Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: La France trahit la mémoire de ses héros
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Le Salon courtois » La France trahit la mémoire de ses héros
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
La France trahit la mémoire de ses héros
PostPosted: Sun 9 Dec - 20:02:51 (2012) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 44,025
Localisation: Paris





*
_ La France trahit la mémoire de ses héros.

             


Quote:



La France semble vouloir renoncer à son histoire. Lorsque j’ai évoqué le nom de Napoléon avec un historien travaillant au service internet de la Radio  (il s’appelle Laurent Brayard), j’ai vite fait d’apprendre que le nom de Napoléon a été enlevé des manuels d’histoire scolaires. Le « politiquement correct » a complètement dévasté le monde de l’histoire de France. Tous les héros nationaux, tous les grands acquis du peuple français sont condamnés à démolition parce que jugés inconvenables du point de vue de la politique de nos jours. On a jeté l’oubli sur les croisades qui ont formé la culture française, passé l’éponge sur la Guerre de Cents Ans et la Protectrice Céleste de la France Jeanne d’Arc sans parler de Duguesclin ou Godefroy de Bouillon dont les noms même sont bannis et presque prohibés. Louis XIV ne fait plus partie du programme obligatoire. Et voilà que Napoléon sombre, lui aussi, dans un oubli indifférent d’un public dégénéré. La France semble avoir vécu.
Alors comme c’est aujourd’hui le 70ième anniversaire de la création du régiment « Normandie-Niémen » qui est de loin l’unité de combat la plus décorée de la véritable Histoire de France, je m’adresse si non aux vivants du moins aux morts pour célébrer ce qu’ils ont fait pour l’humanité désireuse de se libérer du joug nazi.
Il y a 70 ans, en 1942 les Français fiers de se nommer ainsi, pilotes et officiers ont fait appel à Joseph Staline pour lui demander de leur prêter des avions-intercepteurs du type Yak 3 pour courir sus aux envahisseurs de la France et de la Russie. Ils ont joliment combattu, ont livré plus de 5.240 combats aériens pendant la Guerre et triomphé de 80 appareils ennemis. 42 d’entre eux ont trouvé la mort et sont commémorés par les Russes qui ont dressé un monument en leur honneur en Russie. A la fin de la Guerre, ils ont regagné la France et Staline leur a fait cadeau de leurs appareils qui sont restés en service jusqu’en 1956. L’escadrille continue d’exister comme un régiment portant le blason de la Normandie à deux léopards et a pris part à toutes les guerres de la France à commencer par l’Indochine et force m’est de constater jusqu’en 1999 en Yougoslavie.
Les gens qui ont formé cette escadrille ont su redorer le blason de la France en s’opposant à ceux qui soutenaient la division SS « Charlemagne » qui aurait défendu Reichstag contre les soldats soviétiques à Berlin. « Normandie-Niémen » a toujours été un label, un symbole, une carte de visite de la bravoure française. Mais il paraît que les temps modernes aient d’autres idoles et que la France n’est plus.
Nous avons tenu à savoir s’il y a, contre vents et marées,des Français qui se souviennent. Le commandant Gilles Arnaud a consenti de nous accorder une interview. Ecoutons-le !
La Voix de la Russie. Monsieur Arnaud, vous êtes commandant de réserve de l’armée de l’air, vous êtes versé ans la problématique aérienne et surtout tout ce qui a trait à l’aérien militaire. Il y a 70 ans l’escadrille Normandie-Niémen – d’ailleurs cela s’appelait « Normandie » tout court et ce n’est qu’après que cela a pris le nom de « Normandie-Niémen » - a pris son envol dans la petite bourgade portant le nom d’Ivanovo aux environs de Moscou… Est-ce que pour vous « Normandie-Niémen » fait partie de l’histoire vivante ou c’est quelque chose de désormais classé et voué aux oubliettes. En fait, qu’est-ce que cela veut dire pour vous ?
Gilles Arnaud. En fait c’est d’autant plus d’actualité que le régiment a été reconstruit en juin 2012. Il avait été mis en sommeil en 2009. Mais l’armée de l’air est très soucieuse de ses traditions. On a voulu faire renaître ses traditions parce que c’est quand même l’une des escadrilles, un des régiments de France les plus décorés. C’est celui qui a réuni le plus de victoires et de titres sous son drapeau ! ET donc l’escadron a été réformé au mois de septembre lors d’une cérémonie. Il est équipé de tout derniers « Rafale » : les « Rafales 3 ». C’est même maintenant l’une des unités les plus modernes de l’armée française.
lVdlR. On vous sait fervent défenseur des traditions normandes, très proche de Didier Patte, Président du Mouvement Normand. Est-ce que vous pourriez me dire si cette date reste toujours gravée dans la mémoire de la province ?
Gilles Arnaud. Malheureusement, non ! Puisque le régiment a beau s’appeler « Normandie ». Il n’a jamais été établi en Normandie. Le régiment est en ce moment au Mont de Marsan. Il est certain que tout ce qui est revues et journalisme normands en parlent. L’un de ces plus grands pilotes Roland de La Poype, est mort récemment, il y a moins de deux mois je pense. C’était l’un des Héros de l’Union Soviétique et compagnons de la Libération c’est-à-dire qu’il était intitulé ds plus hautes distinctions à la fois française et russe. Nous, on a parlé de son souvenir mais c’est vrai que cela a été passé sous silence. Donc en dehors de l’armée qui garde un souvenir très puissant de ce régiment (il y a eu d’ailleurs un « Rafale » qui a participé au Centième anniversaire de l’Armée de l’Air russe et je crois qu’il y a eu même un pilote qui a pris part au défile de la Victoire sur la Place Rouge en 2010) ; donc en dehors de l’armée c’est assez peu connu. A titre d’exemple je sais qu’en Russie il y a une centaine d’écoles qui portent ce nom – « Normandie-Niémen » - mais en France il n’y en a que deux !
Donc le souvenir dans la population civile est assez flou et même lointain. Je pense que la plupart de gens qui aient entendu un jour parler de « Normandie – Niémen » pensent que le régiment est définitivement dissous et n’existe plus.
LVdlR. Et sauf erreur, hormis la personne que vous venez de citer il y a eu encore Marcel Albert et Jacques André qui ont été décorés par l’URSS.
Gilles Arnaud.Sur à peu près 90 pilotes engagés sur le Front russe, il y a eu une quarantaine qui sont morts au combat…
LVdlR. Et pendant la guerre trois escadrilles portaient d’ailleurs les noms de trois villes glorieuses de la Normandie : Rouen, Le Havre et Cherbourg.
SI Gilles Arnaud s’est prononcé en tant que militaire et Normand, Philippe Migault, lui, est un spécialiste de l’histoire et très proche de jacques Sapir. M.Migault travaille à l’Institut des Relations Internationales et Stratégiques. Lui aussi, il a sa propre vision des faits et l’explication de l’amnésie française.
LVdlR. Monsieur Migault, vous êtes un spécialiste de l’histoire militaire de la Russie. L’escadrille « Normandie – Niémen » dont c’est aujourd’hui le 70ième anniversaire, qu’est-ce que cela évoque pour vous ?
Philippe Migault. Je pense que pour l’escadrille « Normandie-Niémen » il y a deux regards possibles. Je pense qu’il y a un regard russe qui n’a rien oublié du symbole extrêmement fort que représentait cette escadrille. Et puis il y a un regard français qui, malheureusement, est un regard sur sa propre histoire qui est beaucoup plus fragile, beaucoup plus oublieux ; Et oui, la plupart de Français maintenant ne savent pas ce qu’est « Normandie-Niémen » et n’ont pas connaissance de cette escadrille.
Vous avez parmi les vieilles générations c’est-à-dire parmi les gens qui ont plus de 40 ans, plus de 50 ans même ! – des gens qui se souviennent toujours de ce que c’est « Normandie-Niémen ». C’est un symbole de l’amitié franco-russe, de l’amitié franco-soviétique si je puis dire ? Mais pour les jeunes maintenant cela ne représente absolument plus rien, à moins de s’intéresser aux questions militaires, à l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale. On connaît toujours au sein de l’Armée de l’Air parce que l’escadrille existe toujours. Mais cela ne va pas au-delà de ça !
lVdlR. Et c’est bien dommage ! D’autant plus dommage que Monsieur de La Poype était Héros de l’Union Soviétique et compagnon de la Libération. Il vient tout juste de décéder et on tient à commémorer son souvenir.
Philippe Migault. Roland de La Poype est quelqu’un qui a eu un parcours absolument extraordinaire. Pour un aristocrate français devenir Héros de l’Union soviétique pour avoir servi l’URSS de Staline est quelque chose de fabuleux ! Il a commandé l’escadrille. C’est un héros de l’URSS ! C’est un héros du peuple français ! C’est un héros tout court ! Et puis il faut savoir qu’indépendamment de sa carrière militaire et des exploits qu’il a réalisés sur le Front de l’Est pendant la Grande Guerre Patriotique contre les Allemands, c’est quelqu’un qui a eu une carrière après la Guerre absolument phénoménale dans l’industrie puisque c’était non seulement un très grand soldat mais il a aussi été un créateur d’entreprise ! Quelqu’un qui avait 50 idées à la minute et qui a eu une carrière très-très-très brillante ! u coup c’est vraiment un personnage emblématique qui vient de décéder. Maintenant je ne sais pas s’il avait cent ans ou quel âge il avait exactement mais c’était assez prévisible… Les anciens partent toujours à un moment ou à un autre ! »
Nous voyons que la France ne veut plus de son armée. La devise militaire française dit : « Quand tout est perdu, reste l’honneur ! » Mais si la France perd son histoire et la mémoire de ses héros, elle perdra son honneur avec. Et l’envahisseur dansera sur ses tombes.




http://french.ruvr.ru/radio_broadcast/67041912/96888016.html

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

Publicité
PostPosted: Sun 9 Dec - 20:02:51 (2012)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

La France trahit la mémoire de ses héros
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Le Salon courtois
All times are GMT + 1 Hour  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database