Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: L'année liturgique 2019-2020
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » France, terre de chrétienté » L'année liturgique 2019-2020 Goto page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 2 Dec - 10:46:16 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Pour mémoire, l'année liturgique commence le premier dimanche de l'Avent

Quote:
Dimanche 1er décembre : 1er dimanche de l'Avent

Ceux qui vous attendent ne seront pas déçus...

En cette saison, le froid engourdit tout et le temps gris pèse sur le moral. Le mieux est de rester au coin du feu, et attendre le retour de la lumière... Pourtant l'Eglise est parcourue d'une étrange agitation : Vers vous (Seigneur) j'ai élevé mon âme ! (Introït). C'est le moment pour nous de sortir du sommeil ! (épitre). Regardez et relevez la tête ! (Evangile)... "Dites donc, c'est pas bientôt fini tout ce vacarme ! Avez vous une bonne raison de troubler ainsi notre quiétude ?" Et comment ! En Avent, personne n'empêchera l'Eglise de crier à tous les hommes de la terre : "Il arrive, le Sauveur arrive ! Ne manquez pas sa venue !"

l'Eglise crie, elle chante, elle ne fait jamais autant de poésie que pendant ce temps de l'Avent. Et si les hommes l'écoutaient ? Car bien plus dangereux que le froid de l'air est le froid d'une âme qui pense que personne ne l'aime, ni Dieu ni maître. Bien plus terrible que la grisaille du ciel est la tristesse d'une vie seulement tournée vers la matière. Bien plus pénible que l'engourdissement des membres est la lourdeur de celui qui vit sans espérance... En revanche, bien plus lumineux que la flamme ardente qui lèche les buches, est le soleil spirituel qui doit bientôt venir sur notre terre et dont on parlera jusqu'à la fin des temps... Est ce que cela en vaut la peine ? La seule manière de le savoir, c'est d'avancer et de voir... Lève toi, toi qui vit dans les ténèbres et le Christ t'illuminera !


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier


Last edited by Bonne Maman on Wed 18 Dec - 14:47:25 (2019); edited 1 time in total

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Mon 2 Dec - 10:46:16 (2019)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 9 Dec - 01:26:38 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 8 décembre : Fête de l'Immaculée-Conception
Le Seigneur m’a revêtu des vêtements du salut : et il m’a entouré des ornements de la sainteté, comme une épouse parée de ses bijoux... Introït de la fête de l'Immaculée-Conception

Les catholiques de tous les temps ont toujours compris qu'en la sainte Vierge Marie, Dieu avait réalisé de grandes choses, plus que pour aucun autre habitant de cette terre. Les paroles de l’Evangile sont trop claires : pleine de grâces, bénie entre toutes les femmes, Toutes les générations me diront bienheureuse… Et puis ce n'est rien moins qu'un ange envoyé de Dieu qui vient déclarer ces merveilleuses paroles et s'incliner devant Marie ! Il revint à Pie XI, dans la bulle « Ineffabilis Deus » du 8 décembre 1854 de préciser la foi de l’Eglise de toujours : Marie est l’Immaculée-Conception, celle qui n’a pas connu la tache originelle depuis le premier instant de son existence.

Comprenez vous la force de cette définition ? Dans notre monde le péché est si fort et dominant et il cause tant de tristesse. Mais alors apparaît une créature sans tache, toute belle, toute lumineuse de la beauté de Dieu... Avec Marie apparaît un monde nouveau, vainqueur du mal. Rien qu'en regardant Marie, notre sœur humaine, les hommes retrouvent l'espérance : Nous aussi nous pouvons vaincre le mal. Regarde l'étoile, Invoque Marie, si tu la suis, tu ne crains rien ! Disait saint Bernard

Dans sa bulle, Pie IX explique pourquoi il a voulu proclamer cette définition, et les fruits qu’il en attendait : Un renouveau dans l’Eglise et une dévotion plus grande des fidèles envers Marie. C’était un malin, ou plutôt un homme de Dieu ! Il fut entendu au-delà de toute espérance quand la sainte Vierge apparut à Lourdes quatre ans plus tard, se définissant comme l’Immaculée-Conception, et déclenchant les fruits attendus par Pie IX. Combien d'hommes sont passés à Lourdes et on été transformés ? Des millions sans doute... Soyons nous même malins ! Pensons à offrir quelque chose à Marie en ce jour, et aussi demandons
lui ce qui nous tient à cœur.


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Wed 18 Dec - 14:49:15 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 15 décembre : 3° dimanche de l'Avent
Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur, Je vous le répète, réjouissez-vous ! (Introït du 3° dimanche d'Avent)

Tout lemonde est joyeux à l'approche de Noël ! Savez vous que la joie de Noël touche presque tous les pays du monde, même ceux qui ne sont pas chrétiens ? En Mongolie, un père Noël blanc avec un manteau bleu apporte des cadeaux au nouvel an. En Inde, Noël est un jour férié. Et même en Chine, où l'on se méfie pourtant de la culture occidentale, la fête de Noël prend de plus en plus d'ampleur...

D'où vient ce sentiment de joie quand Noël approche ? Jésus l'accorderait-il spécialement au monde pour son anniversaire ? Peut-être bien... mais en tous cas Noël représente toutes les raisons que nous avons d'être heureux. Nous sommes heureux de vivre ? La naissance de Jésus rappelle le don de la vie. Nous sommes heureux des gens qui nous aiment ? Noël est aussi la fête de la famille.
Nous sommes heureux de tout ce que nous avons pour vivre ? A Noël on offre des cadeaux pour rappeler que nous avons reçu en Jésus le plus beau des cadeaux. Pas étonnant que cette fête soit populaire !

Réjouissez-vous toujours dans le Seigneur... Nous autres chrétiens avons le devoir d'être particulièrement heureux à l'approche de Noël, pas seulement pour la vie, la famille, les amis, et les belles choses de notre vie, mais parce que nous savons combien le Seigneur nous aime. Sortons alors nos lumières, nos plus belles guirlandes, nos musiques les plus touchantes ! Si tous les hommes du monde pouvaient entendre cette joie et en
être illuminés...

Pratique : Pensons à sourire à ceux avec qui nous vivons




Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Sun 22 Dec - 23:39:02 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:

Dimanche 22 décembre : 4° dimanche de l'Avent

Une voix crie ! Dans le désert, rendez droit ses sentiers !

On crie quand on est sous le coup d'une forte émotion. Attention, ne traversez pas, c'est dangereux ! criera celui qui voit un véhicule approcher à grande vitesse d'un passage pour piétons. Comment oses-tu parler ainsi ! s'écriera celui qu'on a insulté.

D'après notre Evangile saint Jean-Baptiste crie. Quelle est donc son émotion ? Il est effrayé à l'idée que le Sauveur va bientôt se manifester au Peuple d'Israël, mais que ce peuple n'est pas du tout prêt à le recevoir. Et l'avenir lui donnera tragiquement raison. Que faire dans ces moments là ? Tempêter ? Il essayera. Indiquer la pénitence ? C'est bien l'exemple qu'il donnera. Changer le cœur des hommes plus dur que la pierre ? Mais comment y arriver ? Rendez droits ses sentiers ! Saint Jean-Baptiste leur demandera clairement de se préparer, mais comment le faire si ils bloquent ? Certains écouteront sa voix puissante, demanderont pardon pour leurs péchés et recevront le baptême qu'il donnait. Beaucoup de ceux-là deviendront les disciples de Jésus. Deux d'entre eux nous sont connus, saint André et saint Jean ! Mais les autres, comment les toucher ?

Notre époque est-elle meilleure que celle de saint Jean-Baptiste ? J'en doute... Et nous, avons-nous pensé à nous préparer sérieusement ? Qu'avons nous fait pour Jésus dans cet Avent ? Il reste quelques jours ! Pour les ouvriers de la dernière heure, il reste un peu de temps, mais ne tardons pas !

Pratique : que nos derniers jours soient parfaitement offerts au Seigneur


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 30 Dec - 04:24:01 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Mardi 24 décembre : Vigile de Noël
Aujourd’hui, vous saurez que le Seigneur va venir et qu’il nous sauvera. Et demain matin, vous le verrez dans sa gloire. De la liturgie de la vigile de Noël

Le 24 décembre, la liturgie de l'Eglise est très riche ! Nous célébrons tout d'abord la vigile de Noël la matin. La Messe de la vigile est une préparation à la fête imminente de Noël. On lit à l'Evangile le songe de saint Joseph avec le conseil de l'ange : Ne crains pas de prendre chez toi Marie, ton épouse, car ce qui est né en Elle vient du Saint-Esprit. Elle va mettre au monde un Fils et tu lui donneras le nom de Jésus, car c'est Lui qui sauvera son peuple de tous ses péchés !
Avertis par l'Eglise, nous sommes donc prêt à accueillir le Sauveur.

Dés le soir, nous célébrons la Messe de la nuit de Noël. C'est donc une des rares occasions de l’année, ou nous reprenons l’antique coutume de la veillée, à travers l’assistance à une Messe tardive. On veille quand on accompagne quelqu’un de cher, quand on attend une grande nouvelle, quand une joie immense habite notre âme… Alors comment ne pas veiller ce soir pour célébrer la venue de notre Seigneur ? Heureux ce serviteur que le Maître à son arrivée trouvera veillant, en vérité je vous le dis, il l’établira sur tous ses biens…

La veillée de Noël a été chère au cœur de tous nos pères, elle doit être encore précieuse chez nous aujourd'hui. En cette nuit soyons fidèles à ces trois choses : Un vrai moment de prière reconnaissante auprès de la crèche, un acte de pardon pour tous ceux qui nous ont blessé, et en gardant la joie authentique d'une fête chrétienne !



Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 30 Dec - 04:25:59 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Mercredi 25 décembre : Solennité de la naissance de NSJC

Voici que je vous annonce une grande joie qui sera pour tout le peuple, il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur. (Tiré de l’évangile de la Messe de minuit).

En suivant l’exemple des chrétiens de Jérusalem, l’église célèbre trois Messes le jour de Noël ! En effet, en terre sainte, on célébrait la Messe pendant la nuit à la grotte de Bethléem, là où était né Jésus ! Après cela, on revenait à pied à Jérusalem qu’on atteignait au point du jour, et on célébrait une Messe en arrivant. Enfin on se réunissait encore pour la grande liturgie solennelle du jour ! Les trois Messes ont gardé leur nom : Messe de minuit, Messe de l’aurore, et Messe du jour. La Messe de la nuit insiste sur cette vérité que Jésus-Christ est Dieu, la Messe de l’aurore met plutôt en valeur son humanité, et la Messe du jour, sa royauté sur tous les hommes. Si l’on n’a pas l’occasion d’assister à toutes ces Messes, du moins qu’on lise ces textes magnifiques et qu’on profite de la richesse de la liturgie !

Tout est touchant à Noël, la crèche, les chants de Noël, les moments d’amitié… Je vous annonce une grande joie pour tout le peuple… Que cet enfant apporte de belles choses ! Décidément, Dieu veut nous toucher. Il vous est né un Sauveur… Il choisit alors de se manifester comme un enfant qui a besoin de tendresse pour vivre, complètement livré aux hommes. Cela brisera-t-il nos cœurs de pierre? Quand comprendrons nous que Dieu veut l’amour de tous ses enfants ? Si nous pouvions rechercher l’intimité avec Lui, comme notre vie serait transformée !

Chers amis, je vous souhaite un saint et joyeux Noël, rempli d’amour, de prière, et de tendresse pour notre si beau Dieu !



Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 30 Dec - 04:27:39 (2019) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 29 décembre : Dimanche dans l'octave de Noël

Voici que cet Enfant est placé pour la chute et le relèvement d’un grand nombre en Israël

Dans chaque famille quel bouleversement quand un enfant arrive ! Tout tourne autour de lui, de sa santé, de son sommeil (si entrecoupé au début...). On l'admire, on pense à le présenter à ses grands
parents, à ses oncles et ses tantes, on se questionne aussi sur son avenir.

Quel bouleversement aussi quand l'Enfant-Jésus vient en ce monde ! L'Eglise le raconte joyeusement pendant tout le temps de Noël. Les bergers, bouleversés, ont parlé autour d'eux de ce qu'ils avaient
vus, les rois mages, bouleversés, ont voulu offrir ce qu'ils avaient de meilleur, et aujourd'hui dans l'Evangile, ce sont les vieillards Siméon et Anne qui sont bouleversés. Leur connaissance de la bible et l'Esprit-saint qui
éclaire leur cœur, leur font comprendre en un instant toute la mission de cet Enfant divin. Jésus n'est pas seulement venu pour eux, en ce beau jour, dans le temple de Jérusalem, mais Il est venu éclairer tous les hommes du monde. Et cela créera soit un accueil enthousiaste, soit un rejet violent... Cet Enfant est placé pour la chute et le relèvement d'un grand nombre en Israël !

Depuis le 16° siècle au moins, des chrétiens ont aimé représenter Jésus sous les traits de l'enfance. Le saint Enfant Jésus de Prague apporta ainsi avec lui de nombreux miracles et un renouvellement de
la piété.

Et nous, que disons nous devant l'apparition de Dieu comme un enfant ? l'Enfant-Jésus nous bouleverse-t-il aussi ? Sachons l'accueillir, en ce temps de Noël, par une vie de prière renouvelée.


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Fri 17 Jan - 17:31:43 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 5 janvier : Fête du saint Nom de Jésus

On lui donna le nom de Jésus

Un nom marque une vie ! Quand des parents donnent un nom à un enfant, ce nom finit par lui coller. Et il va le garder toute sa vie, enfant, en classe, dans son travail ! La personne avec qui il fera sa vie le répètera avec tendresse, le gravera peut être avec son propre nom sur un arbre et entouré d’un cœur, cela se voit… Et jusque sur sa tombe on gravera son nom qui décidément s’est attaché à sa personne. Ainsi est-ce arrivé pour Jésus… La Vierge Marie a répété son Nom avec une affection profonde, elle le dit d’ailleurs dans son cantique alors qu’elle est enceinte : Mon âme magnifie le Seigneur et mon esprit exulte en Dieu mon Sauveur (c’est-à-dire en Dieu mon Jésus !) A la suite de Marie et Joseph, des générations de chrétiens le répèteront avec dévotion et amour, l’inscriront sur les portails de leurs églises, sur les ornements, sur les maisons… C’est un franciscain italien du 15° siècle, saint Bernardin de Sienne, qui convertissait les foules et faisait de nombreux miracles, qui popularisa fortement cette dévotion au saint Nom de Jésus sous la forme IHS bien connue.

Soyons fidèles à l’exemple et la piété de nos ancêtres ! Comme eux vénérons ce nom béni, aimons à le prononcer souvent comme celui d’un ami cher à qui nous devons tout. Marquons aussi nos maisons par cette présence visible de Jésus, que ce soit par une Croix, une statue, ou le nom IHS. Car Notre Seigneur nous a bien dit dans l’Evangile que celui qui se déclarerait pour Lui, Il se déclarerait aussi en sa faveur devant les anges de Dieu !


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Fri 17 Jan - 17:33:10 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Lundi 6 janvier : Fête de l’Epiphanie

La fête de l’Epiphanie (qui signifie en grec : manifestation) est bien plus ancienne que la fête de Noël. Elle est d’ailleurs restée, en Orient, le jour particulier où l’on fête l’apparition de Notre Seigneur sur la terre. A l’Epiphanie, nous fêtons particulièrement l’appel universel du Seigneur à tous les hommes, y compris païens, à venir l’adorer. La fête de l’Epiphanie est encore populaire dans notre France, c’est le jour de la galette où nous cherchons la fève (symbole du Christ), et celui qui la trouve devient… roi !

En voyant l’étoile ils furent remplis d’une très grande joie ! (Tiré de l’Evangile de la fête)

Avez vous compris le choc qu’on ressentis nos sympathiques mages ? Dans leur pays, ils ont vus apparaître une nouvelle étoile dans le Ciel. Cela coïncidait sans doute avec d’anciennes prophéties qui annonçaient la naissance d’un grand roi des juifs. Alors ils vont pour l’adorer, comme tout un chacun aurait pu faire. Mais quittant Jérusalem pour Bethléem ils revoient l’étoile marchant devant eux… Pas besoin d’être un grand détective pour savoir qui est capable de faire bouger les étoiles ! C’est le bon Dieu en personne, le maître du Ciel et de la terre… D’un seul coup ils comprennent que le bon Dieu les attends, eux, particulièrement. Qu’Il les a choisis, appelés et éclairés pour venir contempler l’Enfant qui vient de naître ! Quelle chance ! Quel privilège ! Dés qu’ils arriveront devant l’enfant, ils se prosterneront et adorèrent, sans doute dans un grand silence plein de reconnaissance…

Tout baptisé est un roi mage. Tout baptisé a aussi été appelé, choisi par Dieu pour le connaître, l’aimer et sous sa conduite prendre le chemin du Ciel et du bonheur sans fin ! Mais combien aujourd’hui négligent cette appel, méprisent cette invitation et ne ressentent aucune joie devant la grâce qu’ils ont reçus… Pourquoi n’aimons nous pas la lumière et l’amour de notre Dieu ? Quel mystère !


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Fri 17 Jan - 18:07:33 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 12 janvier : Fête de la sainte Famille

Ton père et moi, nous étions inquiet en te cherchant ! Tiré de l’Evangile du jour.

Il y en a aujourd’hui de l’inquiétude dans les familles ! Inquiétudes dans le mariage à cause des séparations tellement fréquentes de nos jours. Inquiétudes aussi des parents envers les enfants. Comment transmettre la foi et donner une bonne éducation dans une société pareille ? Inquiétude aussi pour l’avenir de la société, car même le cadre donné par la nature de l’union d’un homme et d’une femme accueillant des enfants est remis en cause ! Pour autant, la famille reste toujours le socle indépassable de l’humanité… et plutôt que de parler des grandes difficultés rencontrées aujourd’hui, je voudrais remercier, en votre nom à tous, pour toutes nos familles.

Merci aux papas, car ils se sont souvent sacrifiés en silence, ne comptant par leur peine pour que tout le monde ait de quoi manger, et cela a pesé sur leurs épaules. Merci pour leur rôle si peu reconnu et si nécessaire dans l’éducation des enfants. Merci pour leur force pour soutenir leur foyer. Merci à toutes les mamans de la terre, car elles n’ont jamais compté leurs efforts pour l’amour de leur enfants. Merci pour leur présence douce et affectueuse au cœur de la famille. Merci pour leur sourire. Merci aussi aux jeunes qui s’engagent aujourd’hui dans le mariage, malgré les craintes, et portent un magnifique témoignage qui éclaire notre monde.

Merci à Jésus, Marie et Joseph pour le beau modèle qu’Ils nous ont laissé, et merci à l’Eglise pour cette belle idée d’une fête des familles, qui ont tant besoin d’encouragement et de protecteurs célestes… Que nos familles soient fermement établies dans votre paix et votre grâce en vertu de l’intercession de la Vierge Marie, Mère de Dieu, et du bienheureux Joseph. (secrète de la Messe)


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Wed 29 Jan - 13:46:50 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 19 janvier : 2° dimanche après l'Epiphanie
Ils n'ont plus de vin !

A moins de penser que Jésus ait été négociant en vin ou qu'Il ait possédé des bouteilles cachées dans une cave, on ne peut comprendre qu'une seule chose aux paroles de la sainte Vierge : Ils n'ont plus de vin ! La sainte Vierge demande à Jésus de faire un miracle ! Et par là même de se manifester au monde... La réponse de Jésus a toujours étonné les commentateurs de l'Evangile par sa dureté apparente : Femme qu'y a-t-il entre toi et moi, mon heure n'est pas encore venue ! On a connu des paroles apparemment plus chaleureuses, c'est sûr... Cependant Jésus appellera aussi Marie, Femme quand Il lui confiera saint Jean sur la Croix ! Sans aucune dureté, évidemment... Quand au Qu'y a-t-il entre toi et moi ? c'est une expression du temps de Jésus, mal traduite ici. Elle signifie en fait : Que veux tu de moi ? Enfin l'heure de Jésus, dans tout l'Evangile, c'est sa Passion et de sa Résurrection qui sauveront le monde... Donc, si mon interprétation est bonne, Jésus avertit Marie qu'Elle demande quelque chose d'important qui mènera à la Passion et au salut du monde... Et la sainte Vierge le demande avec humilité en disant aux serviteurs Faites ce qu'Il vous dira....

Quelle que soit la juste interprétation de ce passage d'Evangile, retenons bien cela : Jésus veut que nous lui demandions ses grâces ! Ne croyons pas qu'on Lui casse les oreilles par nos demandes répétées, on Lui brise plutôt le cœur par notre indifférence pour les malheurs de ce monde. Jésus veut que nous lui demandions de nous protéger le matin et de nos pardonner le soir.. Il veut que nous demandions la sainteté des hommes d'Eglise, la conversion de notre pays, la paix dans nos familles. Il veut que nous le priions pour notre nièce ou petit fils qui n'est pas baptisé, pour notre voisin malade, pour notre belle-mère avec qui on est fâché depuis des années. Eh quoi, vous en voulez ou pas du vin nouveau ?


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Wed 29 Jan - 13:48:50 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 26 janvier : 3° dimanche après l'Epiphanie
Je n'ai pas trouvé une telle foi dans tout Israël...

Un lecteur trop pressé pourrait être surpris de la conduite de Jésus dans cet Evangile... Il y a d'abord ce lépreux juif qui vient humblement demander sa guérison après s'être prosterné devant Jésus. Et Jésus le guérit... Puis il y a ce centurion qui vient demander avec foi la guérison de son serviteur. Jésus le guérira aussi. Mais au premier Jésus demande de ne parler à personne de ce qui vient de se produire, donc de rester discret sur sa guérison... Tandis que pour le deuxième il semble vouloir mettre tout le monde au courant du miracle qui va s'accomplir !

Lisons de plus près... Ce n'est pas la guérison qui passionne Jésus, mais bien plutôt la foi qui est visiblement beaucoup plus forte dans le centurion païen que dans le lépreux juif...

Ce qu'Il admire et Le réjouit, c'est de voir la foi dans le cœur des hommes. Avons nous compris cette leçon de Jésus ? Avons nous compris la chance immense d'avoir la foi ? Comme c'est merveilleux de savoir qui nous a créé, ce qu'Il attend de nous et ce qui se passera après notre mort... Qu'y a-t-il de plus important que la réponse à ces questions qui agitent le cœur de tous les hommes de tous les temps ? Comment oserait-on dire qu'un corps brillant de santé est aussi important qu'une âme illuminée par la vérité ? Et pourtant on va plus vite chez le médecin que chez le confesseur, on veille plus à son alimentation quotidienne qu'à la communion fréquente, on lit d'avantage les magazines que le catéchisme...

Prions pour garder la foi, pour avoir une foi vivante et active qui nous montre le royaume de Dieu comme ce qu'il ne faut manquer à aucun prix...


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 10 Feb - 23:43:05 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 2 février : Présentation de Jésus au Temple

La fête liturgique du 2 février est très ancienne : Attestée depuis le 4ème siècle à Jérusalem, c’est au 7ème siècle qu’elle sera introduite à Rome puis dans tout l’occident. En ce jour, on processionne avec des cierges bénits, symboles du Christ venu nous illuminer. Le nom antique de la fête est Hypapantê, ce qui, en grec, veut dire la rencontre, c’est-à-dire la rencontre entre Jésus et le vieillard Siméon. C’est aussi le thème principal de l’évangile de ce jour et ce sera celui de notre mot spirituel aujourd’hui...

Dans toutes les familles c'est émouvant quand on prend pour la première fois un nouveau-né dans ses bras. C'est émouvant pour le papa, pour la maman, pour les grands parents. Cela signifie qu'on accepte l'enfant dans la famille, qu'on l'aimera et qu'on le protègera. C'est ce même geste que reproduit Siméon dès qu'il voit l'Enfant Jésus dans le temple ! Depuis des années, il attendait cette rencontre et son âme est profondément émue par la merveille venue du Ciel, le Sauveur venu éclairer tous les hommes, Il prit l'Enfant-Jésus dans ses bras et bénit Dieu...

Et nous, allons nous prendre l'Enfant Jésus dans nos bras ? Voulons nous être de sa famille, de ses disciples ? Voulons nous qu'Il éclaire nos vies ? A chacun d'entre nous de répondre à cet enfant dans le secret de nos âmes... Le 2 février est aussi un anniversaire pour tant de prêtres : celui de la prise de soutane. C’était il y a 29 ans déjà pour votre serviteur… Qui a eu la joie de voir son neveu et filleul suivre la même voie des années plus tard ! Je le recommande à votre prière... Que le Seigneur et sa douce mère protègent ses prêtres, et garde dans la ferveur ceux qui ont, un jour, offert leur vie à la suite du Seigneur !


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Mon 10 Feb - 23:44:54 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 9 février : Dimanche de la Septuagésime

Avec ce dimanche, nous entrons dans le temps dit de la Septuagésime, qui marque les 70 jours avant Pâques. Les ornements deviennent violets, et on supprime l'alléluia joyeux... on va clairement vers la pénitence ! On parlera aussi beaucoup du péché, pour lequel nous allons devoir faire pénitence dans le carême qui arrive.

Pourquoi restez vous toute la journée sans rien faire ?

Vous savez ce que Dieu pense de notre monde ? L'Evangile d'aujourd'hui nous donne la réponse : Pourquoi restez vous toute la journée sans rien faire ? Dieu trouve que les hommes gaspillent leur temps de vie !

En disant cela, je ne parle pas d'un défaut de productivité ou de croissance économique. Pour cela les hommes ne se débrouillent pas si mal. Notre monde est bien trop rempli par le stress du boulot et les objets de consommation... Non je pense à la paresse envers le Ciel ! Où sont les prières qui devraient orienter nos âmes vers Dieu ? Où sont les études de la foi et de la Bible qui devraient nourrir notre méditation ? Où sont les actes de charité envers les pauvres ? Où sont les malades qui offrent leurs souffrances pour l'Eglise ? Est-ce bien tout cela qui est prioritaire pour nous ? Si non, nous gaspillons vraiment notre temps !

Et puis aussi, changeons de mentalité. Ceux qui ont travaillé depuis le matin jalousent ceux qui n'ont travaillé qu'une heure nous dit la parabole ! C'est certainement ce que nous ferions nous aussi... Mais avez vous compris que c'est une immense grâce que de travailler au service de Dieu ? Nous devrions tous souhaiter beaucoup de dévouement, beaucoup de sacrifices à faire, une vie lumineuse remplie d'actes de charité ! Alors surtout, s'il reste de la vaisselle sale dans l'évier, des poubelles à sortir, un malade à visiter, un pas à faire pour une réconciliation, appelez-moi, j'arrive !
On ne va tout de même pas manquer ces vrais trésors de la vie !


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
PostPosted: Sun 16 Feb - 23:26:45 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 47,150
Localisation: Au pays des cigales




Quote:
Dimanche 16 février : Dimanche de la Sexagésime

Quel gaspillage, mon Dieu, quel gaspillage ! Rassurez-vous, je ne vous saoulerai pas avec le tri sélectif et les émissions de CO2... Non je parle de quelque chose de nettement plus grave, le gaspillage dont parle l'Evangile d'aujourd'hui, le gaspillage de la parole de Dieu ! Cette parole, nous dit Jésus, est répandue sur tous les chemins, mais souvent elle ne porte pas de fruit. Soit parce que le cœur est dur, soit parce que le diable intervient, soit encore les soucis l'étouffent... En clair, quand Jésus nous a poussé à la prière nous avons laissé passer l'invitation, quand il nous demandait de pardonner à ceux qui nous avaient offensés, nous avons fait la sourde oreille, quand Il a parlé de pénitence, nous avons capitulé, quand Il nous soufflait à l'oreille d'aider les pauvres ou les souffrants de notre entourage, nous avons préféré faire autre chose... Voilà le terrible gaspillage dont nous sommes coupables !

Mais me direz vous, nous sommes de chair, c'est bien difficile de changer ses défauts, et de résister aux tentations de l'Adversaire ! C'est vrai... En revanche nous sommes bien coupable de négliger ce qui est facile, c'est-à-dire de rechercher le contact avec cette parole de Dieu qui peut sauver nos âmes ! Est-ce si difficile de lire un livre de piété de temps en temps ? Est-ce si difficile d'être fidèles aux offices et enseignements de l'église ? Est-ce si difficile de pratiquer des sacrements, confession et communion ? Dans sa vieillesse, saint Augustin pensait à sa vie passée avec nostalgie. Tard je t'ai aimée, Beauté cachée ! écrivait-il, se souvenant combien il s'était converti sur le tard, gaspillant de nombreuses années dans l'hérésie manichéenne et les péchés personnels... Ah, si nous pouvions avoir un peu de sagesse...


Source : le mot spirituel de l'abbé Henri Forestier

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

L'année liturgique 2019-2020
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » France, terre de chrétienté
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 5  
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5  >
  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database