Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Le colonel Amédée Passemard, plus jeune pilote de chasse en 1939, est décédé
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Le Salon courtois » Le colonel Amédée Passemard, plus jeune pilote de chasse en 1939, est décédé
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Le colonel Amédée Passemard, plus jeune pilote de chasse en 1939, est décédé
PostPosted: Fri 23 Aug - 06:05:34 (2013) Reply with quote
caporal_épinglé
Modérateur
Modérateur

Offline
Joined: 29 Jul 2007
Posts: 44,025
Localisation: Paris




*
_ Le colonel Amédée Passemard, plus jeune pilote de chasse en 1939, est décédé.



                          

                           Amédée Passemard (à droite), prend à la pose devant un trophée prélevé sur l'une de ses victimes. Il est crédité de cinq victoires aériennes - Collection Vieilles tiges



Le colonel Amédée Passemard, originaire de Vézézoux (Haute-Loire), est décédé lundi à l'âge de 93 ans. Ses obsèques seront célébrées demain vendredi dans la commune de Chevry-Cossigny (Yvelines), où il résidait.  
Le 3 septembre 1939, jour de la déclaration de la Seconde Guerre mondiale, il était le plus jeune pilote de chasse de l'Armée de l'air.  
Interviewé à l'occasion des commémoration du 8 mai 2013, il était revenu sur son expérience et sur ses souvenirs de ces années sombres. « J’ai fait ma première mission de guerre à 19 ans. J’étais le plus jeune pilote de chasse de France, et peut-être du monde (*). »  
Né à Vézézoux (Haute-Loire) le 20 février 1920, c’ est à l’aéro-club de Brioude, par le biais de l’aviation populaire, qu’il était venu à l’aviation. Et s’il se destinait initialement à une carrière d’instituteur, comme son frère de 10 ans son aîné, ou de pilote civil, la précipitation des événements de 1936 à 1939 lui ont fait embrasser un tout autre destin.  
La déclaration de guerre, en septembre 1939, l'a trouvé sur le terrain de Luxueil, où il pilotait un MS 406 au sein de l’escadrille du GC II/7. « Il fallait se battre. Ça ne nous effrayait pas. Mais nous n’étions pas entraînés au combat aérien. On n’avait même pas fait de tir. Ce n’est qu’en arrivant en escadrille qu’on a fait ça. »  
Les missions se sont multipliées. Les coups durs aussi. L’offensive allemande, lancée à l’aube du 10 mai 1940, a porté un coup très dur au GC II/7 : en deux jours, dix-huit de leurs avions ont été détruits par des bombardements et des mitraillages.  
Amédée Passemard et ses collègues, pourtant, ne se sont pas dégonflés. Ils ont multiplié les missions même si leurs avions sont moins performants que les chasseurs allemands.  
Mais cette infériorité n'a pas duré. A la fin du mois de mai, son groupe de chasse fut équipé en Dewoitine D520, qui tient la comparaison avec les Messerschmitt 109.  
L’armée de l’air a multiplié les efforts et les sacrifices. Mais cela n'a pas suffit. Le 3 juin 1940, à l’occasion d’une liaison entre Dôle et Toulouse, Amédée Passemard a eu l’occasion de se poser sur le terrain qui l’a vu débuter, celui de Brioude. Il est allé voir sa famille, a échangé des nouvelles puis est reparti.  
La Bataille de France s'est terminée. Au 15 juin 1940, Amédée Passemard pouvait s’enorgueillir de 23 missions de guerre depuis le début de l’offensive. Il comptait cinq victoires, toutes en collaboration, à son palmarès. Mais l’heure n'était pas aux démonstrations de fierté. Elle était grave.  
« Au moment de l’armistice, on en avait gros sur le cœur de voir qu’on en était arrivé là. Certains d’entre nous ont pris la décision de passer en Grande-Bretagne. Mais je pense, avec du retard, bien sûr, que ce ne sont pas des individus qui auraient dû passer, mais ce sont les groupes de chasse entiers. Au lieu de cela, on a glandé en Afrique du nord. »  
Ce ne fut qu’après le débarquement allié sur les côtes de l’Afrique du nord, en novembre 1942, qu’il peut réellement prendre une part active au combat.  
La rancœur, ressassée pendant deux années d’inaction, put enfin trouver un exutoire. « Nous avons été équipés de Spitfire. On n’avait qu’une envie, c’était de leur foutre sur la gueule aux Allemands. »  
Il a achevé sa carrière militaire en 1967 avec le grade de colonel et sa carrière civile en 1982 au centre d'essais en vol de Melun-Villaroche.  
(*) Ce titre lui est disputé par Lucien Colomès, lui aussi pilote de chasse dans l’armée de l’air, né le 3 mai 1920 à Neuilly-sur-Seine.

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/haute-loire/2013/08…
 

_________________
En avant toujours, repos ailleurs !



_ Quand j'entends le mot culture, je charge mon revolver !
Visit poster’s website

Publicité
PostPosted: Fri 23 Aug - 06:05:34 (2013)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Le colonel Amédée Passemard, plus jeune pilote de chasse en 1939, est décédé
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Le Salon courtois
All times are GMT + 1 Hour  
Page 1 of 1  

  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database