Image Hosted by ImageShack.us Image Hosted by ImageShack.us
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC :: Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
Log in Register Vous avez de nouveaux messages " href="privmsg.php?folder=inbox" class="mainmenu" onmouseover="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files2/b/t/btn_pm_on-36d66.gif'); return true;" onmouseout="changeImages('btn_top_pm', 'http://img.xooimage.com/files9/b/t/btn_pm-36de9.gif'); return true;">Log in to check your private messages FAQ Memberlist Search Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index
Bienvenue aux amis du Pays réel et de Radio Courtoisie, pour défendre l'identité française, sa culture, sa langue, son histoire, échanger des propos sur l'air du temps.
Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Forum du Pays Réel et de la Courtoisie » Le Salon courtois » Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020 Goto page: 1, 2, 3, 4, 5  >
Post new topic  Reply to topic Previous topic :: Next topic 
Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Thu 5 Mar - 14:17:24 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C'est arrivé le 11 février

55 : mort de Britannicus, fils de l'empereur Claude.

1531 : proclamation de Henri VIII d'Angleterre comme chef suprême de l’Église et du clergé d'Angleterre.

1654 : abdication de Christine de Suède

1657 : naissance de Bernard Le Bovier de Fontenelle, historien et scientifique français. († 9 janvier 1757).

1725 : naissance de Louis Mandrin, contrebandier français († 26 mai 1755)

1798 : occupation française de Rome.

1847 : naissance de Thomas Edison, inventeur et industriel américain († 18 octobre 1931).

1854 : les rues principales de Washington, D.C. sont éclairées avec du gaz de charbon pour la première fois, aux États-Unis.

1922 : la découverte de l'insuline par Frederick Banting et Charles Best est annoncée à Toronto.

1922 : naissance de Hélie Denoix de Saint Marc, militaire et résistant français († 26 août 2013).

1925 : mort d'Aristide Bruant, chansonnier français (° 6 mai 1851).

1926 : naissance de Paul Bocuse, grand chef de la cuisine française († 20 janvier 2018).

1935 : naissance de Gene Vincent, musicien américain († 12 octobre 1971).

1936 : Londres : Sortie de Les Temps modernes, de Charlie Chaplin.

1940 : Célébrations du 2600e anniversaire de la fondation du Japon ont lieu.

1945 : clôture de la conférence de Yalta.

1975 : Margaret Thatcher est élue à la tête du Parti conservateur britannique.

1979 : l'ayatollah Khomeini prend le pouvoir en Iran.

1984 : la navette spatiale Challenger atterrit à Cap Canaveral, au terme d'une mission de 8 jours. Les astronautes Bruce McCandless II et Robert L. Stewart ont été les premiers à sortir dans l'espace sans être reliés à la navette.

2000 : mort de Jacqueline Auriol, aviatrice française (° 5 novembre 1917).

2012 : mort de Whitney Houston, chanteuse, actrice, productrice américaine (° 9 août 1963).

2013 : le pape Benoît XVI annonce sa renonciation à son trône.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Publicité
PostPosted: Thu 5 Mar - 14:17:24 (2020)
Publicité




PublicitéSupprimer les publicités ?

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Thu 5 Mar - 18:32:17 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




Ephéméride du 12 février

la Troisième République naissante, par haine du passé national, juste après avoir fait démolir les Tuileries (1883) disperse les Joyaux de la Couronne (1887), amputant ainsi volontairement la France de deux pans majeurs de son Histoire.
Par haine de nos racines, la Révolution avait déjà fait disparaître entre le quart et le tiers de notre patrimoine.
La Troisième République naissante poursuivra dans cette même voie : destruction des Tuileries (le « château de Paris ») et dispersion des Joyaux de la Couronne (loi du 11 janvier 1887).
Le peu qu'il nous reste de ce fabuleux trésor est exposé aujourd'hui dans la Galerie d'Apollon, au Louvre
C’est François 1er qui, en faisant don à l’État, par lettres patentes du 15 juin 1530, de ses pierres les plus estimées, est à l’origine du trésor des Joyaux de la Couronne.
La plupart des parures provenaient d’Anne de Bretagne, qui les tenait de Marguerite de Foix. Il y avait notamment un diamant connu au XVIème siècle sous le nom de la "Belle Pointe". Plus célèbre encore, un rubis de 206 carats portait le nom de "Côte de Bretagne". Son sort avait été lié à deux autres gros rubis qui, après bien des aventures lors des guerres de Religions et plus tard encore, réintégrèrent le mobilier de la Couronne grâce à Colbert. La "Côte de Bretagne", pierre brute, fut portée par les souverains, taillée en dragon tenant la Toison d’Or dans sa gueule.
Sous le règne d’Henri IV, apparut un personnage dont le nom demeure lié à l’histoire des diamants de la Couronne : Nicolas Harlay de Sancy. Il possédait plusieurs diamants sur lesquels il empruntait des sommes considérables qu’il mettait à la disposition du roi. L’un des joyaux reçut son nom (le Sancy) : il fut vendu à Jacques Ier, roi d’Angleterre. Lors de la Révolution anglaise, Henriette de France, fille d’Henri IV, sieur de Louis XIII et épouse de Charles Ier d’Angleterre l’emporta avec elle. Pressée d’argent, elle le donna en gage en 1655 en même temps qu’un autre, le "Miroir du Portugal", au duc d’Épernon. La reine les racheta peu après tous les deux pour les vendre en 1657 au cardinal de Mazarin qui, a sa mort les laissa à Louis XIV avec seize autres diamants de premier ordre.
Au XVIIIème siècle, deux pierres extraordinaires entrèrent dans le trésor : le "Grand Diamant bleu" et le diamant de la maison de Guise. Quand au fameux "Régent" - aujourd'hui visible au musée du Louvre - l’achat, en 1717, en a été conté par Saint-Simon dans ses "Mémoires"
Pendant la Révolution, les diamants de la couronne sont rassemblées dans le garde-meubles, sur la place Louis XV (actuelle place de la Concorde). Depuis le début du règne, ils sont confiés à la garde de Lemoine-Crécy, un parfait honnête homme, au-dessus de tout soupçon. Ces pierreries, ces objets d'or massif, ces antiques, les parisiens les connaissent bien. Chaque mardi de Pâques à la Saint-Martin, ils ont pu les admirer ; c'est un des buts de promenade préféré du peuple. Sous l'oeil débonnaire des gardes-françaises, on se pressait devant les vitrines.
Le peuple admirait, avec fierté, puisque - comme cela se passe en Angleterre aujourd'hui... - la personne royale se confondait avec l'Etat.
Après Varennes, Lameth propose que soit dressé un inventaire précis de ce fabuleux trésor qui appartient désormais à la Nation. Trois députés sont nommés commissaires : Bron, Christin et Delattre. Ils s'entourent de onze experts et après trois mois de travail déposent sur le bureau de l'Assemblée, un inventaire complet. Ils ont dénombré, en particulier, neuf mille cinq cent quarante-sept diamants.
L'ensemble est évalué à la sommes fabuleuse de trente-millions de francs.
Désormais, les visites des collections sont autorisées chaque lundi, et Lemoine-Crécy est remplacé par Restou, protégé et créature de Roland.
Le 17 septembre 1792, Roland monte à la tribune de la Convention annonce: "Le garde-meuble vient d'être forcé et pillé, et les diamants ont disparu. Cet acte inouï n'a pu avoir lieu que sous le couvert d'une vaste machination"...
On saura jamais ce qui s'est vraiment passé : quelques pauvres hères ou seconds couteaux seront rapidement jugés, et cinq exécutés sous l'inculpation de menées contre-révolutionnaires, la promptitude de l'exécution devant, sans doute, protéger des personnages plus haut placés. On a évoqué les ministres girondins - notamment le ministre de l'Intérieur Roland - et même le ministre de la Justice Danton qui aurait fait parvenir certains joyaux au duc de Brunswick, commandant des troupes d'invasion prussiennes, pour le convaincre de se retirer, ce qui expliquearit le côté "inespéré" (!) et, en tout cas, tout à fait inattendu, de la bataille de Valmy !....
Très vite, la plus grande partie des diamants sera retrouvée, en tous cas les plus belles pièces : seules les plus petites avaient pu être revendues ou, comme on dit dans le métier, "négociées"
Mis à l’abri pendant la guerre de 1870, les Diamants de la Couronne furent exposés avec succès à Paris en 1878, à l’occasion de l’Exposition universelle, puis en 1884, au Louvre, dans la salle des États, Mais déjà ils étaient menacés, non par appât du gain mais par haine de la monarchie. La République encore fragile voulut priver à jamais les prétendants de la possibilité d’utiliser les Diamants de la Couronne. L’adversaire le plus efficace de ces derniers fut le fils de Raspail, le député Benjamin Raspail. Il déposa à la Chambre en 1878 une motion demandant la vente, qui fut approuvée, en juin 1882 seulement, par 342 voix contre 85. La même année 1882, fut nommée une commission d’experts chargés de préparer la vente ; elle proposa et obtint heureusement d’épargner quelques pierres et perles qui furent attribuées au Louvre (le Régent, la Côte-de-Bretagne), au Muséum d’histoire naturelle et à l’Ecole des Mines.
Après des discussions au Sénat, la loi d’aliénation, adoptée en décembre 1886, fut publiée au Journal officiel le 11 janvier 1887, étant signée par Jules Grévy, président de la République, et par Sadi Carnot, ministre des Finances : "Les diamants, pierreries et joyaux faisant partie de la collection dite des Diamants de la Couronne (…) seront vendus aux enchères publiques. Le produit de cette vente sera converti en rentes sur l’Etat".
A ce moment, la collection, riche de 77 486 pierres et perles, comprenait deux groupes de bijoux : le premier, le plus ancien, datant de la Restauration et le second exécuté sous le Second Empire, les Diamants de la Couronne n’ayant pas été utilisés sous la monarchie de Juillet. Au cours de la Restauration, Louis XVIII fit remonter pour ses nièces, la duchesse d’Angoulême et la duchesse de Berry, les parures exécutées pour Marie-Louise : ainsi la vente de 1887 comprenait-elle la parure de rubis et diamants, la parure de saphirs et diamants, la parure de turquoises et diamants et le diadème en émeraudes et diamants exécutés pour ces princesses, qui avaient servi aussi à l’impératrice Eugénie. Quant aux bijoux exécutés sous le Second Empire, ils débordaient d’opulence et d’imagination. C’est en particulier à l’occasion de l’Exposition universelle de 1855 que Napoléon III fit faire par les plus grands joailliers parisiens des joyaux magnifiques : une couronne pour lui, dont la monture fut brisée et fondue au moment de la vente, une couronne pour l’Impératrice, des bijoux fastueux pour celle-ci, notamment un nœud de ceinture en diamants se terminant par deux glands et une parure de feuilles de groseillier en diamants, comprenant une guirlande servant de collier, un tour de corsage et un devant de corsage. D’autres œuvres admirables furent créées dans les années suivantes, tels le peigne à pampilles en diamants (1856), le diadème russe (1864), le diadème grec (1867). On aurait pu tout avoir encore…
La vente se déroula au Louvre, dans la salle des États, en neuf vacations, du 12 au 23 mai 1887. Ce fut un échec financier. L’apparition sur le marché d’une telle quantité de pierres ne pouvait que les déprécier. La provenance historique des pièces, si importante commercialement de nos jours, ne fut pas prise en considération. La collection vendue était estimée à 8 000 000 F. or environ. Elle fut mise à prix à 6 000 000 F. L’Etat ayant déboursé 293 851 F. pour organiser la vente, la recette effective ne monta qu’à 6 927 509 F. Décevante pécuniairement, la vente fut désastreuse sur le plan historique, sur le plan minéralogique, étant donné la qualité de certaines pierres qu’on ne trouve plus maintenant, et sur le plan artistique, tant de chefs-d’œuvre de la joaillerie française disparaissant en même temps. Car tout concourut à faire perdre aux pierres leur identité : pour faciliter les achats, les éléments des parures de la Restauration furent vendus séparément, les décorations de Napoléon III furent démontées, la parure de feuilles de groseillier fut éparpillée. Les acheteurs furent principalement des bijoutiers (Boucheron, Bapst Frères, Tiffany etc), qui achevèrent de dépecer la plupart des joyaux pour en réutiliser les pierres.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Thu 5 Mar - 18:51:28 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C’est arrivé un 12 février

le 12 février 1552 : la France d’Henri II déclare la guerre à l’empereur Charles Quint.

le 12 février 1606 : Sully devient, par la volonté d'Henri IV, duc de Sully et Pair de France.

le 12 février 1664 : par le traité de Pise, Louis XIV rend Avignon au pape Alexandre VII.

le 12 février 1772 : Yves Joseph de Kerguelen de Trémarec aperçoit les îles qui portent son nom.

le 12 février 1794 : Momoro, membre du club des Cordeliers dénonce le «modérantisme» à la Convention, pas assez sanguinaire à ses yeux.
Pendant ce temps, les "Colonnes infernales" de Turreau tuent plus de quatre cents personnes sans défense et qui ne se battent pas, près de Port-Saint-Père.

le 12 février 1910 : une loi pour la retraite à soixante-cinq ans est votée en France.

le 12 février 1931 : débuts de Radio Vatican.

le 12 février 1961 : la France lance sa première fusée : Véronique. Elle atteindra 140 km d'altitude.

le 12 février 2016 : rencontre historique entre le Pape François 1er et le patriarche de l'Eglise orthodoxe russe Kirill.
La rencontre préparée dans le détail a lieu à Cuba, en « terrain neutre ». Un rapprochement des Catholiques et des Orthodoxes semble se dessiner.
Les Eglises catholiques et orthodoxes sont séparées depuis le schisme de 1054. Aujourd’hui, il y a environ 1,2 milliard de catholiques dans le monde et plus de 250 millions d’orthodoxes, dont les deux-tiers sont orthodoxes russes. Si le patriarche œcuménique de Constantinople est le chef officiel de l’orthodoxie, l’église russe a souvent affirmé son autonomie.
Il faut rappeler que Nicodème, le métropolite de Leningrad et de Minsk russe meurt d’une attaque cardiaque en 1978, lors d’une entrevue avec le nouveau pape Jean-Paul Ier au Vatican. Il a le temps de lui avouer qu’il est catholique.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Thu 5 Mar - 19:04:22 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




ça s'est passé un 12 février

12 février 1541 : Fondation de Santiago du Chili
Le 12 février 1541, Pedro de Valdivia dresse l'acte de fondation d'une nouvelle ville, au sud de la cordillère des Andes. Il la baptise Santiago del Nuevo Estremo, en l'honneur de Saint Jacques et de la province espagnole d'Estrémadure où il est né.
La future capitale du Chili est située dans une magnifique vallée, verdoyante à souhait

12 février 1542 : Catherine Howard décapitée
Le 12 février 1542, Catherine Howard, cinquième femme du roi d'Angleterre Henry VIII, est décapitée en raison de son inconduite notoire.

12 février 1809 : naissance de Charles Darwin
12 février 1809 à Shrewsbury (Shropshire, Angleterre) - 19 avril 1882 à Downe (Kent, Angleterre)
Les théories de Charles Darwin ont ruiné le dogme d'une nature immuable depuis la création du monde.
Né en Angleterre, dans une famille fortunée de pasteurs et de médecins, le futur savant se passionne tout jeune pour l'observation de la nature. Il se fait engager comme naturaliste sur le Beagle, pour une expédition océanographique de cinq ans. L'expédition fait relâche aux îles Galápagos, dans l'Océan Pacifique, où Charles Darwin est frappé par la coexistence d'espèces voisines de lézards et d'oiseaux.
De retour en Angleterre (1836), le savant va passer le reste de sa vie à mettre en ordre ses observations avec le concours de nombreux correspondants scientifiques de par le monde. Il publie le fruit de ses travaux en 1859 dans un ouvrage au titre ambitieux qui résume à lui seul le contenu : De l'Origine des espèces par la sélection naturelle ou la préservation des races favorisées dans la lutte pour la vie. Le premier tirage (1250 exemplaires) est épuisé dans la journée.

12 février 1809 : naissance d'Abraham Lincoln
12 février 1809 à Harding County (Kentucky, États-Unis) - 14 avril 1865 à Washington (États-Unis)
Abraham Lincoln, 16e premier Président des États-Unis, naît au Kentucky (États -Unis), dans une famille de bûcherons illettrés. Malgré les difficultés, il apprend à lire et satisfait son goût pour le droit.
Il devient à Springfield (Illinois) le modèle de l'avocat intègre et compatissant. Plutôt laid de visage mais doté d'une voix envoûtante, il s'exprime avec des mots compréhensibles de tous et un raisonnement d'une très haute tenue. Élu au Congrès fédéral de Washington, il s’oppose à la guerre injuste menée contre le Mexique en 1847. Désavoué par ses électeurs, il est battu aux élections suivantes.
Mais voilà que la publication en 1851-1852 du roman Uncle Tom's Cabin (La Case de l'Oncle Tom) relance le débat sur l'esclavage. Pour l'élection présidentielle de 1860, le parti démocrate se divise entre les esclavagistes et les autres. Grâce à cette division, Lincoln, candidat du parti républicain, est élu le 6 novembre avec seulement 40% des voix, sur la promesse d’abolir partout l’esclavage.
La Caroline du Sud décide aussitôt de faire sécession. Elle est imitée par dix autres États qui veulent préserver l'esclavage et plus encore leur civilisation agraire et aristocratique que menace l'affairisme des industriels du Nord. Il s’ensuit une guerre de quatre ans (« Civil War », « Guerre de Sécession » en français) ; de loin la plus meurtrière qu’aient eu à mener les États-Unis (600.000 morts).
Abraham Lincoln mène la guerre contre le Sud avec détermination. Il est cependant assassiné le 14 avril 1865, quelques jours après la victoire de l’Union. Son action trouve un aboutissement posthume avec la ratification du XIIIe amendement, le 18 décembre 1865, qui abolit l'esclavage.
Le 12 février, anniversaire de la naissance d'Abraham Lincoln, est férié aux États-Unis. C'est même un jour chômé dans cinq États (Connecticut, Illinois, Missouri, New Jersey et New York) avec fêtes de rue, concerts et « re-enactments » (défilés en vêtements d’époque).

12 février 1817 : Chacabuco, une victoire « napoléonienne » au Chili
Le « Libertador » José de San Martín défait les troupes espagnoles à Chacabuco, dans les Andes, le 12 février 1817. Sa victoire doit beaucoup aux ex-officiers de Napoléon 1er en quête de nouvelles aventures.
Cette bataille stratégique ouvre à San Martín la route de Santiago et va déboucher sur l'indépendance du Chili

12 février 1818 : O'Higgins proclame l'indépendance du Chili
Le 12 février 1818, Bernardo O'Higgins renouvelle solennellement la proclamation d'indépendance du Chili de 1810

12 février 2010 : Les Jeux Olympiques d'hiver à Vancouver
Les premières compétitions sportives sur la neige ou la glace remontent à la fin du XIXe siècle.
L'ouverture des Jeux Olympiques d'hiver à Vancouver, le 12 février 2010, avec plus de 80 nations participantes, une centaine de disciplines et près de 3.000 athlètes, témoigne du chemin parcouru par ces disciplines

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 03:23:19 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C’est arrivé le 12 février

1554 : mort de Jeanne Grey, reine d'Angleterre pendant neuf jours (° octobre 1537)

1668 : Le traité de Lisbonne (1668) reconnaît l'indépendance du Portugal.

1736 (Autriche) : Mariage de Marie-Thérèse d'Autriche et de François-Stéphane de Lorraine

1763 : mort de Marivaux, dramaturge et romancier français (° 4 février 1688).

1804 : mort d'Emmanuel Kant, philosophe allemand (° 22 avril 1724)

1881 : naissance d'Anna Pavlova, danseuse étoile russe († 23 janvier 1931).

1894 : attentat anarchiste au café Terminus revendiqué par Émile Henry.

1899 : l'Allemagne achète les îles Mariannes, les îles Carolines et les Palaos à l'Espagne.

1908 : naissance de Jean Effel, dessinateur français († 16 octobre 1982).

1914 (Paris) : élection du philosophe Henri Bergson à l'Académie française.

1916 : naissance de Michel de Saint Pierre, écrivain français († 19 juin 1987).

1923 : naissance de Franco Zeffirelli, réalisateur, scénariste, producteur et acteur italien.

1924 : le sarcophage du pharaon Toutânkhamon est ouvert, 15 mois après sa découverte, en Égypte, par l'équipe de Howard Carter.

1935 : mort d'Auguste Escoffier, Français, dit le « roi » des cuisiniers (° 28 octobre 1846).

1941 : un homme est soigné pour la première fois avec de la pénicilline.

1947 : Christian Dior présente avenue Montaigne sa collection surnommée « New Look ».

1967 : l'Union soviétique renonce à imposer des restrictions à la circulation des avions alliés dans les couloirs aériens conduisant à Berlin.

1968 : Jean-Claude Killy gagne la deuxième de ses trois médailles d'or des JO d'hiver de Grenoble (descente, slalom géant et slalom spécial).

1972 : première télévisée de l'émission Le Grand Échiquier de Jacques Chancel, qui en animera 312

1974 : l'écrivain soviétique Alexandre Soljenitsyne, prix Nobel de littérature, est arrêté dans son appartement de Moscou.

1979 : mort de Jean Renoir, réalisateur de cinéma, producteur, scénariste et acteur français. (° 15 septembre 1894).

2000 : mort de Charles Schulz, auteur de bande dessinée américain, père de Snoopy (° 26 novembre 1922).

2002 : le comité Miss France (Mme de Fontenay) soutient financièrement la campagne électorale d'Arlette Laguiller (Lutte ouvrière).

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 03:30:48 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




Ephéméride du 13 février

1571 : Mort de Benvenuto Cellini
Natif de Florence, Cellini ne vécut que cinq années en France, de 1540 à 1545.
Il fait partie de cette cohorte d'artistes italiens que François premier, ébloui par toutes les beautés qu'il avait vues lors de ses expéditions en Italie, fit venir en France afin d'y donner une impulsion définitive non pas à « la Renaissance », mais à la Renaissance française : car, comme plus tard Lully ou Le Bernin - italiens eux aussi - tous ces artistes travaillèrent, avec les artistes locaux, non à la simple importation d'un art extérieur, mais à la création d'une façon française de vivre et penser la Renaissance : Léonard de Vinci, bien sûr, mais aussi Andrea del Sarto, Le Boccador, Luca Penni, Rosso, Le Primatice...
Si Léonard de Vinci et Le Boccador travaillèrent à Chambord (et Le Boccador à l'Hôtel de ville de Paris), Benvenuto Cellini, avec Luca Penni, Rosso et Le Primatice, fut essentiellement actif à Fontainebleau, à tel point qu'on a pu parler de l'Italie à Fontainebleau, ou de l'école de Fontainebleau
Tout à la fois dessinateur, orfèvre, fondeur, médailleur, sculpteur, Cellini appliqua les techniques et la précision de l'orfèvrerie à son travail de sculpteur.

1575 : Sacre d'Henri III

1639 : Jean Casimir Vasa, futur roi de Pologne, est incarcéré par Richelieu dans la citadelle de Sisteron
Né à Cracovie, Jean Casimir Vasa, fils du roi de Pologne puis de Suède, se battit, avant d'être roi, aux côtés des Habsbourgs, durant la Guerre de Trente ans, contre la France de Louis XIII et de Richelieu. Il se rendait en Espagne pour prendre ses fonctions d'amiral lorsque les Français le firent prisonnier : il restera deux années dans la citadelle de Sisteron.
Ensuite, il fut élu roi de Pologne, mais, peu rancunier, il vint se retirer en France après son abdication en 1668, lassé par les guerres extérieures et les révoltes intérieures. Il avait épousé la veuve de son frère, Marie-Louise de Gonzague-Nevers, et exerça les fonctions d'abbé de Saint-Germain-des-Prés durant quatre années, depuis son abdication en 1668 jusqu'à sa mort, en 1672.
Son corps fut transféré par la suite dans la crypte Vasa de la cathédrale du Wawel, à Cracovie, mais on peut toujours voir son cénotaphe dans l'abbatiale de Saint-Germain des-Prés, à Paris.

1787 : Mort de Charles Gravier, comte de Vergennes
Sous son ministère, la France reprit, dans les pays étrangers, une considération politique d'autant plus solide, qu'elle était fondée sur les vertus et l'esprit de bienfaisance du comte de Vergennes. Son désir le plus vif et son zèle le plus ardent furent toujours de prévenir l'effusion du sang humain, et d'accommoder les différends qui auraient pu amener la guerre. C'est à ce pacificateur des nations que l'Europe dut la paix de Teschen, celle de 1783, et l'accommodement des disputes entre l'empereur et la Hollande.
Avec lui, Louis XVI perdait le seul grand homme en place qui aurait pu le conseiller utilement, dans la tourmente qui allait survenir.

1820 : Assassinat du duc de Berry
Dans la nuit du 13 au 14, l'ouvrier Louis-Pierre Louvel poignarde de sang- froid le duc de Berry alors qu'il sort de l'opéra avec son épouse.
Fils du Comte d'Artois, futur Charles X, neveu de Louis XVI et de Louis XVIII, le duc meurt à 6 heures du matin des suites de ses blessures. Sa femme donnera naissance au duc de Bordeaux quelques mois plus tard: d'où le surnom d'Enfant du miracle.

1831 : Saccage de Saint-Germain l'Auxerrois
Paroisse des Rois de France, de par sa proximité immédiate avec le palais du Louvre, l'église de Saint-Germain l'Auxerrois remonte à l'époque mérovingienne. Entièrement détruite lors des raids vikings sur Paris, il ne reste rien de l'église originelle : aujourd'hui, sa partie la plus ancienne est la tour romane du XIIème siècle.
Le 13 février 1831, à l'occasion du onzième anniversaire de l'assassinat du duc de Berry, les légitimistes firent célébrer un office dans l'église : les anti-monarchistes, prétextant une provocation, saccagèrent l'édifice, qui perdit ainsi des trésors inestimables, et quasiment la totalité de son mobilier et de sa décoration d'époque.

1895 : Les frères Lumière déposent le brevet du Cinématographe

1960 : Première Bombe atomique française
Une bombe A, d'une puissance de 70 kilotonnes ( trois fois supérieure aux premières bombes américaines ), et surnommée Gerboise bleue, est testée par l'armée française dans le désert du Tanezrouf en Algérie.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 03:46:32 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C’est arrivé un 13 février

le 13 février 1514 : les funérailles d'Anne de Bretagne sont célébrées à la collégiale St-Sauveur, où son corps est transporté.
La reine est inhumée dans la basilique et nécropole royale de Saint-Denis. Les cérémonies servent ensuite d'exemple pour toutes les funérailles royales jusqu'au XVIIIe siècle.
Son cœur est placé dans un reliquaire en or et en émail, et transporté à Nantes en grande pompe pour être déposé, le 19 mars 1514, en la chapelle des Carmes, dans le tombeau de François II de Bretagne, qu'elle a fait réaliser pour ses parents dans la cathédrale Saint-Pierre de Nantes.

le 13 février 1651 : Mazarin arrive au Havre, libère lui-même les princes frondeurs Condé, Conti et Longueville, puis part en exil.

le 13 février 1790 : la France supprime et interdit les vœux monastiques.
Un décret prohibe les vœux monastiques et supprime les congrégations régulières.

le 13 février1806 : Napoléon rompt avec Pie VII.
A la suite des réserves énoncées par le pape à propos du « catéchisme impérial » qui sera proclamé le 4 avril et qui fait de Napoléon Ier « un ministre de Dieu sur terre », Napoléon écrit à Pie VII : "Votre Sainteté est souveraine de Rome, mais j'en suis l'empereur".

le 13 février 1813 : Napoléon fait proclamer le concordat de Fontainebleau, loi d'Empire.

le 13 février 1917 : arrestation de Mata-Hari par le contre-espionnage français.

le 13 février 1941 : le chef de l'Etat, le maréchal Pétain rencontre le caudillo espagnol, le général Franco à Montpellier.

le 13 février 2005 : décès de sœur Lucie.
Religieuse portugaise, sœur Lucie est la dernière des trois enfants à avoir vu plusieurs fois la Vierge Marie en 1917 au Portugal. Elle meurt au couvent des Carmélites à Coimbra, au nord de Lisbonne à l'âge de 97 ans alors qu'elle est malade depuis trois mois.
La Vierge Marie leur est apparue une fois par mois et a prédit plusieurs événements, dont les guerres mondiales, la résurgence du christianisme en Russie et la tentative d'assassinat du pape Jean-Paul II en 1981. Les apparitions avaient lieu le 13 de chaque mois, à Fatima. Commencée en mai 1917, la série d'apparitions a cessé en octobre de la même année.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 03:54:00 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




ça s'est passé un 13 février

13 février 1689 : Guillaume d'Orange roi d'Angleterre
Le 13 février 1689, Guillaume d'Orange et sa femme Marie II Stuart acceptent simultanément la couronne d'Angleterre et la Déclaration des Droits (« Bill of rights »). Cet acte consacre la fin de la monarchie absolue et l'avènement de la démocratie en Angleterre. Il reste connu sous le nom de « Glorieuse Révolution »

13 février 1754 : naissance de Charles Maurice de Talleyrand
13 février 1754 à Paris - 17 mai 1838 à Paris
Plein d'esprit et de raffinement, amoureux des plaisirs et du beau sexe, le prince Charles Maurice de Talleyrand-Périgord n'est pas seulement le parfait représentant de l'art de vivre aristocratique du XVIIIe siècle. C'est aussi un homme absolument cynique et corrompu, également d'une intelligence supérieure. Au demeurant le meilleur diplomate qu'a jamais eu la France ! Il a trahi tous les régimes qu'il a eu à servir mais jamais les intérêts supérieurs de l'État.
Évêque d'Autun en 1788 puis député aux états généraux, il propose à l'Assemblée nationale constituante de nationaliser les biens du clergé. Sous l'Empire, Talleyrand devient grand chambellan et prince de Bénévent.
Lors du congrès d'Erfurt, à l'automne 1808, il persuade le tsar de tenir tête à l'empereur et de ménager l'Autriche. En 1814, à Paris, il le convainc de restaurer les Bourbons sur le trône. Lui-même devient chef du gouvernement provisoire puis reprend la diplomatie comme ministre des affaires étrangères.

13 février 1800 : La Banque de France en activité
Le 13 février 1800, la Banque de France entre en fonctionnement. Par son intermédiaire, la France renoue en douceur avec le papier-monnaie.

13 février 1973 : Soljenitsyne est expulsé d'URSS
L'écrivain soviétique Alexandre Soljenitsyne, rendu célèbre grâce à son roman Une journée d'Ivan Denissovitch (1962) et à l'appui de Krouchtchev, est rapidement mis à l'index sous son successeur Brejnev, tout en étant encensé par la critique littéraire internationale (Le pavillon des cancéreux).
Fin 1973, il fait passer à l'Ouest clandestinement puis publier en France le manuscrit de L'archipel du goulag décrivant le régime concentrationnaire soviétique qu'il a connu de 1945 à 1953. Arrêté le 12 février, il est expulsé le lendemain vers la RFA après avoir été déchu de la nationalité soviétique. Installé aux États-Unis jusqu'en 1994, il rentre en Russie où Gorbatchev l'avait réhabilité en 1989. Il meurt en 2008 à 89 ans. Soljenitsyne a dénoncé toutes les formes de totalitarismes, du stalinisme à la Terreur révolutionnaire française, ce qui lui a valu de nombreux ennemis

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 04:18:59 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C’est arrivé le 13 février

1457 : naissance de Marie de Bourgogne, unique héritière de Charles le Téméraire († 27 mars 1482).

1542 : Catherine Howard, la cinquième femme de Henri VIII d'Angleterre, est décapitée.

1660 : mort de Charles X Gustave de Suède, roi de Suède (° 8 novembre 1622).

1662 : mort d'Élisabeth Stuart, fille de Jacques 1er d'Angleterre, reine de Bohème (° 19 août 1596).

1867 : Le Beau Danube bleu est joué pour la première fois.

1903 : naissance de Georges Simenon, écrivain de romans policiers belge († 4 septembre 1989).

1910 : ouverture à Paris du Vélodrome d'Hiver.

1917 : naissance d'Alain Poiré, scénariste et producteur de cinéma français (Les tontons flingueurs, Le dîner de cons…) († 14 janvier 2000).

1958 : mort de Georges Rouault, peintre français (° 27 mai 1871).

1973 : Michel Serrault et Jean Poiret jouent pour la première fois La Cage aux folles au théâtre du Palais-Royal à Paris. Cette pièce, dont Jean Poiret est l'auteur, sera jouée 1 900 fois devant plus de 1 800 000 spectateurs avant d'être portée au cinéma.

2005 : mort de Maurice Trintignant, pilote automobile français, deux fois vainqueur du Grand Prix de Monaco et des 24 heures du Mans en 1954 (° 30 octobre 1917).

2008 : mort d'Henri Salvador, chanteur et guitariste de jazz français (° 18 juillet 1917).

2015 : mort de Geneviève Dormann, femme de lettres et journaliste française (° 24 septembre 1933).

2018 : mort d'Henri de Laborde de Monpezat, époux de Margrethe II, reine de Danemark (° 11 juin 1934).

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 04:29:09 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




Ephéméride du 14 février

842 : Serment de Strasbourg
Passé entre Charles le chauve et Louis le Germanique, deux petits-fils de Charlemagne, qui décident de s'unir et d'associer leurs forces contre leur frère Lothaire, empereur d'Occident

1772 : Yves-Joseph de Kerguelen de Trémarec débarque sur les Iles Kerguelen
Il les avait aperçues deux jours auparavant, le dimanche 12 Février, mais le mauvais temps empêcha tout débarquement, jusqu'au 14.
Un temps nommées Îles de la Désolation, les îles Kerguelen, forment un archipel au sud de l'océan Indien et constituent - avec l'archipel de Crozet, les îles Saint Paul et Amsterdam, la Terre Adélie et les îles éparses - l'un des cinq districts du territoire des Terres australes et antarctiques françaises, les TAAF
D'origine volcanique, ces îles sub-antarctiques presque aussi grandes que la Corse, sont éloignées de plus de 3 300 km de la terre habitée la plus proche.

1841 : Naissance d'une expression : "France, fille aînée de l'Eglise..."
C'est à Notre-Dame de Paris, dans son Discours sur la vocation de la nation française que le Père Lacordaire, dominicain, emploie le premier cette expression, "France, fille aînée de l'Eglise...".
Cela ne signifie évidemment pas que la France soit la première nation à être devenue baptisée, ou chrétienne, ou catholique : le premier royaume dont le roi se soit fait baptiser est l'Arménie, en 301, le christianisme devenant ainsi, de fait, la religion de l'Etat et de tout le peuple arménien.
L'Ethiopie fut le second "Etat chrétien", puis ce fut tout l'Empire romain, dans lequel le christianisme jouissait déjà d'un statut spécial depuis l'Edit de Constantin, en 313, qui adopta le christianisme comme religion d'Etat en 380, suite à l'Edit de Théodose le Grand.
Clovis se convertissant en 496 - avec trois mille de ses guerriers, dit-on... - la France n'est donc "que" le quatrième pays au monde à être devenu officiellement chrétien; encore est-il possible que le roi des Burgondes, Saint Sigismond, se soit converti juste avant Clovis, les dates n'étant pas exactement assurées...
Ce qui, par contre fera l'originalité du baptême des Francs, c'est que les autres peuples baptisés - venus de l'est de l'Europe - versèrent dans l"hérésie arienne, alors que les Francs demeurèrent fidèles au Credo du Concile de Nicée, donc à ce qui est traditionnellement appelé, "la foi catholique".

1933 : Mise en service de la première Horloge parlante à Paris
L'inventeur du système est l'astronome et mathématicien Ernest Esclangon, directeur de l'Observatoire de Paris

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 04:36:04 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C’est arrivé un 14 février

le 14 février 1663 : le Canada devient une province du Royaume de France.

le 14 février 1747 : fondation de l'École nationale des ponts et chaussées.
Un arrêt royal du Roi Louis XV décide la mise en place d'une formation spécifique au corps des ingénieurs des Ponts et Chaussées. Perronet est nommé directeur du Bureau des dessinateurs du Roi.
Elle est alors appelée École Royale des Ponts et Chaussées, et s'appelle aujourd'hui l'École Nationale des Ponts-et-Chaussées Paris Tech.

le 14 février 1794 : Turreau écrit au ministre de la guerre.
« Depuis que je suis entré en Vendée, voilà plus de douze mille brigands qui sont exterminés. »

le 14 février 1858 : deuxième apparition de la Vierge Marie à Sainte Bernadette.
Ses parents lui interdisent de retourner à la grotte. Elle insiste, ils cèdent. Sur place, elle récite des chapelets et voit apparaître la dame. Elle lui jette de l'eau bénite. La dame sourit, incline la tête et disparaît.

le 14 février 1879 : la Marseillaise redevient l'hymne national de la France.
La chambre des députés adopte “La Marseillaise” comme hymne national français. Composée pour l’armée du Rhin en 1792 par l’officier Claude Rouget de Lisle, l’air était déjà devenu “chant national” en 1795 (26 messidor an III), mais ce texte n’avait jamais été officialisé.
Rappelons qu’elle a été précédée par le « Domine, salvum fac regem, Grand Dieu sauve le Roi » écrit en 1686 par la duchesse de Brinon, supérieure des Demoiselles de Saint-Cyr sur une musique de Jean-Baptiste Lully, et qui sert d’hymne royal français jusqu’en 1792.
En 1785, Antoine charpentier en fera une adaptation de “Grand Dieu sauve le Roy” pour Louis XVI : « Dieu sauve le Roi», sur la même musique
Ces deux hymnes sont ensuite adaptés et repris par les Anglais pour devenir le “God save the queen /king »;par la Russie (“God save the tsar”) et l’Allemagne (“Gott erhalte Franz den Kaiser”, “Dieu sauve l’Empereur Franz”, adapté par Haydn en 1797, hymne tant de l’empereur du saint Empire romain germanique, dans la version originale “Gott, schütze Unser Kaiser !”, que du Roi de Prusse, ou de l’Empereur d’Autriche-Hongrie, pays où il est chanté dans toutes les écoles jusqu’en 1918.

le 14 février 1945 : lettre du général de Lattre de Tassigny au pape Pie XII
Le commandant en chef de la 1ère armée française y supplie le Saint Père « d’autoriser l’érection d’un temple destiné à la célébration de la messe perpétuelle et d’en fixer les Assises près de son pays natal, à Loublande, sur les coteaux de Rinfillières ».
Le général reprend mot pour mots la demandes du Sacré Cœur à Claire Ferchaud.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 04:51:28 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




ça s'est passé un 14 février

14 février 869 : Mort de Cyrille, apôtre des Slaves
Cyrille et Méthode, deux frères issus d'une grande famille de Thessalonique (Grèce), se signalent par leur foi et leur science. Disciples de l'illustre patriarche Photius, ils vont en 860 évangéliser les Khazars, des barbares installés sur le cours de la Volga.
Trois ans plus tard, à la demande du duc de Moravie Rostislav, ils se rendent en mission auprès des Slaves de Bohème et Moravie (les actuels Tchèques). Pour leur prédication, ils utilisent la langue slavonne (ancienne langue slave) et mettent au point un alphabet inspiré de l'alphabet grec qui perpétue encore leur souvenir dans le monde slave de tradition orthodoxe : l'alphabet cyrillique, du nom de Cyrille. Il est aujourd'hui employé en Russie, Biélorussie, Ukraine, Bulgarie, Serbie, Macédoine, Ruthénie.
Cyrille meurt à Rome le 14 février 869, vers 42 ans. Son frère reprend alors sa prédication en Moravie mais il est contrecarré par les missionnaires venus de Germanie et leur conflit va conduire les chrétiens slaves à se rapprocher de Byzance, une bonne partie d'entre eux choisissant l'orthodoxie contre le catholicisme.

14 février 1779 : James Cook meurt sous les coups des Hawaïens
27 octobre 1728 à Marton-in-Cleveland (Yorkshire, Angleterre) - 14 février 1779 à Hawaï (Océan Pacifique)
Le 14 février 1779, l'explorateur James Cook, victime d'un malentendu, est tué et dévoré par des Hawaïens
Fils de paysans anglais, le capitaine James Cook consacre sa vie à l’exploration de l’Océan Pacifique. On lui doit par exemple la découverte de la Nouvelle-Zélande.
Homme d’une grande prestance morale, digne représentant du siècle des Lumières comme ses homologues français La Pérouse (1741-1788) et Bougainville (1729-1811), il est tué et dévoré par des indigènes aux Hawaï.

14 février 1941 : Rommel débarque à Tripoli
Le 14 février 1941, le général Erwin Rommel débarque à Tripoli, capitale de la Libye italienne, à la tête d'un corps d'armée allemand, l'Afrikakorps. Son offensive contre les Anglais se brisera à El-Alamein en octobre 1942.

14 février 1945 : Dresde est réduite en cendres
Le 14 février 1945, la ville de Dresde est victime du plus brutal bombardement aérien de la deuxième guerre mondiale

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Fri 6 Mar - 04:58:31 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C'est arrivé le 14 février

1318 : mort de Marguerite de France, fille de Philippe III, épouse du roi Édouard Ier d'Angleterre.

1793 : Jean-Nicolas Pache, rallié aux Montagnards, est proclamé maire de la Commune de Paris. C'est lui qui fait graver sur les monuments publics la devise proposée par Antoine-François Momoro « Liberté, Égalité, Fraternité ».

1828 : naissance d'Edmond About, écrivain français, académicien († 16 janvier 1885).

1831 (Paris) : première des deux journées d'émeutes dans les quartiers de Saint-Germain, de l'Auxerrois et de l'archevêché.

1865 : création du premier chèque en France

1867 : naissance de Boniface de Castellane, personnalité politique et dandy français († 20 octobre 1932).

1885 : mort de Jules Vallès, journaliste, membre de la Commune, propagandiste libertaire et écrivain français (° 11 juin 1832).

1876 : Graham Bell dépose le brevet sur le téléphone, quelques heures avant Elisha Gray (brevet obtenu le 7 mars 1876).

1939 : découverte de la fosse de Milwaukee, point le plus profond de l'océan Atlantique.

1974 : le F.L.B. (Front de Libération de la Bretagne) prive de télévision une partie de la région en faisant sauter un émetteur qui tue également le sous-directeur du centre, Pierre Péron.

1978 : la première puce électronique (inventée par Texas Instruments) est brevetée.

1986 : première implantation d'un cœur artificiel.

1987 : intervenant lors d'un Forum international sur la paix et le désarmement, réuni à Moscou, le dissident Andreï Sakharov réclame une Union soviétique ouverte et démocratique.

1992 : naissance de Freddie Highmore, acteur britannique.

2000 : le spéléologue français, Michel Siffre sort de la Grotte de la Clamouse après soixante-seize jours d'isolement.

2005 : lancement de YouTube par Chad Hurley, Steve Chen, et Jawed Karim.

2015 : mort de Louis Jourdan, comédien français (° 19 juin 1921).

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Mon 23 Mar - 21:35:56 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




C’est arrivé un 15 février

le 15 février 1113 : l'ordre des Hospitaliers est reconnu.
Peu de temps après la prise de Jérusalem par les croisés, l'ordre est reconnu en tant que tel par le Pape Pascal II sous l'appellation de : «Ordre des Hospitaliers de Saint Jean de Jérusalem ». Il le place sous la protection du Saint-Siège.
À l'origine, ce n'est qu'un petit hôpital fondé à Jérusalem pour venir en aide aux pèlerins malades ou blessés. La communauté religieuse qui assurait la gestion de l'établissement est désormais chargée de défendre la Ville sainte et le royaume de Jérusalem. Les chevaliers occupent, dès 1142, le krak des Chevaliers, grande forteresse près de Tripoli. Au lendemain de la dernière croisade, les chevaliers de l'ordre seront contraints de fuir à Chypre, et s'empareront de l'île de Rhodes. Ils prendront alors le nom de "chevaliers de Rhodes". Lorsque Charles Quint leur fera don de l'île de Malte, ils prendront le nom qu'on leur donne aujourd'hui de "chevaliers de Malte".

le 15 février 1575 : mariage, dans la cathédrale de Reims, du Roi de France Henri III et de Louise de Lorraine.
Le Roi Henri III épouse Louise de Vaudémont, issue d'une branche cadette de la maison de Lorraine, à Reims.

le 15 février 1710 : naissance de Louis XV.
Troisième fils du duc Louis de Bourgogne et de Marie-Adélaïde de Savoie, Louis de France, voit le jour à Versailles. Arrière-petit-fils de Louis XIV, il monte sur le trône de France à l’âge de 5 ans. La régence est alors assurée jusqu’en 1723 par Philippe d’Orléans.

le 15 février 1723 : Louis XV est déclaré majeur, fin de la régence.
Le 1er septembre 1715 meurt Louis XIV ; 6 mois après la majorité de Louis XV, le cardinal Dubois, premier ministre meurt, suivi par le Régent, le duc d’Orléans et neveu de Louis XIV peu de temps après. Le jeune Roi commence donc son règne dans des conditions très particulières.

le 15 février 1794 : adoption du drapeau aux trois couleurs verticales.
La Convention, sur une proposition du pasteur André Jeanbon, adopte un pavillon national dessiné par le peintre Louis David. C’est ce dessin qui, en 1812, sera adopté pour tous les drapeaux bleu blanc rouge

le 15 février 1798 : la République est proclamée à Rome.
Après la prise de la ville par les Français; le pape Pie VI, qui refuse de renoncer à son pouvoir temporel, est placé par les Français en résidence surveillée à Valence dans la Drôme.

le 15 février 1804 : arrestation du général Moreau.
Le général Moreau est arrêté à la suite de la découverte d'un complot royaliste organisé par Georges Cadoudal et destiné à abattre le Premier consul. Le général Pichegru, autre comploteur, est arrêté le 28 février et Cadoudal le 9 mars. Moreau sera banni, Pichegru retrouvé étranglé dans sa cellule le 6 avril et Cadoudal exécuté le 28 juin.

le 15 février 1806 : l'armée française occupe Naples.
Napoléon met son frère, Joseph sur le trône de Naples. Ce dernier n'abandonne pas ses droits au trône de France ; mais, restant "prince français" il devient vassal de Napoléon.

Nuit du 14-15 février 1876 : première apparition de la Sainte Vierge à Estelle Faguette de Pellevoisin.
La Vierge lui annonce qu'elle a été touchée par ses prières et qu'elle va guérir. Un ex voto doit être placé à Pellevoisin sur lequel doit être écrit :
"J'ai invoqué Marie au plus fort de ma misère. Elle m'a obtenu de son fils ma guérison entière."
En 1875, une jeune femme de 32 ans, Estelle Faguette, prénom qui signifie étoile, atteinte d'une maladie incurable, écrit, avec un cœur d'enfant et dans une grande confiance, une lettre à la Sainte Vierge : elle lui demande d'intercéder auprès de son divin Fils pour obtenir sa guérison, afin de soutenir ses parents âgés. La Vierge Marie répond à cette lettre par quinze apparitions, de février à décembre 1876, au cours desquelles elle éduque Estelle à la sainteté et lui délivre un message de miséricorde. Elle lui confie le scapulaire du Sacré-Cœur. Le 19 février 1876, Estelle est entièrement guérie. Dès 1877, l'Archevêque de Bourges autorise le culte public à Notre-Dame de Pellevoisin et la chambre d'Estelle est transformée en chapelle. Estelle Faguette décède à l'âge de 86 ans, et repose dans le cimetière de Pellevoisin

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
PostPosted: Mon 23 Mar - 21:42:25 (2020) Reply with quote
Bonne Maman
Administrateur
Administrateur

Offline
Joined: 26 Jul 2007
Posts: 46,880
Localisation: Au pays des cigales




ça s'est passé un 15 février

15 février 44 av. J.-C. : César tenté par la royauté
Le 15 février de l'an 44 avant JC, a lieu à Rome la traditionnelle fête des Lupercales, qui rappelle la louve nourricière des deux fondateurs légendaires de la Ville, Rémus et Romulus. Cette année-là, Marc Antoine saisit l'occasion de la fête pour poser en public le diadème des rois grecs sur le front auguste de Jules César. Mais la foule proteste contre cette velléité de rétablir la royauté et demande à Lépide, le maître de la cavalerie, d'ôter la couronne. Celui-ci n'en fait rien et César, de dépit, doit ôter lui-même la couronne. Un mois plus tard, il sera assassiné.

15 février 1564 : naissance de Galilée
15 février 1564 à Pise (Toscane, Italie) - 8 janvier 1642 à Arcetri (Toscane, Italie)
Galileo Galilei, dit Galilée, se consacre aux mathématiques et à la physique après des études de médecine. Il étudie la chute des corps et met en évidence la nature corpusculaire de la matière. Puis il se tourne vers l'astronomie et prolonge brillamment les travaux de Nicolas Copernic comme de ses contemporains Tycho Brahé, Giordano Bruno et Johannes Kepler.

_________________
"Si je meurs demain, je me regretterai, parce que je m'entends assez bien avec moi-même"

Rattrapage des chroniques culturelles de février 2020
  Forum du Pays Réel et de la Courtoisie - FPRC Forum Index » Le Salon courtois
All times are GMT + 2 Hours  
Page 1 of 5  
Goto page: 1, 2, 3, 4, 5  >
  
  
 Post new topic  Reply to topic  

Portal | Index | Forum hosting | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001-2004 phpBB Group
Designed for Trushkin.net | Themes Database