel est le métier qui vous tente ?

— Avocat de droit public.

— Sous la IIIe République, le discours d’un seul bon député pouvait renverser un gouvernement. Malgré votre faible représentativité, que vous-êtes vous fixé comme objectif ?

— C’est vrai qu’à deux, Gilbert Collard et moi-même, nous allons avoir du mal à influer sur la politique du gouvernement. Nous sommes 8 non-inscrits et notre temps de parole pour les questions au gouvernement est de 5 minutes chacun. Mais nos discours devraient être davantage observés, scrutés et peut-être répercutés que ceux des autres. Au quotidien, c’est surtout le droit d’amendement, garanti par la Constitution, qui pourra nous permettre de nous faire entendre dans l’hémicycle et dans les médias. Si nous déposons un amendement sur chacun des articles d’un projet de loi, nous aurons droit à un temps de parole à chaque fois pour le défendre.

Et puis il y a la salle des Quatre Colonnes. Nous serons des piliers des lieux. Ce sera notre rendez-vous avec les Français. Après chaque séance, nous avons l’intention de parler : « Regardez ce qui se passe, regardez-les, regardez les connivences, qui a voté quoi, attention à ce qui se prépare. » Nous représentons les « orphelins de la démocratie », les 3 528 000 électeurs du FN aux législatives et les quelque six millions d’électeurs de Marine Le Pen à la présidentielle, nous aurons un rôle d’information et d’agitation constructive.

— Gilbert Collard a décroché la commission des lois et vous siégez, vous, à la commission des affaires culturelles et de l’éducation.

— En tant qu’étudiante, je crois que c’est là que j’étais la plus légitime. L’éducation occupe une place essentielle du programme de notre mouvement. C’est une de nos priorités. Nous tranchons avec la gauche, avec la culture de gauche et ses nombreuses armes idéologiques. Relever l’Education et la Culture dans un pays sinistré dans ce domaine est un vrai challenge, c’est l’un des plus beaux combats, l’un de ceux qui décident de l’avenir d’une nation.

— A propos d’éducation, qu’avez-vous pensé de celle de Jean-François Copé qui a refusé de vous serrer la main lors de la séance inaugurale dont vous étiez en tant que benjamine la secrétaire, chargée d’accueillir un par un les députés ?

— Ça m’a plutôt amusée. J’ai pensé qu’il jouait contre lui. Et je crois que c’est ce qui s’est passé. Les jours suivants, les gens m’arrêtaient dans la rue pour me dire : « Je ne vote pas FN mais je suis scandalisé par l’attitude de Copé à votre égard. Quel mufle ! » Je suis députée et pas sous-députée. C’était lamentable et il est passé pour un goujat.

— Le rapprochement avec Jacques Bompard est-il d’actualité ?

— Il faut être raisonnable. Nous sommes déjà à côté dans l’hémicycle… Et très proches pour le reste ! On ne pourra pas faire l’impasse sur une collaboration.

— Est-ce que vous incarnez l’avenir du Front national ?

— Aux électeurs de le dire. Je ne me suis pas engagée pour faire plaisir à mon grand-père ni à ma tante mais parce que je crois à ce que je fais. Il y a un grand besoin d’une nouvelle génération politique. Les gens n’en peuvent plus de cette classe politique rancie, conservée dans les magouilles et les affaires comme dans du formol, auto-amnistiée, qui se repasse les manettes du pouvoir, toujours les mêmes et on recommence. Lorsque je menais ma campagne, c’est ce que j’entendais : on veut de nouvelles têtes. Et sans aucun doute de nouvelles mœurs. J’ai un rôle à jouer. Il y a quelque chose à jouer dans le Sud de la France. Là-bas les principaux partis politiques sont le Front national, la Ligue du sud et la Droite populaire. Et les électeurs là-bas réclament l’union des droites. Le clivage politique est quasiment inexistant. Les lignes bougent. De jeunes UMP sont venus militer pour moi. S’il y a une reconquête politique de la droite française, elle partira du Sud.

Propos recueillis par Caroline Parmentier



Extrait du n° 7639 de PRESENT du mardi 10 juillet 2012
Soutenez Présent ! le seul journal entièrement libre !
Abonnez-vous !

http://www.present.fr/index.php?id_rubrique=6

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Mon 9 Jul - 21:37:30 (2012)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Marion Maréchal-Le Pen
PostPosted: Mon 9 Jul - 22:43:16 (2012) Reply with quote
VieuxGilou
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 02 Mar 2008
Posts: 19,565
Localisation: France




Je l'ai dit, dès son premier jour, à son arrivée à l'assemblée, quand elle a répondu à une question tendancieuse d'un des multiples interviewers et photographes qui se bousculaient pour l'approcher et lui soutirer une déclaration :

" …Pour parler de parlote...

Ce matin j'ai vu l'arrivée de la "Nièce" à l'assemblée et je l'ai entendue répondre à une question fielleuse d'un des 50 reporters et photographes qui se marchaient dessus pour se la disputer :

Elle a la même tchatche que sa tante. Ca promet !.... "


Et, après lecture de sa déclaration ci-dessus, j'ajouterai qu'elle a un caractère en acier trempé et qu'elle en fera baver à plus d'un, à commencer par Coppé, le jour où il cessera de simplement la snober comme quantité négligeable et qu'il sera dans l'obligation de l'attaquer de front.

Je ne voudrais pas me tromper mais... je crois même qu'on va rire...


Last edited by VieuxGilou on Mon 9 Jul - 22:50:09 (2012); edited 2 times in total

_________________
C'est pas la gueule d'un mec qui devrait faire peur, c'est ce qu'il y a derrière...

Marion Maréchal-Le Pen
PostPosted: Mon 9 Jul - 22:46:49 (2012) Reply with quote
ozone
Membre (modérateur du tchat)

Offline
Joined: 15 Apr 2008
Posts: 3,669




La ligne Bompard-Marine ne se présente pas sur le même terrain, elle a décidé de rompre avec la II GM, pas lui, cela sera encore une histoire à recommencer comme depuis trente ans Rolling Eyes

La petite ne doit pas aller plus vite que la musique.

Marion Maréchal-Le Pen
PostPosted: Mon 9 Jul - 22:47:21 (2012) Reply with quote
Guinevere
Fou du Roi
Fou du Roi

Offline
Joined: 27 Jul 2007
Posts: 11,912
Localisation: Aux limites et aux franges




Et vous avez dit... quoi, cher VG ?

_________________
Il vous naît un oiseau dans la force de l’âge,
En plein vol, et cachant votre histoire en son cœur
Puisqu’il n’a que son cri d’oiseau pour la montrer.
(Jules Supervielle)
Visit poster’s website

Marion Maréchal-Le Pen
PostPosted: Mon 9 Jul - 22:53:33 (2012) Reply with quote
VieuxGilou
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 02 Mar 2008
Posts: 19,565
Localisation: France




Guinevere wrote:
Et vous avez dit... quoi, cher VG ?


C'est en italique bleu, chère Guiny...

_________________
C'est pas la gueule d'un mec qui devrait faire peur, c'est ce qu'il y a derrière...

Marion Maréchal-Le Pen
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Actualité politique
All times are GMT + 1 Hour  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database